jeudi, 22 juin 2017 04:21

Interview de l’artiste Papson Moutite :« Je ne sais en vertu de quoi on me traite d'escroc et sur quelle base je suis taxé de cerveau d'une arnaque »

©Afreepress-(Lomé, le 22 juin 2017)- L’affaire fait grand bruit depuis quelques jours à Lomé. L'artiste Komla Amoussou Midodji alias Papson Moutite serait un « escroc à haut-débit » passant son temps à dépouiller d’honnêtes citoyens et à vivre de chantages et d’extorsions, a rapporté un journal de la place. Une information vivement contestée par le concerné.

Approché par la rédaction de l’Agence de presse Afreepress, l'artiste revient sur cette affaire avec plus de détails.

Lisez plutôt

Bonjour Papson Moutite. Pouvez-vous nous situer sur l'affaire que la presse qualifie de « Papsongate » et dans laquelle on vous présente comme le principal cerveau d'un groupe de personnes spécialisé dans des arnaques, abus de confiance et détournement?

Papson Moutite : En toute franchise et en toute honnêteté, je ne maîtrise pas bien les contours de cette affaire. Je sais qu'il y a eu des arrestations de certaines personnes par la police et comme je suis moi-même membre de la structure, je me suis rendu à leur chevet pour solliciter leur libération. Ces personnes arrêtées sont des connaissances à moi. De là j’ai rencontré  d'autres membres de la structure venus de Cotonou qui m'ont approché parce que pour la famille de ces personnes, j'étais celui qui est venu à leur secours. C'est ainsi qu'un Béninois parmi les membres venus de Cotonou m'a demandé pourquoi certains sont libérés et d’autres ne sont pas libérés. Je lui ai répondu que sûrement c'est parce qu'ils sont des leaders.

C'est là qu'il m’a demandé combien je peux prendre pour plaider leur libération. J'ai décliné son offre en lui disant que je ne suis ni avocat ni huissier pour exiger de l'argent dans ma démarche et que ma démarche se situe juste dans ma volonté de les aider à sortir de leur situation. Dieu merci j'ai réussi à obtenir la libération de certains membres de la structure après leur audition, les moins chanceux ont été transférés devant le parquet et libérés plus tard après versement d'une caution. Apres cela, le Béninois a continué  à insister pour que je lui fasse une proposition financière pour ma démarche afin d'aller chercher les sous pour me payer. Prudent que je suis, j'ai contacté un ami commissaire qui m'a conseillé de prendre l'argent qu'i me propose pour en faire un élément de preuve car il redoute que ces Béninois que j'ai aidés ne soient pas honnêtes dans cette affaire. Je dispose de mes échanges téléphoniques avec mon ami le commissaire dans mon téléphone. C'est ce que j'ai fait et j'ai demandé au Béninois de me donner ce qu'il a. Aujourd'hui je ne sais en vertu de quoi on me traite d'escroc et sur quelle base je suis taxé de cerveau d'une arnaque. J'ai juste voulu aider des amis qui sont dans une impasse et voilà que ma démarche se retourne contre moi.

Quels sont vos rapports avec les responsables de la structure « Destination Succès », DS Com promoteur des produits Tiens?

Papson Moutite : Nous avions de très bons rapports et je me suis investi totalement dans la promotion de cette structure à Lomé en mettant mes capacités intellectuelles et physiques au service du système pour promouvoir leurs activités à travers mes projets. J'ai personnellement investi plus de 1.760.000 dans leur système. J’ai les reçus délivrés pour prouver mes dires. Je suis artiste de la chanson et aussi parallèlement je fais mes activités comme tout le monde. Aujourd'hui je ne comprends vraiment pas pourquoi on me traite de la sorte.

Comment êtes-vous rentré en contact avec les responsables de DS Com?

Papson Moutite : C'est le président de la structure qui m'a fait appeler et après nos échanges, il a estimé que nous devons mettre ensemble nos efforts pour participer au développement de la jeunesse, de son bien-être être et surtout de son épanouissement.

Quelles étaient vos intentions réelles en contactant le directeur de DS Com ?

