mercredi, 13 décembre 2017 04:25

HCRRUN : Démarrage des activités de prises en charge et d’indemnisation des victimes des violences à caractère politique

©Afreepress-(Lomé, le 12 décembre 2017)- Le comité d’indemnisation des  victimes des violences à caractères politiques survenues entre 1958 et 2005, composé  de banquiers, médecins et membres du Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) avec à sa tête Mme Awa Nana-Daboya a échangé mardi 12 décembre 2017, avec 17 victimes venues des régions Savanes, Kara et Centrale parmi les 21 recensées (2 personnes décédées et une a refusé d’adhérer au processus). 

Une rencontre qui a permis aux victimes de mieux cerner le concept tout en se rassurant de l’efficacité et de la sécurité de la démarche.

Le processus qui a démarré, a expliqué la 2ème rapporteur du HCRRUN, Claudine Ahianyo, va porter sur deux volets, à savoir : le volet d’indemnisation des victimes et le volet de réadaptation.

« Le volet d’indemnisation est le volet qui conduit les victimes au bloc médical, où les médecins en commençant par les psychologues,  discutent avec elles pour voir leur état mental. Après cela, elles vont être renvoyées auprès des spécialistes en charge de  la chirurgie dentaire, la chirurgie simple, les neurologues, les généralistes et les ophtalmologues », a-t-elle précisé.

Selon le HCRRUN, après l’étape médicale, les victimes passeront à la caisse pour leur indemnisation en fonction du  quantum retenu pour chacune  par la CVJR.

Il faut préciser que la semaine du 19 au 23 décembre sera consacrée aux victimes vulnérables du pool 2, composées de la région des Plateaux-Est et la semaine du 26 au 29 décembre aux victimes vulnérables du pool 3 concernant la région Maritime et Kpalimé.

« L’accueil qui nous est réservé nous a beaucoup apaisé le cœur. On nous a rassurés que nous serons indemnisés après  la consultation médicale,  c’est un bon pas mais le  pardon est important au-delà de tout.  Nous sommes prêts à pardonner, nous remercions le  chef de l’Etat d’avoir pensé à nous. Cela nous va droit au cœur  même si  nous continuons de vivre avec des séquelles», a laissé entendre Hodalo Simdjolou, une victime de 1991 venue de la région de la Kara.

En rappel, le programme de réparation est une recommandation de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR).

Christelle A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…