© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 20 juin 2019)- Le ministre de l’Agriculture, de la production halieutique et animale, Noël Koutéra Bataka a échangé mercredi 19 juin 2019, avec les cadres du secteur agricole et de la production halieutique de la préfecture de l’Est-Mono, d’Anié et de l’Ogou (région des Plateaux). Les échanges ont porté sur les efforts consentis par le gouvernement en vue de faire de ces secteurs, les moteurs de l’économie du pays.

Le ministre a saisi l'occasion pour exposer aux invités, les ambitions du gouvernement contenus dans le Plan National de Développement (PND 2018-2022) notamment, à son axe 2 qui s'intéresse à la réalisation de pôles de transformation agricole et manufacturiers et d’industries extractives.

Il est impérieux pour les producteurs, a dit le ministre, d’aller vers les opérateurs économiques en vue de les amener à financer les projets des jeunes. « C’est nous qui devons conseiller les jeunes à entreprendre pour améliorer leur niveau de vie et leur revenu. Nous ne devons pas les laisser » a déclaré le ministre lors des échanges.

À Agbonou (Atakpamé), le ministre Bataka s’est entretenu avec les pêcheurs et les femmes sur l’hygiène, la qualité, l’organisation et l’aménagement du barrage de Nangbéto afin d'accroître la production en poisson et améliorer les revenus de ses bénéficiaires.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 20 juin 2019)- L’Institut Régional d’Enseignement Supérieur et de Recherche en Développement Culturel (IRES-RDEC) vient de lancer pour le compte de la rentrée académique 2019-2020, un appel à candidatures pour une formation en Arts, Culture et Développement dans les parcours Master et Licence en présentiel ou en formation ouverte à distance (FOAD), selon les modalités et spécialités.

Cet appel à candidatures s'adresse aux agents en service dans tous les départements ministériels et institutions de l’État ou en service dans les collectivités locales, dans le secteur privé et les candidats individuels.

Le recrutement se fait dans selon les conditions suivantes : pour les agents de l’État, ils sont recrutés par voie de concours avec une autorisation préalable de leur administration de tutelle. Les candidats du secteur privé et les candidatures individuelles sont reçus sur étude de dossier.

Deux (2) spécialités sont ouvertes pour le Master. Il s’agit entre autres de la spécialité « Paix, Développement et Citoyenneté » et « Médias, Culture et Société ». La durée de la formation est de 4 semestres (deux ans), ont-ils fait savoir.

Sont éligibles, les titulaires d’une Licence, toutes spécialités ou d’un diplôme équivalent. Pour les agents de l’État, être âgé de 42 ans maximum à la date de clôture du dépôt de dossier. Pour les candidats du secteur privé et des candidatures individuelles, aucune condition d’âge n’est exigée, informe le communiqué.

S’agissant du parcours Licence, peuvent être candidats, des agents en service dans tous départements ministériels ou dans toutes institutions de l’État ou encore des collectivités locales, les agents du secteur privé ou les candidats individuels. Les agents de l’État sont recrutés par voie de concours avec une autorisation préalable de leur administration de tutelle. Pour ceux du secteur privé et les candidatures individuelles, ils sont reçus sur étude de dossier.

Trois spécialités sont ouvertes pour la Licence à savoir : « Paix, Développement et Citoyenneté », « Sciences de l’Information documentaire et numérique » et « Médias et Culture ».

« Peuvent faire acte de candidature, les titulaires d’un diplôme de BTS (BAC +2) ou de tout autre diplôme équivalent, toutes spécialités et les étudiants ayant totalisé au moins 120 crédits dans un parcours de licence, toutes spécialités. Pour les agents de l’État, être âgé de 43 ans maximum à la date de clôture du dépôt de dossier. Pour les candidats du secteur privé, aucune condition d’âge n’est exigée et la durée de formation est de 2 semestres (1 an) », indique le communiqué signé du Directeur Général de cette institution, Professeur Kodjona KADANGA.

Pour rappel, la date de clôture des dépôts de dossiers de candidature est fixée au lundi 15 juillet 2019 à 17 heures.

Basée à Lomé (Togo), la Direction générale de l’IRES-RDEC est joignable pour plus d’informations aux numéros : (+228) 22 22 44 33/ (+228) 93 88 93 86 ou par Courriel : « Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ».

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 19 juin 2019)- Le Togo organise le 30 juin 2019, ses premières élections locales depuis 32 ans. Des élections qui suscitent beaucoup d'engouement auprès du citoyen lambda et des et militants des formations politiques régulièrement enregistrées. C'est le cas à l'Union des forces de changement (UFC) dont les candidats sont à pied d’œuvre depuis le 14 juin 2019 pour convaincre l'électorat à porter son choix sur lui. Que propose ce parti aux Togolais ? Voici dans cette interview avec le Secrétaire général de l'UFC, les réponses à cette interrogation.

Lire l'intégralité de l'entretien.

Bonjour M. Teddy Edwards MENSAH. Les élections locales c'est pour le 30 juin prochain. Comment l'UFC s'organise-t-elle pour faire face à ces élections ?

Teddy Edwards MENSAH :Notre pays va renouer ce 30 juin 2019 avec l’élection des Conseillers Municipaux et à la fin des Maires qui vont présider pour six ans à la destinée de nos communes suivant la loi sur la Décentralisation en vigueur dans notre pays.

A l’UFC nous abordons ces élections avec l’idée de permettre à ce que nos Responsables politiques à la base puissent s’exercer à la pratique de la gestion des affaires publiques en mettant l’homme au centre des préoccupations afin de faire des communes du Togo, des cadres de vie sécurisés pour le bien être de nos concitoyens.

