Diplomatie

Diplomatie (151)

©AfreePress-(Lomé, le 27 mai 2018)- La 107ème session du Conseil des ministres des pays Afrique-Caraïbe-Pacifique (ACP) se tiendra les 29 et 30 mai 2018 dans la capitale togolaise, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Cette importante session est placée sous la thématique, « Accompagner la transformation économique et sociale des Etats ACP au niveau régional, continental et mondial ». Les ministres auront, lors de ces réunions, la tâche de poser les bases d'un nouvel accord de partenariat ACP-UE, pour la période après 2020, d'une part, et de débattre de l’avenir du Groupe ACP et ses relations avec l’Union Européenne, d'autre part.

Aussi, vont-ils, au cours de cette rencontre, mettre l’accent sur les questions liées aux produits de base et au commerce, le développement, la révision de l’Accord de Georgetown et la promotion de l’agenda du changement climatique.

Il faut rappeler qu'une centaine de délégations venues de l'Afrique, des Caraïbes, du Pacifique et de l'Europe sont attendues à Lomé. Cependant, on note déjà l'arrivée, le samedi 26 mai dernier, de certaines sommités et délégations notamment le président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Fakir Mahamat, le secrétaire général des ACP, Patrick Gomes, et la cheffe de la diplomatie jamaïcaine et présidente du conseil des ACP. Ces dernières ont été accueillies à l'aéroport international Gnassingbé Eyadema par le Chef de la diplomatie togolaise, Prof. Robert Dussey.

Par ailleurs, la 43ème session du Comité ministériel ACP/UE sur le financement du développement est également prévu du 31 mai au 1er juin 2018, en marge de cet grand événement.

Moulikatou S

©AfreePress-(Lomé, le 27 mai 2018)- Les ressortissants des pays africains vivant au Togo se sont réunis ce vendredi 25 mai 2018 à Lomé pour célébrer la troisième édition de "la semaine de l'intégration africaine". Organisée par le ministère des affaires étrangères, de la coopération et de l'intégration africaine, cette célébration a pour objectif de faire la promotion de la paix, de l’unité, de la solidarité, de la cohésion et de la coopération entre les Etats africains et leurs peuples, ont précisé les organisateurs.

Elle a été marquée par une journée culturelle et artistique dans les locaux dudit ministère, en présence du Professeur Robert Dussey, Ministre des affaires étrangères, de la coopération et de l'intégration africaine, avec à ses côtés pour la circonstance des ambassadeurs du Nigeria, de la République Arabe d'Égypte et du Brésil au Togo.

« La semaine de l'intégration africaine, est un cadre d'échanges et de partage sur la vision commune d'une Afrique unie, forte et prospère », a rappelé la Directrice de l'Intégration Africaine, Mme Koumealo ANATE-BALU. Il s’agit, selon elle, d’une occasion de rechercher la cohésion entre toutes les communautés africaines vivant au Togo afin de renforcer la solidarité entre les peuples dans la paix, la sécurité et la concorde. 

C'est, donc, à travers une ambiance festive de prestations culturelles et artistiques que les ressortissants des pays africains ont exprimé leur adhésion à l’initiative portée par le Togo. 

Il est à noter, en outre,  que l'édition 2018 de cette célébration est placée sous le thème : « Gagner la bataille contre la corruption : une voie durable vers la transformation de l'Afrique » et s'inscrit dans le cadre de la célébration du 55ème anniversaire de l'Union Africaine (UA). 

La tenue de cet évènement, qui se veut perpétuel, a indiqué pour sa part le Ministre Robert Dussey, répond à l’engagement du gouvernement togolais à accorder aux étrangers vivant au Togo la pleine jouissance de leurs droits en matière d’intégration sous régionale et continentale. 

« L'intégration africaine, c’est la libre circulation des biens et de mouvements sur tout le continent africain. Elle suppose avant tout une volonté politique, une harmonisation des politiques, la mise en place d’institutions continentales et une unité d’actions », a rappelé le diplomate togolais.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 24 mai 2018)- Le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé a effectué une visite de travail ce jeudi 24 mai 2018 à Libreville au Gabon, a appris l'Agence de presse AfreePress de sources gouvernementales.

