© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 18 août 2018)- Le sélectionneur des Eperviers, Claude Le Roy a entrepris le 16 août 2018 une tournée de prospection en Europe. L’objectif de ce voyage informe la Fédération Togolaise (FTF), est de d’évaluer d’état de forme des internationaux togolais évoluant en Europe afin de les convaincre à rejoindre l’équipe nationale.

Un voyage au cours duquel, Claude Le Roy a rencontré plusieurs jeunes togolais évoluant en France dont le latéral droit du F.C Rennes, Lorenz Assignon. On annonce également d’autres voyages du sélectionneur national vers  l’Allemagne et la Hollande.

Mais alors que la Fédération togolaise parle d’une mission de supervision, plusieurs médias locaux ont une autre version du déplacement du Français sur le continent européen.

« Alors que le technicien français a publié une pré-liste de 34 joueurs pour affronter le Bénin il n’est toujours pas satisfait de ce qu’il a déjà comme talent au sein de cette sélection », relève le site d’information de radio Sport Fm « www.radiosportfmtg.com). 

« Parlant de tournée pour convaincre, que sont devenus les discussions avec des joueurs comme Khaled Narey, Ananou Frédéric, Serge Nyuiadzi et Gilles Sunu ? En dehors de ceux-ci, il a été incapable de convaincre Corentin Tolisso et Jordan Amavi qui ont finalement donné leur accord à la France », charge le journal.

L’auteur de l’article estime que le sélectionneur des Eperviers qui est à sa énième mission en Europe doit à un moment donné, arrêter ces voyages « sans conséquence » sur la qualité des Eperviers. Des voyages, qui sont organisés au frais de l’Etat togolais, critique-t-il.

« Le Togo a des joueurs qui peuvent faire l’affaire. Mais pour des raisons que seul le Français connait, on ne veut pas les convoquer en sélection. Sinon pourquoi ne pas tendre la perche à des joueurs comme Donou Kokou, Ouro-Akoriko Sadate, Alaixys Romao, Kougbenya Didier et autre Serge Gakpe, pour étoffer l’effectif des Eperviers ? », avance le site d’information de radio Sport Fm.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 17 août 2018)- La mort de l’ancien Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Kofi Annan a été annoncée dans la matinée du samedi 18 août 2018 par sa famille et sa fondation. « C’est avec une immense tristesse que la famille Annan et la Fondation Kofi Annan annoncent que Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations Unies et lauréat du Prix Nobel de la paix, est décédé samedi 18 août après une courte maladie. Sa femme Nane et leurs enfants Ama, Kodjo et Nina étaient à ses côtés durant ses derniers jours », indiquent la fondation Kofi Annan et la famille dans un communiqué.

Kofi Annan, poursuit le communiqué publié sur le compte Twitter de l’ancien diplomate de l’ONU, était un homme d’État mondialement connu et un internationaliste profondément engagé dans la lutte tout au long de sa vie pour un monde plus juste et pacifique. « Au cours de sa brillante carrière et de son passage à la tête des Nations Unies, il fut un ardent défenseur de la paix, du développement durable, des droits de l’Homme et de l’Etat de droit. Après avoir quitté les Nations Unies, il a continué à œuvrer sans relâche pour la cause de la paix en prenant la tête de la Fondation Kofi Annan et en présidant le Conseil des anciens, un groupe mis en place par Nelson Mandela. Kofi Annan était une source d'inspiration pour aussi bien les jeunes du monde que les moins jeunes », relate le communiqué.

Kofi Annan était un fils du Ghana et portait sur lui, une responsabilité particulière envers l'Afrique. Il était particulièrement épris du développement de l'Afrique et engagé dans de nombreuses initiatives, notamment le succès du programme « Africa Progress Panel » et de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), indique sa famille qui salue son engagement dans la lutte contre la pauvreté partout où il passait. « Il manquera énormément à tout le monde, ainsi qu’à ses collaborateurs à la fondation Kofi Annan et à ses nombreux anciens collègues des Nations-Unis », conclut le communiqué.

Le monde salue un homme de paix et une valeur sûre de l’Afrique

Les messages de compassion et de condoléances se multiplient sur Twitter et les réseaux sociaux à la suite de ce décès annoncé.

Le Togo perd un ami et l’une des voix à l’avoir inspiré à sortir de sa crise en 2005…

C’est par la voix du Président de la République, Faure Gnassingbé que le Togo a exprimé ses condoléances à la famille de l’illustre disparu et à la nation ghanéenne toute entière.

« Le décès de l'ancien Secrétaire Général des Nations Unies Kofi Annan nous plonge tous dans la tristesse. Ce digne fils d'Afrique fut un vaillant représentant de notre continent », laisse entendre le Président Faure Gnassingbé qui présente au nom de la nation togolaise et en son nom propre, ses « émouvantes condoléances à sa famille et à l’ensemble du peuple ghanéen ».

Le ministre Gilbert Bawara s’est dit « profondément triste et affligé par la disparition de Kofi Annan ». « Il a été une vraie étoile africaine sur la scène internationale, et pour beaucoup d’entre nous un mentor, une vraie autorité morale, la pondération et la voie de la sagesse », écrit le ministre sur son compte Twitter.

