mardi, 31 juillet 2018 19:01

53ème session des chefs d’Etat et de gouvernements de la CEDEAO : Voici les recommandations de l'organisation à la classe politique togolaise

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

©AfreePress-(Lomé, le 31 juillet 2018)- La 53ème session des chefs d’Etat et de gouvernements de la CEDEAO a pris fin dans la soirée du mardi 31 juillet à Lomé. Plusieurs recommandations ont été faites à l’issue de ce sommet qui a enregistré la participation de plusieurs délégations.

Sur le cas togolais, les chefs d’Etat et de gouvernements de la CEDEAO ont appelé les parties en crise à faire preuve de retenue et à privilégier la paix et la stabilité du pays. L’organisation encourage la poursuite du dialogue en vue des réformes consensuelles et institutionnelles, l’amélioration du cadre électoral dans l’optique de tenir les élections législatives au plus tard le 20 décembre prochain, la recomposition de la Cour Constitutionnelle et la limitation du mandat de ses membres, la limitation du mandat présidentiel et l’instauration des deux tours de scrutin à toutes les élections.

Elle demande également à la classe politique togolaise de privilégier la voie parlementaire pour l’adoption des réformes et au cas échéant, de faire appel au suffrage populaire (référendum) pour trancher la question et encourage le vote de la diaspora togolaise.

Le gouvernement du Togo est appelé à poursuivre la mise en œuvre des mesures d’apaisement en continuant le processus ayant permis la remise en liberté des personnes arrêtées et détenues dans le cadre des manifestations publiques de l’opposition.

La CEDEAO condamne également tous les actes de violence par usage d’armes à feu. Des armes, qui selon elle, sont essentiellement réservées aux forces de l’ordre et de sécurité.

Elle exhorte les personnes détenant ces armes subtilisées au cours des manifestations à les restituer aux forces de l’ordre et à l’endroit de ces dernières, elle recommande plus de professionnalisme dans l’exercice de leur travail de maintien de l’ordre et exhorte le gouvernement à procéder à la révision intégrale du fichier électoral en vue de l’organisation le 20 décembre 2018, des élections législatives.

L’organisation sous régionale s’est également penchée sur des crises en cours dans d’autres pays de la région comme le Mali et la Guinée Bissau.

Il faut rappeler que c’est le 30 juillet dernier que le ballet de sommets internationaux ont démarré sur le sol togolais par le 1er sommet conjoint CEDEAO-CEEAC consacré à la lutte contre le terrorisme et à l’extrémisme violent en Afrique et le sommet de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

A.Y.

Lu 3385 fois Dernière modification le mercredi, 01 août 2018 07:46
Connectez-vous pour commenter

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…