mercredi, 25 avril 2018 13:48

Vincent Bolloré accusé de corruption en Afrique : Le groupe Bolloré dément toutes irrégularités

©AfreePress-(Lomé, le 25 avril 2018)- Le milliardaire français Vincent Bolloré a été placé en garde à vue mardi 24 avril dernier par la justice française. Il est soupçonné de corruption en Afrique, notamment sur les conditions d’obtention des ports de Lomé et Conakry, rapporte le journal le monde qui a en premier, rendu public l'information.

Selon la justice française, le patron du groupe Bolloré "aurait profité de son agence de communication Havas pour aider certains chefs d’Etat africains à accéder au pouvoir et en retour, mettre la main sur l'exploitation des ports de ces pays".

Des accusations démenties par les dirigeants du groupe Bolloré à travers un communiqué rendu public mardi. Ils acceptent de coopérer pleinement avec la justice pour rétablir la "réalité des faits".

Il faut rappeler que plusieurs proches de l'homme d'affaires breton ont été également placés en garde à vue dans ce même dossier.

Il s'agit notamment du directeur général du groupe Bolloré, Gilles Alix et de Jean-Philippe Dorent, responsable du pôle international de l’agence de communication Havas.

Présent dans 40 pays à travers le monde, le groupe Bolloré a en charge la gestion de seize (16) terminaux à conteneurs en Afrique.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…