Pour ce faire, nous comptons lutter contre l’exclusion sous toutes ses formes et nous prônons le vivre ensemble pour un développement harmonieux.

Concrètement, que promet l'UFC aux populations lorsque vos candidats prendront le contrôle de nos municipalités ?

Teddy Edwards MENSAH : L’UFC s’emploiera à créer une administration locale plus responsable et réinventera un nouveau modèle de développement axé sur la répartition équitable des richesses.

Les compétences dévolues aux Maires et aux Conseils Municipaux sont immenses et exigeantes ; c’est pourquoi nous estimons qu’il faut redonner la parole aux populations après l’élection des Conseillers dans les communes où nous serons majoritaires pour des consultations à la base sur les projets prioritaires.

Toutefois eu égard à nos prospections sur le terrain, il faudra mettre en place les conditions du développement économique pour créer de la richesse et de l’emploi, améliorer la situation financière des communes pour favoriser l’investissement et accroître le pouvoir d’achat de chaque habitant, accompagner et protéger nos concitoyens sur le plan social, intégrer et valoriser les potentialités des jeunes et en fin construire un pont entre l’administration locale et les habitants.

La culture, le sport, les loisirs et l’artisanat, tout comme l’eau, l’habitat et l’assainissement seront pris en comptes dans le modèle de développement de nos communes.

Nous voulons à travers ces élections, créer dans nos communes, un cadre de vie harmonieux dans un environnement de qualité pour nos concitoyens à l’instar des pères fondateurs de notre mouvement politique.

Quelles sont les valeurs inculquées aux candidats UFC avant de les envoyer sur le terrain ?

Teddy Edwards MENSAH : Les valeurs qui rassemblent les composantes des listes UFC, dans les différentes communes pour ces élections du 30 juin 2019, sont celles de l’Ablodé. L’Ablodé c’est avant tout la solidarité, la justice, la démocratie, le progrès, le travail bien fait et surtout la fierté d’être Togolais.

Ces valeurs inspirent notre combat pour la dignité de l’homme et de la femme, elles expriment notre volonté de construire pour nous-mêmes et pour les générations futures, un développement harmonieux et durable dans un cadre de vie respectueux de l’environnement et de nos cultures, et des conditions de vie où les habitants seront libérés de toutes entraves.

Aujourd’hui, nos communes sont fortement mondialisées avec le développement des nouvelles technologies et elles sont devenues des villages planétaires à travers l’internet.

Dans cette situation, la quête de repères et d’identité est de plus en plus forte afin de répondre efficacement au rendez-vous du donner et du recevoir. Plus que jamais nos populations sont dans la perspective d’une démocratie sociale, de sécurité et de solidarité où l’exclusion n’aura pas droit de cité.

C’est pourquoi, dans les communes où nous serons majoritaires, nous ferons de la prise en charge des personnes âgées et des autres groupes vulnérables une priorité pour nos Conseillers. Un accent particulier sera mis sur l’emploi des jeunes. A cet effet les mesures idoines seront prises pour assurer aux jeunes une qualification professionnelle avec la mise en place des structures d’accompagnement pour l’auto-emploi qui permettra de juguler le chômage des jeunes diplômés. Il est aussi impératif de doter ces jeunes d’une bonne éducation à la citoyenneté afin qu’ils deviennent de véritables acteurs de développement de leurs communes.

Préparer les jeunes à leur insertion professionnelle et sociale, dans un monde en mutation rapide, nécessite un système d’information permanent et actif sur les métiers et les technologies hors et dans les écoles. C’est pourquoi des centres d’écoute, d’information et de conseils aux jeunes seront installés dans communes.

La vision des pères fondateurs de l’ablodé, artisans de la libération politique de notre pays est toujours vivace et ces élections municipales permettront aux filles et fils de l’Ablodé de parachever progressivement dans les communes où nous allons obtenir l’adhésion de nos concitoyens, l’œuvre de la libération économique et culturelle de notre pays.

Ensemble œuvrons pour une nouvelle administration locale, plus responsable et au service de nos communes.

 

Votons l’UFC pour assurer à tous, le vivre ensemble et le bien-être.

Ablodé, ablodé ; ablodé gbadja.

 

Propos recueillis par la rédaction de l'Agence de presse AfreePress

 

©AfreePress-(Lomé, le 19 juin 2019)- Permettre aux journalistes de mieux cerner les principes de la décentralisation afin de mieux informer les populations.

Tel est l’objectif poursuivi par le Conseil National des

Patrons de Presse (CONAPP) en organisant mardi 18 juin 2019 à Lomé, un atelier de formation à l'endroit des journalistes et reporters de la presse écrite, en ligne et des médias audiovisuels.

Cet atelier est organisé dans le souci de permettre aux professionnels des médias de mieux cerner les contours de la décentralisation ainsi que ses principes afin de mieux informer les populations, a indiqué à l'ouverture de la rencontre, El-Hadj Arimiyao Tchagnao, président du CONAPP.

« Il est de bon ton qu’après avoir rassemblé les patrons de presse de Lomé à Cinkassé pour un atelier sur la question de la décentralisation, nous puissions aussi éclairer la lanterne des journalistes reporters », a-t-il poursuivi.

« Depuis un moment, tout le monde parle de décentralisation et d’élections locales. Mais nous avons compris comme tous les Togolais que la décentralisation avec tous ses corolaires, n'est pas maîtrisée par l’ensemble de la population. C’est pour cela que nous qui sommes vecteurs de l’information, nous qui éclairons les populations avons besoin de mieux cerner ses principes afin de mieux informer les populations », a martelé le président du CONAPP.

L'atelier a été placé sur le signe des défis et enjeux de la décentralisation pour les médias et de la couverture médiatique en période électorale.

Théophile K.

Page 1 sur 1288

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…