A Libreville, il a eu des entretiens avec le Président de la République du Gabon, Ali Bongo Ondimba. Les deux personnalités, indiquent ces sources ont discuté de sujets portant sur la coopération bilatérale entre leurs deux pays.

Des sujets portant également sur les stratégies de renforcement des relations entre la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), ont été également au menu des discussions. Les deux présidents étant respectivement les présidents en exercice de la CEDEAO et la CEEAC.

Il est à rappeler qu’un sommet sur la paix, la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent est prévu en juillet 2018 à Lomé entre les États de la CEDEAO et ceux de la CEEAC.

Moulikatou S.

©Afreepress-(Lomé, le 08 mai 2018)- L’Ambassadeur du Japon au Togo, Hiroshi Kawamura a échangé lundi 07 mai avec le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, a appris l’Agence de presse AfreePress. Une occasion saisit par le diplomate pour faire l’état des lieux de sa mission au Togo et exprimer ses remerciements au premier des Togolais pour son accompagnement et celui de son gouvernement tout au long de sa mission, informe le site republiquetogolaise.com.

« Les échanges entre le diplomate nippon et le Président de la République ont porté sur le bilan de la coopération entre le Togo et le Japon. Lomé et Tokyo ont signé divers partenariats pour la mise en œuvre de nouveaux projets de développement des infrastructures et de soutien aux services sociaux de base », poursuit le site qui rappelle que le Japon soutient le Togo sur plusieurs plans.

Il intervient au Togo dans la lutte contre l’insécurité alimentaire, la promotion du genre, du civisme et de la santé et a accordé une aide financière non remboursable de 15,8 milliards de FCFA au Togo pour la construction de deux ponts sur les rivières de Kara (120 m) et de Koumongou (160 m) ainsi que pour le projet relatif à l’aménagement du port de pêche de Lomé.

A.Y.

©AfreePress-(Lomé, le 02 mai 2018)- Le ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération et de l'Intégration Africaine, Prof Robert Dussey et son homologue des Affaires Étrangères du Royaume du Maroc, Nasser Bourita, ont procédé mercredi 02 mai 2018 à la signature d'un accord d’exemption de visa diplomatique et de services entre leurs pays respectifs, a appris l'Agence de presse Afreepress. 

Les deux pays à travers cet accord portant sur l’exemption mutuelle de visa diplomatique, entendent renforcer leur coopération et leurs relations bilatérales, a indiqué le ministre Robert Dussey.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 26 avril 2018)- Le partenariat entre le Togo et le royaume du Maroc s'affine au fil des années. Pour preuve, une délégation d'experts et de techniciens togolais, a effectué du mardi 18 au samedi 21 avril 2018 derniers une  mission d'étude et d'imprégnation auprès de l'Office de la formation professionnelle et de la promotion  du travail (OFPPT) du Maroc.

L'objectif de ce déplacement, a appris l'Agence  de presse Afreepress, est de permettre un partage et d'échange d'expériences entre les deux pays dans les domaines de la rénovation, de l'apprentissage, de l'orientation des formations, de la conception et la vente des formations professionnelles et de la mobilisation des ressources financières.

Un voyage d'échanges d'expériences qui a ravi les membres de la délégation togolaise conduite par AGAREM Gnanime, Secrétaire Général du ministère de l'Enseignement technique et de la formation professionnelle.

Il a été décidé au cours de cette mission, la réalisation d'une mission de diagnostic au niveau du Togo par des experts de l'OFPPT qui sera plus tard soumis à la Banque Islamique de Développement (BID) pour financement.

Il a été signé au cours de cette même mission, une convention avec l'OFPPT dans l'optique de l'accueil et la formation d'étudiants togolais au Maroc. Une convention qui prendra effet à partir du mois de septembre 2018.

Anne KLIDJE

 

©Afreepress-(Lomé, le 14 avril 2018)- Le sommet extraordinaire de la CEDEAO que la capitale togolaise a abrité samedi 14 avril a exploré les voies et moyens devant permettre de ramener la quiétude et l’entente mutuelle dans certains pays de la sous-région dont la Guinée Bissau et le Togo.

