Diplomatie

Diplomatie (129)

©Afreepress-(Lomé, le 11 avril 2017)- La rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (UEMOA) s’est achevée lundi à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire sur une « bonne note », a appris l’Agence de presse Afreepress. Les délégations présentes en Côte d’Ivoire ont examiné la situation financière et économique de la zone, discuté des questions liées à la rationalisation des organes de l’UEMOA dans le sens du renforcement du processus d’intégration et examiné la situation politique et sécuritaire des pays membres de la zone.

D’après les données fournies par la commission, la croissance a été en hausse en 2016 à 6,8% contre 6,6% l’année précédente. Le  taux d’inflation est en baisse de 1% à 0,31 % et le taux d’endettement s’est stabilisé à environ 45 %. Des résultats « satisfaisants » auxquels est parvenue l’organisation grâce au renforcement de l’activité commerciale, à la hausse de la production agricole et aux investissements dans les infrastructures.

La situation s’améliore au niveau sécuritaire a estimé Alassane Ouattara, président en exercice de l’union qui a cependant condamné les attaques terroristes dont  la Côte d’Ivoire, le Mali et le Burkina Faso ont fait l’objet.

Les participants ont pris l’engagement de travailler à renforcer l’économie de l’Union et à combattre les risques d’instabilité.

Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a pris part à cette rencontre aux côté de ses pairs du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger et du Sénégal.

A.Y.

©Afreepress-(Lomé, le 07 avril 2017)- Le Togo vient de prendre la présidence tournante du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine et ceci pour un mois, a appris l’Agence de presse Afreepress de sources proches du ministère des Affaires Etrangères. Membre de cet organe de l’UA depuis janvier 2016, le Togo prend pour la première fois la tête de ce conseil et aura à plancher sur la Force africaine en attente (FAA) et de la Capacité africaine de réponse immédiate aux crises (CARIC).

La Présidence togolaise s’activera, promet le ministère des Affaires Etrangères, à la préparation de la 11ème réunion consultative annuelle, conjointement avec le Conseil de Sécurité de l’ONU. Sous le  leadership du Togo, la situation au Sahel et particulièrement au Mali sera discutée avec l’examen du projet de Concept stratégique d’opérations de la Force conjointe G5/Sahel, insiste le cabinet du ministre Robert Dussey.

Déjà le 25 avril prochain, le Togo compte organiser des sessions ministérielles du CPS placées sous les thèmes : « Sûreté et Sécurité maritimes en Afrique : l’après Lomé et « Paix, Sécurité et développement de l’économie bleue ».

La passation de services entre le Togo et l’Afrique du Sud, le pays sortant a déjà eu lieu au siège de l’organisation à Addis-Abeba entre Ndumiso Ntshinga et le représentant du Togo, Sébadé Toba.

Le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA a été officiellement mis en place en 2004 et a pour mission de prévenir de maintenir la paix sur le continent africain par la prévention des conflits.

A.Y.

©Afreepress-(Lomé, le 07 avril 2017)- Les archivistes de la Bibliothèque Nationale du Togo bénéficient d’une session de formation de trois jours financée par l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique. Cette session de formation a été officiellement lancée vendredi 06 avril et vise au renforcement des capacités de numérisation des documents et archives des employés. Il faut sauvegarder les documents en état de dégradation, avancent les organisateurs de cette rencontre initiée par l’Université de Lomé, en collaboration avec l’Ambassade des Etats-Unis au Togo et l’Université de l’Illinois.

L’Ambassade des Etat Unis d’Amérique apporte un accompagnement innovant à la Direction des Archives du Togo à travers cette formation de renforcement  des compétences en matière de numérisation des documents. « La  formation touche trois domaines à savoir la conservation, la numérisation et l’archivistique en générale. L’Archivistique répond à comment gérer des documents historiques d’une valeur très importante. La conservation c’est tout ce qu’on fait pour que les documents durent longtemps et la numérisation, c’est le fait de les sauvegarder en versions numérique au moment où la technologie est très avancée », a expliqué l’un des formateurs.

La formation facilitera aux chercheurs d’accéder  directement aux archives sans les toucher physiquement.

En marge de cette rencontre, l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Togo a précédé à la remise à la Direction des Archives du Togo, du matériel de sauvegarde.

Raphael A.

