© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©Afreepress-(Lomé, le 20 septembre 2017) -Les formations politiques de l’opposition étaient dans les rues ce mercredi 20 septembre 2017 comme prévu pour réclamer le retour à la Constitution de 1992 et le vote de la diaspora. Démarrées dans plusieurs quartiers de la capitale Lomé, une partie des manifestations de l’opposition a chuté au bas-fond du Collège Saint Joseph et l’autre à Agoènyivé.

Selon le Secrétaire national du Comité d’action pour le renouveau (CAR), Jean Kissi, l’opposition ne répondra favorablement à l’appel au référendum. «Ce n’est pas la question qu’il faut nous poser. Nous sommes opposés aux référendums depuis. Le Togo a fait un référendum et il a voté une Constitution à 97%. Donc, nous voulons le retour de cette Constitution. La question est simple », a-t-il fait savoir en promettant que les appels à manifester de l’opposition ne faibliront pas jusqu’à obtention des résultats escomptés.

« Cette mobilisation-là ne va pas faiblir. Ils ont tout fait pour nous diviser dans les médias. Ils ont tout fait pour nous diviser, mais ils ne pourront plus. C’est fini. Si quelqu’un tombe, on avance. Même si moi je faiblis, on n’a qu’à me mettre de côté et continuer la lutte. Ça ne reviendra plus en arrière », a-t-il ajouté

Une position défendue par le chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre qui promet de continuer de mobiliser ses militants dans la rue pour obtenir satisfaction. « Je trouve ça très étrange. L’Accord Politique Global (APG) a prescrit les réformes constitutionnelles et électorales. Et sans ces réformes on veut faire un référendum ? Avec quelle institution ? Faire le référendum sans avoir fait les réformes Constitutionnelles prescrites par l’APG ? Avec la même CENI ? Avec la Cour Constitutionnelle-là ? Non ! Je crois que tout ça, c’est une fuite avant. Et cela aboutira à un moment donné à l’explosion. C’est tout », a-t-il dit.

Il faut rappeler que le gouvernement avait introduit un avant-projet de réforme portant sur les articles 52, 59 et 60 de la Constitution. Des articles qui parlent de limitation à deux, le nombre du mandat présidentiel et le changement de mode de scrutin. Une initiative rejetée par l’opposition au parlement mécontente que ses amendements sur le texte aient été refusés par le commissaire du gouvernement. A la suite de cet incident, l’opposition a pris la décision de boycotter les travaux et réclamer dans les rues, le retour sans conditions de la Constitution de 1992 et le départ du pouvoir du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Rappelons que les démonstrations de rue se poursuivent ce jeudi 21 septembre du côté de l’opposition comme du parti au pouvoir.

A.Y.

©Afreepress-(Lomé, le 20 septembre 2017) -Le parti UNIR (majorité présidentielle) était dans les rues de Lomé et ses environs ce 20 septembre 2017. La manifestation publique qui a drainé des dizaines de milliers de militants du parti UNIR à travers les rues de Lomé a chuté au quartier Tokoin Casablanca où les cadres et leaders de cette formation politique ont appelé au respect des institutions du pays et se sont ouvertement opposés à toute velléité de renversement du président de la République, Faure Gnassingbé par la rue.

Les marcheurs brandissaient des banderoles sur lesquelles on lisait des messages comme : « Ensemble œuvrons pour la réforme des institutions » ou « Touche pas à mon Président » ou encore « Oui à la paix, Non à la violence ».

Cette démonstration de force, ont indiqué les organisateurs, a été initiée pour défendre la légalité et soutenir les réformes constitutionnelles. La participation semblait plus forte que la dernière organisée par le parti au pouvoir.

Le peuple a demandé la limitation du mandat présidentiel et le scrutin uninominal à deux (2) tours, a indiqué Folly Bazy Katari, 2ème  Vice-président du parti UNIR, les députés de l’Union pour la République (UNIR) l’ont voté mardi 19 septembre dernier. « Ceci traduit notre volonté d’aller au bout des réformes tant souhaitées par le peuple togolais », a-t-il martelé. Il a saisi cette occasion pour prendre à témoin le peuple et la communauté internationale sur les objectifs « malsains » des leaders de l’opposition et la « guerre de leadership » qui les préoccupe au détriment du bien-être du peuple. « Ces comportements mettent à nu les objectifs jusque-là inavoués qui sont ceux de retarder l’aboutissement heureux et rapide des réformes », a laissé entendre le parti au pouvoir dans sa déclaration liminaire lue au cours de cette manifestation.

Les principaux cadres du parti présidentiel et leurs militants ont désapprouvé ce qu’ils ont appelé, les « manœuvres machiavéliques de l’opposition » tendant à faire basculer le pays dans la violence. Ils ont par la mêle occasion, manifesté leur engagement à accompagner jusqu’à son terme, le processus de révision constitutionnelle actuellement en cours dans le pays.

