© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 16 janvier 2019)- Le Secrétariat Permanent du Conseil National de Lutte contre le SIDA et les Infections sexuellement transmissibles (SP/CNLS-IST) et le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA), ont initié mercredi 16 janvier 2019 un atelier de dissémination du Plan Opérationnel 2019-2020 de la lutte contre le SIDA et les IST au Togo à l’endroit des professionnels des médias.

D’après les responsables des deux structures, l’atelier se situe dans le contexte d’accélération de la riposte contre le VIH.

Aux acteurs des médias nationaux, il s’agit de présenter le contenu du plan opérationnel qui s’étale sur une période de deux ans afin de leur permettre de mieux informer le public sur les stratégies mises en place pour éradiquer le VIH-SIDA à l’horizon 2030.

« On a voulu que les médias soient impliqués depuis le début de l’opérationnalisation de ce plan. Il s’agira pour les professionnels des médias de connaître le contenue de ce plan afin qu’ils pussent nous accompagner tout au long de la mis en œuvre de ce plan », a déclaré Dr Angèle MABOUDOU, Conseillère en information stratégique à l’ONUSIDA.

Le plan opérationnel d’accélération 2019-2020, prend en compte l’ensemble des activités, le budget et les stratégies prévus pour être mise en oeuvre dans le souci d'accélérer l’atteinte des objectifs de l’ONUSIDA dans son programme « 90-90-90 » à savoir que 90% des personnes vivant avec les le VIH connaissent leur statut sérologique, 90% des personnes qui connaissent leur statut sérologie soient mises sous traitement ARV et 90% des personnes sous traitement ARV aient une charge virale indétectable.

« Le plan opérationnel d’accélération 2019-2020 cible la levée des goulots d’étranglement pour atteindre les 90-90-90 en 2020 et est concerné d’abord sur la prévention précisément le dépistage et la réduction des nouvelles infections, ensuite sur le démarrage précoce du traitement y compris chez les femmes enceintes et enfin sur l’implication du système communautaire en vue d’améliorer les couvertures », a précisé Gnasse Atinèdi, Chef Communication et Relation Publique SP/CNLS-IST.

Le Plan Opérationnel 2019-2020 vient en appui au Plan Stratégique National de Lutte contre le VIH-SIDA (PSN 2016-2020) en cours d’exécution.

En rappel, le taux de prévalence du VIH-SIDA au Togo est de 2,4%. Lomé-commune, Maritime et Plateaux sont les régions les plus touchées par le fléau au Togo, selon les responsables du CNLS-IST.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 16 janvier 2019)- La coalition de l'opposition tient à tout prix à sensibiliser ses militants et sympathisants avant le début de sa manifestation du 26 janvier prochain. Dans cette optique, elle annonce des meetings sur l'ensemble du territoire national les 19 et 20 janvier 2019.

Dans un courrier en date du 14 janvier adressé au ministre de l'Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, la C14 a informé le gouvernement de la tenue de ces meetings dans plusieurs villes du pays.

Le 19 janvier 2019, la coalition de l'opposition sera à Dapaong, Mango, Dankpen, Anié, Badou, Akebou, Danyi, Kévé, Kantè, a appris l'Agence de presse AfreePress.

Le lendemain 20 janvier, les leaders vont rencontrer les populations de Ketao, Bassar, Bafilo, Tchamba, Sokodé, Notsè, Tsévié, Atakpamé, Kpalimé, Tabligbo, Afagnan, Vogan, Baguida, Nyékonakpoè, Agoè-Nyivé, Segbé, Zanguéra, et Limousine en vue de leur expliquer les raison de ses manifestations du 26 janvier 2019.

Pour rappel, la coalition de l'opposition sera dans les rues de Lomé et des autres villes du pays le 26 janvier prochain pour « exiger » les réformes constitutionnelles et institutionnelles. Elle rejette l'actuelle Assemblée Nationale issue des élections législatives du 20 décembre 2018 et demande la reprise du processus électoral.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 16 janvier 2019)- La Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo a accueilli le 16 janvier 2019 l'édition du mois de janvier de l'événement « Mercredi de l’entrepreneur ». Un événement initié par l’Agence Nationale de Promotion et de Garantie de Financement des PME/ PMI (ANPGF) depuis 2013 dans le souci de renforcer les capacités managériales des jeunes entrepreneurs togolais.

« Le nouveau dispositif fiscal en vigueur au Togo : Niches d’opportunités en faveur des entreprises ». C'est le thème autour duquel les discussions ont eu lieu et animées par Coco de SOUZA, expert fiscaliste qui a présenté à l'assistance, les avantages apportés par la nouvelle loi de finance au dispositif fiscal du TOGO.

Le nouveau dispositif fiscal, a-t-il insisté, va permettre de simplifier les dispositions fiscales et d’apporter des nouveautés dans l’amélioration du climat des affaires au Togo. Avec le nouveau dispositif fiscal, a-t-il laissé entendre, « il y a des régimes incitatifs qui ont été introduits. Il y a des avantages fiscaux qui sont liés à cette appartenance. Les petites entreprises qui aussi appartiennent à des structures d’encadrement, bénéficient aussi des avantages fiscaux », a t- il expliqué.

Amen A.

©AfreePress-(Lomé, le 16 janvier 2019)- Le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Prof Moustafa Mijiyawa a fait le point mardi 15 janvier 2019 de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus de Lassa détecté dans le district sanitaire de Doufelgou dans le nord du pays.

Jusqu'ici il n'y a eu qu’un seul mort enregistré dans le cadre de cette maladie, a fait savoir le ministre Moustafa Mijiyawa. La victime, a-t-il dit, est arrivée du Nigeria dans un état de maladie déjà avancé. « Malgré les efforts déployés par les agents de santé, il a malheureusement succombé le 8 janvier 2019 et enterré dans des conditions sécurisées », a expliqué le ministre.

D’après le ministre, des dispositions sont prises pour faire face à la maladie et éviter sa propagation au sein de la population.

« Nous pouvons nous féliciter parce que le système de prévention mis en place par le ministère de la Santé a bien réagi. Je suis sûr qu’avec tout le dispositif déployé, nous allons éradiquer rapidement cette maladie », a rassuré de son côté la représentante résidente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Togo, Dr Fatoumata Tidiane Diallo.

Raphaël A.

 

Page 1 sur 1118

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…