©Afreepress-(Lomé, le 04 avril 2017)- Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a reçu en audience lundi, François Loncle, député français et membre du groupe d’amitié franco-togolais. Le député qui séjourne à Lomé dans le cadre de la 2ème édition du printemps de la coopération germano-togolaise, a exprimé à sa sortie d’audience, « toute sa satisfaction de voir le Togo prendre des initiatives hardies comme la prochaine tenue du sommet Afrique-Israël à Lomé ».

« Je me réjouis des efforts et des différentes initiatives du chef de l’Etat togolais qui démontrent le rôle de plus en plus important que joue le Togo », a-t-il indiqué à la fin de son entrevue avec le Président, Faure Gnassingbé.

A.Y.

©Afreepress-(Lomé, le 03 avril 2017)-
Le président de la république Faure Gnassingbé  a  reçu lundi en audience au nouveau palais de la présidence, le ministre des Affaires Étrangère du Ghana, Shirley Ayorkor Botchway. Mme Botchway est à Lomé pour transmettre un message du président ghanéen, Nana  Akufo Addo à son homologue togolais, Faure Gnassingbé, a appris l’Agence de presse Afrepress.

A la fin de l'audience, l'émissaire ghanéen  a affirmé avoir transmis  un « message spécial » au Chef de l'État togolais. « Dès sa prise de pouvoir, compte tenu des relations très importantes qui lient les deux pays, le président du Ghana m’a envoyé ici pour exprimer combien le Ghana tient à continuer et à consolider ses relations de coopération entres nos deux pays », a laissé entendre Shirley Ayorkor Botchway.

Elle rapporte avoir également évoqué la situation de la frontière de Noépé avec le chef de l'État, une frontière  qui sera bientôt inaugurée, rapporte-t-elle. « Nous savons tous comment nous sommes attachés aux objectifs de la CEDEAO. Nous tenons à discuter des détails concernant la frontière de Noépé qui va ouvrir bientôt, et nous avons discuté de comment nous allons entamer les procédures  pour s’assurer que l’ouverture de la frontière sera faite dans les meilleures conditions », a-t-elle ajouté.

Mme Shirley Ayorkor Botchway,  a indiqué aussi avoir  transmis les sincères remerciements du président Akufo Addo au  Chef de l’Etat  pour sa présence à la cérémonie de son investiture et de l’indépendance du Ghana.

Raphael A.

©Afreepress-(Lomé, le 03 avril 2017)- 

Du 02 au 05 avril 2017, Lomé va offrir son cadre a des rencontres d'échanges et a l'établissement d'un nouveau genre de partenariat économique politique et culturel entre le Togo et l'Allemagne

Au total 3 panels avec 16 panelistes, des rencontres G-to-B et B-to-B, des visites touristiques, des échanges divers vont meubler la deuxième édition du Printemps de la Coopération Germano-Togolaise, qui a été officiellement lancée ce lundi 3 avril 2017 par le ministre des Affaires Etrangères, Robert Dussey.

La particularité de cette édition, ont informé les organisateurs, sera l'ouverture de l’événement à certains  pays d’Afrique de l’Ouest à savoir le Mali, le Burkina Faso, le Niger. Le Togo veut par cette initiative, inventer une nouvelle forme de partenariat, dit « partenariat triangulaire ».

Les participants venus de l’Allemagne apprécient la démarche et estiment qu’il s’agit là, d’une « bonne occasion » pour discuter des relations économiques et raffermir la coopération avec le Togo et l’Afrique.

Aklom A.

©Afreepress-(Lomé, le 03 avril 2017)- Un mémorandum d’entente entre l’Allemagne et le Togo sera signé à Lomé au cours du printemps de la coopération germano-togolaise qui démarre ce lundi. Ce mémorandum, selon le gouvernement, permettra de créer une Chambre de Commerce germano-pays africains francophones (CCPAF). Cette chambre aura son siège sera à Lomé et « mettra en place un éventail de service pour les entreprises désireuses de développer leurs activités sur le marché germano-pays africains francophones ». L’objectif, selon le ministère des Affaires Etrangères, est de favoriser l’accroissement significatif du volume des échanges entre l’Allemagne et les pays africains francophones.

Le printemps de la coopération germano-togolaise aura lieu du 02 au 05 avril 2017, selon le communiqué sanctionnant le conseil des ministres du 31 mars 2017.

Cette deuxième édition veut promouvoir le climat des affaires au Togo et réunira des acteurs gouvernementaux togolais et étrangers, des opérateurs économiques, des responsables d’institutions, des économistes, des universitaires et des représentants de la société civile.

