samedi, 25 février 2017 13:11

Le Togo frappe à la porte du Commonwealth

©Afreepress-(Lomé, le 25 février 2017)- Une mission du Commonwealth a séjourné à Lomé du 2 au 23 février 2017 dans le cadre du processus d’adhésion du Togo à cette organisation. L’objectif de ce séjour est d’évaluer le niveau de développement et de démocratisation du pays et discuter avec les acteurs politiques et de la société civile sur leurs analyse de la démarche des dirigeants d’adhérer à l’organisation, a appris l’Agence de presse Afreepress.

Au cours de son séjour au Togo, la délégation a rencontré plusieurs membres des institutions de la République telles que la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), la Cour constitutionnelle, la Cour suprême. Les partis politiques et les organisations de la société civile n’ont pas été du reste. La délégation a reçu des représentants de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), du Comité d’action pour le renouveau (CAR) et d’autres encore.

Selon Yvone Apea Mensah, Lindiwe Maleleka, Steve Onwuasoanya et Mark Gutherie, les quatre membres composant la mission, le Togo est entré dans la phase préliminaire de son adhésion au Commonwealth qui est une organisation intergouvernementale composée essentiellement d’anciens territoires sous domination britannique.

Le Togo qui a fait acte de candidature d’adhésion à l’organisation dirigée par la Reine Elisabeth II d’Angleterre depuis 2014, entend tirer beaucoup de profit et tisser des relations commerciales et diplomatiques avec les pays membres de ce regroupement. Ces avantages seront d’ordre diplomatique et économique. De l’avis du ministre Robert Dussey des Affaires Etrangères et de la Coopération, l’adhésion du Togo au Commonwealth pourra lui permettre « d’intégrer une grande famille de 52 Etats amis et alliés ». « Le Togo aura la possibilité d’élargir le champ de ses rapports étatiques et de diversifier davantage ses relations d’amitié et de coopération, en se faisant de nouveaux amis et en se rapprochant un peu plus de ses vieux amis tels que la Grande Bretagne, l’Australie, la Nouvelle Zélande, etc. Par ailleurs,  le Togo se situe dans un espace géopolitique (espace CEDEAO)  où il coexiste avec 05 pays anglophones, membres du Commonwealth. Son adhésion à cette institution renforcera assurément la coopération avec ces derniers. Ce sera également l’occasion pour le Togo de côtoyer la vision et la perception britanniques de la politique internationale, une autre culture forcément enrichissante des enjeux internationaux.  Au point de vue économique, le Commonwealth, à travers le Fonds pour la Coopération Technique (CFTC) et l’Association des pays du Commonwealth, joue un rôle important dans le progrès économique et social de ses membres, en agissant sur leur rythme de croissance économique. Sur le plan commercial, le Commonwealth constitue un vaste marché extérieur (plus de 2 milliards de consommateurs) pour les exportations des produits nationaux togolais », a-t-il dit au sortir d’un entretien qu’il a eu jeudi dernier avec les membres de la mission.

Il est à noter que le Togo fait partie de l’espace de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dont certains pays font partie intégrante déjà du Commonwealth. Cette adhésion du Togo, renforcera davantage les liens d’amitié et de coopération entre ces pays.

Le Commonwealth qui est une organisation intergouvernementale créée en 1949 et compte de nos jours 52 Etats membres.

Théophile K.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…