Pour eux, les actions et attitudes de l’opposition ne dénotent nullement pas d’une envie de s’engager sur la voie du dialogue et de l’apaisement. « Les actes des leaders de l’opposition montrent à suffisance que leur objectif n’est nullement les réformes institutionnelles et institutionnelles, mais plutôt le renversement des institutions de la République méprisant les efforts consentis depuis des années par Faure Gnassingbé pour faire revenir la paix au Togo et retrouver les sentiers de la croissance économique », ont-ils souligné.

 

 

 

La manifestation a vu la participation de plusieurs cadres du parti au pouvoir qui étaient aux côtés de leurs militants.

La marche qui a démarré à la plage de Lomé a pris fin au quartier Casablanca, en face du Grand Collège « Le Plateau » par un meeting.

Aucun incident n’a été signalé.

A.Y.

©Afreepress-(Lomé, le 20 septembre 2017) -L’Union Musulmane du Togo (UMT) à l’issue d’une rencontre extraordinaire tenue mardi 19 septembre dernier avec ses membres, a donné sa position sur la situation socio-politique que connait le Togo depuis quelques semaines. L’UMT s’est adressée à tous les Togolais, particulièrement aux responsables des formations politiques du pays.

Au chef de l’Etat, elle a conseillé la recherche des « voies et moyens » pour trouver des solutions pour sortir le Togo de la crise qui, selon elle, ne fait que fait retarder le développement du pays ».

Le devoir de tous  les Togolais, a souligné l’UMT, est de travailler pour la préservation de la paix. Elle a rappelé que la vie humaine est une chose sacrée qu’Allah a donnée à chacun d’entre nous par sa miséricorde qu’il faut protéger. « Homme politique de tout bord, dans la lutte de tous les jours pour le bien-être du Togo et des Togolais, met la protection de la vie humaine au centre de tes préoccupations », a lancé le président de l’UMT, El Hadj Inoussa  Bouraïma.

A l’endroit de tous les partis politiques, elle préconise et souhaite un « dialogue franc et sincère » pour parvenir à l’apaisement et sauvegarder des vies humaines ».

Il faut préciser que l’UMT a appelé les citoyens à écouter les dirigeants et leur obéir et demandé aux dirigeants de consulter les administrés dans la prise de toute décision qui touche les intérêts de tout le monde.

L’union Musulmane de Togo,  a enfin exhorté tous les acteurs politiques à une prise de conscience responsable et a invité une fois encore tous les imams et prédicateurs sur toute  l’étendue du territoire national à confier le Togo et le peuple togolais à Allah.

Christelle Agnindom

©Afreepress-(Lomé, le 20 septembre 2017)- Dans un communiqué rendu public mercredi 20 septembre par le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, il est indiqué que les manifestations de l’opposition débutées mercredi, ont débordé à certains endroits du territoire national faisant un mort, des blessés et des dégâts matériels. « Alors que les manifestations de ce 20 septembre à l’intérieur du pays se sont globalement déroulées dans le respect des modalités fixées, la ville de Mango où les manifestations n’ont pas été prévues, a été le théâtre de violences provoquées par les partisans du PNP (habillés en rouge). Cette volonté d’affrontement s’est traduite dès le matin par des agressions contre les cadre du parti UNIR qui se réunissaient au niveau de l’école catholique de Mango », fait connaitre le communiqué du ministre Yark Damehane.

Des tirs d’armes à feu ont été effectués à partir des rangs des manifestants du PNP et le bilan est lourd : un enfant de 10 ans a été tué, dix personnes blessées dont quatre par fusils de chasse et six par armes de guerre, informe le communiqué qui indique que « devant ce comportement violent, ils (les militants du parti UNIR) ont quitté les lieux avec plusieurs blessés pendant que les membres du PNP mettaient le feu à des voitures et des maisons appartenant aux militants du parti UNIR ».

Pour le ministre Yark Damehane, ce comportement est la « suite malheureuse des appels lancés la veille par le parti PNP ». Les tireurs, deux personnes, ont été identifiés et sont activement recherchés, informe le ministère de la Sécurité et promet que « tout sera mis en œuvre pour que leurs actes ne restent pas impunis ».

Le gouvernement présente ses sincères et profondes condoléances à la famille de l’enfant décédé et souhaite un prompt rétablissement à tous les blessés.

Des échauffourées ont été également signalées à Bafilo dans le Nord du pays en marge des manifestations.

Il faut rappeler que l’opposition et le parti au pouvoir, ont appelé à des manifestations de rue les 20 et 21 septembre dans le pays pour les uns, exiger le retour à la constitution de 1992, le mode de scrutin  à deux tours et le vote de la diaspora et pour les autres, défendre les institutions de la République et s’opposer à la volonté de faire tomber le chef de l’Etat.

A.Y.

Page 1 sur 528

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…