Papson Moutite : Mes intentions étaient bonnes et sincères. Je voulais l'aider à défendre plus la cause de la jeunesse togolaise vu ma position de promoteur de valeurs civiques, morales et citoyennes. Je lui ai proposé de participer à son projet de développement à travers des activités sociales et de faire des dons à caractère social pour la jeunesse de mon pays. C'est ainsi que je l'avais conseillé sur l'aspect légal de ses activités au Togo en lui suggérant une installation légale et la déclaration de ses activités auprès des autorités compétentes du pays. Sans base légale de ses activités au Togo il ne peut réellement pas mener à bien ses affaires. J'étais dans la logique de faire profiter la jeunesse togolaise à travers les activités de Tiens. A aucun moment de nos échanges et de nos discussions, j'ai mis l'argent devant encore moins mes intérêts personnels. J'ai toujours défendu les intérêts de la jeunesse à travers mon investissement dans ce dossier et voilà qu'aujourd'hui je me retrouve au centre d'un scandale. Ce que je n'arrive toujours pas à comprendre. Je mets quiconque au défi d'apporter la preuve que j'ai demandé de l'argent au responsable de Tiens. Je n'ai jamais fonctionné comme ça.

Des informations ont circulé sur les réseaux sociaux et dans la presse vous présentant comme quelqu’un agissant sous la protection d'un Colonel de l’armée. Est-ce vrai ?

Papson Moutite : Soyons sérieux, il ne faut pas raconter du n'importe quoi dans cette affaire. Je n'ai jamais agi sous le couvert d'un Colonel et je demande à mes détracteurs de me prouver le contraire. Qui suis-je moi Papson, simple citoyen togolais pour agir au nom d'un Colonel ? Les valeurs citoyennes que je défends au quotidien m'obligent à me préserver de ces cas d'escroquerie. Je suis vraiment désolé pour celui qui fait passer cette fausse information dans les médias. On n'a pas besoin de travailler pour la police pour dénoncer un voleur ou signaler un cas de comportement bizarre. Je dis énergiquement non.

Je rejette catégoriquement ces allégations mensongères contre ma personne. Elles sont non fondées et sont ici la preuve que quelqu’un veut me nuire auprès de mes relations. Son objectif c'est de retourner mes relations chèrement acquises contre moi dans cette affaire. On veut me présenter auprès de mes relations comme un mauvais citoyen à ne pas fréquenter. Non et non je ne suis pas ce qui est peint dans ce tableau par mes détracteurs qui n'ont d'autres intérêts que de me nuire. C'est de la méchanceté tout ceci et un complot savamment orchestré par des esprits malins. J'ai des photos de moi avec certaines autorités de la place, allez juste sur ma page Facebook vous trouverez des photos que j'ai prises aux côtés de plusieurs personnalités de ce pays. Est-ce contraire à nos lois ? Non ! Ces photos ont été faites dans le cadre de mes activités musicales et sociales. A aucun moment je n'ai utilisé ces photos pour un quelconque trafic d'influence ou pour mes intérêts personnels. Jamais. Je suis porte-parole de la jeunesse citoyenne de mon pays et à ce titre je ne me vois pas en train d’influencer qui que ce soit avec mes photos aux côtés des autorités. Tout ceci est monté avec pour seul objectif de me nuire auprès de mes relations. Mais Dieu est grand et n'abandonne jamais ses enfants. La vérité sortira de l'ombre.

Avez-vous l'impression d'être victime de complot contre votre personne, votre popularité et vos relations au haut sommet?

Papson Moutite : C'est clair comme de l'eau de roche sinon qu'est-ce que mes photos avec les autorités viennent chercher dans cette histoire. Quand on associe ma personne à ces photos cela veut dire que ces personnes veulent m'opposer à mes relations. Oui j'ai fait des photos aux côtés du chef de l'Etat et de certaines personnalités de ce pays.  C'est le rêve de tout citoyen de ce pays de poser avec ces personnalités. Quoi de plus normal. Des esprits mal intentionnés ne supportent pas de me voir avec le chef de l'Etat sur des photos et ils ont inventé cette affaire de toute pièce pour me nuire auprès du président de la République. On n'a pas besoin d'avoir un Bac+ 5 ou 6 pour comprendre que leurs intentions réelles c'est de me présenter comme une mauvaise compagnie auprès de mes relations.  Mais ils se sont trompés car j'ai un Dieu qui me protège et me préserve. Ce Dieu ne les laissera pas faire. Le président Faure Gnassingbé est un homme bien et positif. Il aime la jeunesse de son pays ce qui explique sa présence régulière aux côtés des jeunes togolais. J'essaie tous les jours que le bon Dieu fait, de promouvoir autant que faire se peut, sa politique à travers mes projets et c'est dans ce sens que j'ai conseillé  les amis Béninois qui disent qu’ils sont venus au Togo pour aider notre jeunesse à s’épanouir de se rapprocher de nos autorités et de présenter leurs produits pour être reconnus. J'ai fait ce qui était en mon pouvoir et en ma capacité pour les aider et les assister dans ce sens à rencontrer les officiels de mon pays afin de régulariser leur situation juridique. Du coup ne soyez pas surpris qu'il y ait de l'effet inverse dans cette affaire.