Pour la Guinée Bissau, l’organisation sous régionale a promis l’envoi d’une mission jusqu’au 30 juin 2018 pour essayer de rapprocher les positions des protagonistes de la crise dans ce pays.

Le communiqué ayant sanctionné les travaux s’est intéresse également au cas togolais et a annoncé que la conférence des chefs d’Etat et de gouvernements de la CEDEAO a décidé de renouveler sa confiance aux Présidents Nana Akufo-Addo du Ghana et Alpha Condé de Guinée (Conakry) pour la poursuite de leurs efforts de facilitation au Togo.

Il leur est demandé de proposer des recommandations pour une sortie de crise lors du prochain sommet de l'organisation en juin 2018.

Pour finir, les Présidents et chefs de gouvernement qui ont pris part au sommet de Lomé, ont solennellement invité toutes les parties dans la crise togolaise à s’abstenir de tout acte de violences afin de préserver la paix régionale.

A.Y.

©Afreepress-(Lomé, le 14 avril 2018)- Les travaux de la session extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernements de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), consacrés à la crise en Guinée Bissau, ont pris fin ce samedi à Lomé.

A l'ouverture des travaux plus tôt dans la matinée, Faure Gnassingbé, président en exercice de la conférence des chefs d’Etat dans son mot de bienvenue, a appelé le peuple bissau-guinéen à maintenir le fil du dialogue et à compter sur le CEDEAO qui a-t-il dit, continuera à promouvoir la stabilité dans ce pays.

« Notre ambition est de garantir à nos populations la sécurité à laquelle elles aspirent, car c’est la condition de leur épanouissement économique et social. Je suis persuadé de leur capacité à choisir la voie de la paix et de la concorde nationale dans l’intérêt de tous », a-t-il poursuivi.

La culture de la paix, a-t-il dit, n’a que des avantages et elle seule permet aux hommes de grandir et de prospérer, et aux communautés de s’établir durablement et de rayonner.

Dans le communiqué final sanctionnant les travaux, l'organisation propose sa mission en Guinée-Bissau jusqu’au 30 juin 2018pour essayer de rapprocher les positions des protagonistes dans la crise dans ce pays.

A.Y.

©Afreepress-(Lomé, le 14 avril 2018)- Une dizaine de chefs d’Etat de la CEDEAO séjourne à Lomé depuis vendredi 13 avril dans le cadre d’un sommet extraordinaire de l’organisation consacré à la crise bissau-guinéenne. 

Autour du Président en exercice de la CEDEAO qu’est le Président Faure Essozimna Gnassingbé, les autres chefs d’Etat débattront de la situation en Guinée Bissau lors d’un huis clos et feront le bilan de la mise en œuvre des différents accords signés par les protagonistes de la crise dans ce pays.

Est également inscrite à l’agenda de cette rencontre sous régionale, la situation politique dans plusieurs autres pays de l’organisation.

Le Togo s’investit dans la résolution de la crise en Guinée Bissau. A plusieurs reprises, des émissaires de l’organisation sous régionale envoyés par le Président en exercice de la CEDEAO, s’est rendue dans ce pays pour une médiation entre les protagonistes de la crise et rapprocher les points de vue.

Le Président togolais a lui-même plaidé auprès de son homologue José Mario Vaz et ses opposants afin que les accords de Conakry qui prévoient la nomination d’un Premier ministre de consensus, soient appliqués.

A.Y.

©Afreepress-(Lomé April 04, 2018)-The death on Monday April 02, 2018 of Winnie Madikizela-Mandels, icon of the fight against Apartheid in South Africa, saddens the  whole world as well as Togo.

In condolences message published on his Twitter account, the President of Togo, Faure Gnassingbé wondered “he was saddened" by the death of Winnie Mandela what according to him, is a great loss for the African continent.

“Africa has lost a great icon of the fight for people's freedom and right to go against alienation. All our condolences to the rainbow nation and to the family of the famous deceased. I must express my deep compassion and that of my countrymen, to the people of South Africa in tears by the disappearance of Mme Winnie Madikizela-Mandela”, he published.

The announcement about the death of Nelson Mandela's wife has been done on Monday by her family who informs that she succumbed of a long sickness.

AGBOSSOUMONDE K. Translator (90 39 58 85).

Page 5 sur 11

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…