vendredi, 03 mars 2017 10:12

Activités de l’UE au Togo : Une Caravane littéraire pour explorer « l’immense territoire » de liberté qu’il y a en chaque homme

©Afreepress-(Lomé, le 2 mars 2017)- Démarrée dimanche à Lomé, la Caravane Littéraire soutenue par la délégation de l’Union Européenne au Togo continue son petit bonhomme de chemin. Mardi, elle était à Kara dans la région de la Kozah (440 Km au Nord de Lomé), où elle a posé ses valises. Partout où cette caravane est passée, comme dans la région des Savanes,  l’exercice était le même. Créer l’envie et l’engouement autour de la littérature et amener les populations à se familiariser avec les livres et les valeurs qu’ils véhiculent.

Dans la préfecture de la Kozah, la délégation s’est rendue à divers endroits, notamment la prison civile de Kara où elle a eu des échanges avec les détenus sur les bienfaits de la lecture et les avantages qu’elle pouvait procurer à l’homme.

L’honneur a échu à Claude ASSIOBOTIS, écrivain de son état, auteur de plusieurs œuvres littéraires et Secrétaire  général de l’Association des écrivains du Togo, d’exhorter les détenus de la prison civile de Kara à aller « puiser au fond de leur âme, cette force qui permettra de s’affranchir du joug de la captivité dans laquelle ils se retrouvent ».

«On a toujours considéré les prisonniers comme des marginaux. C’est cette marginalité parfois dit-on, qui les emmène en prison. Mais la prison ce n’est pas un lieu d’exclusion, il faut une réinsertion, et des contacts comme ceux-ci permettent de dessiner déjà un pont entre eux et la vie active et de leur montrer que le retour est possible, qu’il y a un pont possible et que la réinsertion se fera dans de meilleures conditions qu’ils se prennent en charge en visitant l’intérieur d’eux-mêmes. Il y a un territoire immense en chaque homme et s’il sait découvrir ça, il n’y a pas de prison, la prison explose. Là-bas il y a de la place, il y a de la liberté, la seule vraie liberté qu’on peut découvrir en  soi», a-t-il laissé entendre.

Le clou des activités de la caravane dans la région de la Kara a été le lancement du projet de renforcement de 25 communautés à la base dans leur rôle de maître d’ouvrage local en matière d’eau, d’hygiène et d’assainissement dans les préfectures de la Kozah et de la Binah. Un projet financé à hauteur de 708 401 Euros, soit environ 465 millions de FCFA  dont 500 000 Euros ( près de 328 millions de FCFA) viennent des caisses de l’Union Européenne.

Il faut rappeler au passage que la caravane littéraire veut créer une proximité entre le public et la littérature et redonner goût à la lecture à travers des œuvres des auteurs togolais.

Fabien A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…