En lui, poursuit-il, le TOGO perd un « vrai ami ». « En 2005, il fut l’une des voix à nous inspirer, hors des caméras et des micros, l’audace et des initiatives majeures en matière des droits de l’Homme. Nous lui disons notre gratitude et reconnaissance infinies. Qu’il repose en Paix », souhaite M. Bawara.

Sur le plan mondial, plusieurs personnalités manifestent leur compassion à la famille Annan à l’instar de Rock-Marc Christian Kabore, Emmanuel Macron, Manuel Valls qui apportent adressent leurs condoléances au peuple ghanéen et au Président Nana Dankwa Afufo-Addo qui de son côté, a exprimé plus tôt dans la matinée de ce samedi, sa tristesse à l’annonce du décès de son compatriote.

« J'ai appris avec tristesse le décès survenu ce matin de l'ancien Secrétaire Général de l'ONU et Prix Nobel de la paix 2001, Kofi Annan. A sa famille, ses proches, au Peuple Ghanéen et à mon homologue @NAkufoAddo, je présente mes sincères condoléances et exprime ma compassion », écrit sur son compte Twitter, le Président Rock-Marc Christian Kabore.

Le gouvernement et le peuple ghanéens, la première dame Rebecca et moi-même, écrit le Président Nana Dankwa Afufo-Addo, « sommes profondément attristés par l’annonce du décès, à Berne, en Suisse, de l’un de nos plus grands compatriotes, M. Kofi Annan ».

« Au nom de toute la nation ghanéenne, je présente nos sincères condoléances à sa veuve bien-aimée, Nane Maria, et à ses enfants dévoués, Ama, Kojo et Nina, pour cette grande perte. Je suis toutefois rassurée par l’information, après avoir parlé à Nane Maria, qu’il est mort paisiblement dans son sommeil. Grand diplomate international et ancien Secrétaire général des Nations Unies, le très respecté Kofi Annan a été le premier citoyen d'Afrique subsaharienne à occuper cet important poste. Il a apporté une renommée considérable à notre pays par sa conduite et son comportement sur la scène mondiale. Il était un ardent défenseur de la capacité du Ghana à résoudre ses problèmes par lui-même et à travers ses propres moyens afin de se mettre sur la voie du progrès et de la prospérité », indique le Président ghanéen qui annonce qu’il a ordonné que, en son honneur, le drapeau national soit mis en berne pendant une semaine dans tout le pays et dans toutes les missions diplomatiques du Ghana à travers le monde et ce, à partir du lundi 20 août 2018.

Helen Clark, l’administratrice du Programme des Nations Unies pour le Développement indique pour sa part, que le monde a perdu un grand homme d’Etat des temps modernes qui assurément, manquera énormément à tous.

La France, par la voix d’Emmanuel Macron, lui rend un vibrant hommage. « Nous n’oublierons jamais son regard calme et résolu, ni la force de ses combats, écrit le Président français.

A.Y.

©AfreePress-(Lomé, le 17 août 2018)- Le Président de la République Faure Gnassingbé a reçu ce vendredi 17 août 2018, les lettres de créances du nouvel ambassadeur de Chine auprès du Togo, Chao Weidong, a appris l'Agence de presse AfreePress.

Le diplomate chinois et successeur de Liu Yuxi a, au cours de son premier entretien avec le chef de l’Etat, salué l'état des relations sino-togolaises fondées sur le respect mutuel, l’égalité et les bénéfices réciproques. 

Il a également réaffirmé son engagement à redonner du dynamisme à la coopération multiforme et diversifiée à travers de nouvelles stratégies issues des recommandations du prochain Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) qui aura lieu le 2 septembre 2018 à Pékin.

« Je vais œuvrer au raffermissement des liens d’amitié et à l’approfondissement de la coopération gagnant-gagnant entre la Chine et le Togo. Le Forum sur la coopération sino-africaine sera une nouvelle opportunité pour approfondir davantage les relations entre les deux pays », a indiqué M. Chao Weidong.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 17 août 2018)- Depuis le mois de juillet 2018, des actes de profanation de certaines mosquées de Lomé et de ses environs sont observés. 

Suite à ces actes, plusieurs Organisations de la société civile ont réagit.  C'est le cas du Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) et la Plateforme Citoyenne Justice et Vérité (PCJV) qui appellent les autorités togolaises à rechercher, à poursuivre et à sanctionner les auteurs de ces actes.

Ces deux organisations condamnent dans un communiqué conjoint rendu public jeudi 16 août 2018  ces actes et réclament des poursuites. Elles appellent les autorités compétentes, « garantes de l’exercice de la liberté de religion et de réunion » à rechercher, à poursuivre et à sanctionner toute personne impliquée dans la commission de ces actes qui selon le communiqué, risquent d’entacher la paix, la quiétude et le vivre-ensemble des populations togolaises.

Selon le communiqué, ces évènements qui interviennent dans une période de résolution de la crise politique que le pays connaît depuis bientôt un an, ne sont pas de nature à décrisper les tensions dans le pays. 

Pour finir, elles interpellent l’Etat à jouer pleinement son rôle de protecteur de tous les citoyens aussi bien de leurs personnes que de leurs biens et saluent la sagesse et la grandeur d’esprit de l’Union Musulmane du Togo dans le traitement de cette affaire.

Moulikatou S.

Page 1 sur 944

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…