Reconnaissez-vous avoir menacé un journaliste dans cette affaire?

Papson Moutite : Jamais et au grand jamais. Comment moi Papson Moutite connu de tous les Togolais peux me permettre de menacer un journaliste ? A aucun moment ceci ne s'est jamais passé. Que ce journaliste apporte les preuves de mes menaces à son endroit et on va juger. Il est facile pour un citoyen de mentir dans le compte d'un autre avec des accusations mensongères sans fondement. Quand on parle de menaces il y a des preuves matérielles dont les appels téléphoniques, les attaques physiques, les messages ou les sms. Que ce journaliste qui estime être menacé par moi Papson vienne le prouver. Depuis quand dans notre pays on peut menacer un citoyen avec de simples photos ? Les photos constituent des armes de menaces ? Je dis non à cette accusation grossière et vide de tout fondement.

Que comptez-vous faire aujourd’hui pour laver votre image ?

Papson Moutite : J'ai été sali par une presse en manque de sensation et je compte passer par les médias pour rétablir la vérité. Très bientôt je vais organiser une conférence de presse pour situer l'opinion sur ce tissu de mensonge dont je suis victime de la part d'un journaliste togolais. Parallèlement à cela, j'ai saisi les instances régaliennes de la communication dans notre pays dont la HAAC et l'OTM auprès desquelles j'ai déposé une plainte pour diffamation. Aussi ai-je saisi le tribunal pour y déposer une plainte contre le journal en question. Le dossier suit son cours normal et bientôt ; je dis bien très bientôt, la vérité éclatera aux yeux du monde et tous les Togolais connaîtront le vrai visage de mes ennemis.

Avez-vous reçu le soutien de vos amis dans cette affaire ?

Papson Moutite : Bien évidemment que j'ai reçu des soutiens de mes amis. Ils ont été nombreux à me manifester leur soutien. Ils m'ont appelé de partout du Togo, de l’Afrique et dans le monde. Ils ont compris que j'ai été victime d'une sale histoire concoctée par des jaloux et des  aigris. Ils me connaissent parfaitement et savent que je ne suis pas capable de poser de pareils actes. Je les remercie beaucoup pour leur soutien. Ils ont volé à mon secours et ont été présents à mes côtés depuis que cette sale affaire a été mise dans la presse. Ma famille aussi m'a soutenu beaucoup,  mes relations qu'on voulait opposer à moi ont été toutes présentes à mes côtés et m'ont témoigné leur soutien sans oublier ceux de mes collègues artistes et hommes de médias.

Que retenir de tout ceci ? Êtes-vous confiant ?

Papson Moutite : Je retiens surtout que c'est maintenant ou jamais de savoir qui fréquenter. Je retiens aussi qu'il y a beaucoup qui veulent être à ma place mais hélas pour eux et à défaut ils font tout pour saper mes relations. Voilà le vrai problème. Je dois maintenant faire plus attention. En ce qui concerne la confiance, je suis confiant et très confiant en la justice de notre pays pour dire le droit au moment venu. Il y'a beaucoup de défis qui nous attendent donc restons positif dans nos actions de tous les jours et participons au développement de notre pays aux côtés du chef de l'Etat et du gouvernement.

Pour finir je voudrais dire aux investisseurs étrangers présents dans notre pays que le Togo est un pays de paix et d'accueil. Aucun togolais ne vous empêchera d'investir dans notre pays. Notre chance c'est d'avoir un président jeune et très intelligent qui sait faire la part des choses. Pour finir, je dis à tous ceux qui ont fait tout pour me faire tomber, qu’ils ne soient pas étonnés d'assister à mon élévation. Dieu surprend toujours.

Interview réalisée par David Baïni Djagbavi

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…