Aklom A.

 

©Afreepress-(Lomé, le 31 mars 2017)- Une distinction honorifique a été décernée vendredi à Andrea Riccardi, le fondateur de la Communauté de Sant ‘Egidio, qui effectue depuis jeudi, une visite de 48 heures au Togo. La cérémonie s’est déroulée au palais de la présidence en présence de plusieurs ministres et diplomates accrédités au Togo, a constaté sur les lieux, l’Agence de presse Afreepress.


Cette distinction, soutiennent les autorités togolaises est accordée pour saluer le « rôle important » joué par la Communauté de Sant ‘Egidio à un « moment crucial de la vie sociopolitique de notre pays ».


M. Riccardi a salué la « sagesse » et le « patriotisme » dont les acteurs de la classe politique togolaise ont fait montre au cours des périodes difficiles de la vie du pays en l’occurrence en 2005 où les deux leaders (Faure Gnassingbé et Gilchrist Olympio) s’étaient retrouvés à Rome dans le cadre d’un dialogue destiné à mettre fin aux violences à caractère sociopolitique dans le pays. « Dans ce bâtiment (de la Communauté de Sant ‘Egidio à Rome, ndlr)  se sont nouées certaines choses qui sont méconnues des Togolais et qui ont ouvert la voie au succès du dialogue politique », a affirmé M. Riccardi au cours de son passage à Lomé.


Il faut rappeler que la Communauté Sant ‘Egidio a vu le jour en 1968 et a pour rôle de mener des médiations diplomatiques dans le sens de la prévention des conflits sociaux ou de leur extinction. Elle est également très engagée dans la lutte contre la pauvreté et les inégalités dans le monde.


A.Y.

©Afreepress-(Lomé, le 20 mars 2017)-Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a reçu en audience dimanche 19 mars 2017 à Lomé, le président de l’Association Japonaise pour le Développement Economique de l’Afrique (AFRECO), Tetsuro YANO. Cet entretien était axé sur le renforcement de la coopération bilatérale entre le Japon et le Togo, a appris l’Agence de presse Afreepress.

Cette troisième visite du président de l’AFRECO au Togo, a permis au chef de l’Etat togolais de passer en revue les actions menées au Togo par le Japon. « J’ai bien compris de nos discussions, le souci du Président de la République pour le bien être de la population togolaise », a déclaré Tetsuro YANO au sortir de l'audience. Il a par ailleurs annoncé la décision du Japon d'ouvrir une représentation diplomatique au Togo dans les jours à venir.

Il faut rappeler que le Togo et le Japon entretiennent de très belles relations depuis des années.

Théophile K.

©Afreepress-(Lomé, le 9 mars 2017)- Le président de la République Faure Gnassingbé séjourne depuis mercredi à Oyo au Congo dans le cadre d’une visite d’amitié et de travail et ce, à l’invitation du chef de l’Etat congolais, a appris l’Agence de presse Afreepress d’un communiqué officiel.


Accueilli mercredi à sa descente d’avion à l'aéroport d'Ollombo par son homologue congolais, Denis Sassou N'Guesso, les deux chefs d’Etat ont eu un tête-à-tête à la villa des hôtes de marque avant de prendre part à une séance de travail élargie aux autres membres des deux délégations. « Les entretiens ont porté sur plusieurs questions d’intérêt commun aux deux pays ainsi que sur le renforcement de l’intégration entre les différentes régions, en faveur du développement de l’Afrique », rapporte le communiqué.


Jeudi, le chef de l’Etat a assisté en tant qu’invité d’honneur à la cérémonie de signature du Mémorandum d'accord sur la création du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, un mémorandum lancé à l'initiative du président Denis Sassou N'Guesso lors de la COP22 tenue au Maroc en novembre dernier. Les pays de la région (Angola, Burundi, Caméroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée-Equatoriale, Rd-Congo, Rwanda, Tanzanie, Tchad, Zambie) appuyés par les agences du système des Nations unies et d’autres partenaires au développement ont fait le déplacement d’Oyo pour conclure ce partenariat considéré comme salutaire pour la préservation des bassins d'eau et forestiers de leur espace géographique commun.


La dernière visite du chef de l’Etat togolais à Oyo remonte au mois de septembre.


A.Y.

Page 8 sur 10

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…