mercredi, 20 décembre 2017 05:49

Patrick E. BLANDE, président du comité d’organisation des All Music Awards 2017 : « Les surprises seront au rendez-vous. Les artistes que le public aime, seront là… »

©Afreepress-(Lomé, le 20 décembre 2017)- La quatorzième édition des All music Awards (ALLMA), l’évènement culturel national togolais qui célèbre le mérite de l’artiste de la chanson aura lieu samedi 23 décembre prochain. Il s’agit d’une grande messe musicale initiée par radio Zéphyr pour mettre sous les projecteurs, les talents artistiques togolais et promouvoir la qualité des œuvres musicales des togolais et les faire-valoir à l’échelle internationale.

Dans l’interview à suivre, le président du comité d’organisation des ALLMA, M. Patrick E. BLANDE promet une soirée pleine de surprises et riche en couleur malgré les invectives lancées de part et d’autres pour décourager le public à y prendre part compte tenu de l’atmosphère politique qui prévaut actuellement dans le pays.

Afreepress : Vous êtes le président du comité d’organisation des All Music Awards (ALLMA). La soirée de récompense, c’est le samedi prochain au Palais des Congrès de Lomé. D’abord, comment vont les préparatifs ?

Patrick E. BLANDE : Les préparatifs vont bon train puisque c’est la plus grande messe qui célèbre l’artiste de la chanson togolaise. Il y a au moins trois ou quatre mois que nous les avons commencés. Aujourd’hui, nous sommes dans la droite ligne de la tenue de la grande soirée qui aura donc lieu le 23 décembre prochain au Palais des Congrès de Lomé.

Le lundi 18 décembre déjà, pour les dernières activités en ce qui concerne notre chronogramme, nous avons tenu une formation à l’endroit des artistes underground. Je veux parler bien sûr, des artistes qui ont été retenus lors de la soirée de présélection sur l’esplanade de la foire Togo 2000 lors de la 14ème édition de la Foire internationale de Lomé.

Donc, les cinq (5) artistes au cours de leur prestation à cette soirée, n’ont pas véritablement maîtrisé la scène. Il était important de leur donner quelques notions, le b.a.-ba de la tenue scénique, de comment se tenir devant un public, de comment tenir le micro pour chanter, de comment émerveiller, de comment danser. En tout cas, tous les gestes qu’un artiste pourra véritablement avoir lorsqu’il est sur scène. Donc, cette formation a eu lieu à Lomé au bénéfice des cinq (5) artistes retenus pour la soirée. Vous n’êtes pas sans savoir que c’est seulement dans cette catégorie que les artistes prestent directement sur scène devant un public et donc il était important quand même de leur donner quelques notions pour qu’ils puissent véritablement prester avec qualité, lors de cette soirée.

Alors, en dehors de de ces préparatifs, les membres du jury ont été déjà sélectionnés. Il est important de leur soumettre les produits des nominés des seize (16) catégories pour qu’ils puissent véritablement se lancer dans le travail. Il leur faut au moins soixante-douze (72) heures pour pouvoir trancher et sortir véritablement un résultat positif dans chaque catégorie. Il y a aussi les formalités administratives, en ce qui concerne la mairie, le BuToDrA, la police, les sapeurs-pompiers, le personnel et moi sommes à pied d’œuvre pour véritablement assurer puisqu’il faut une soirée bien sécurisée.

C’est beaucoup de monde qui se déplacera forcément au Palais des Congrès de Lomé et il faut asseoir tout un dispositif sécuritaire pour que la soirée puisse aboutir. Au-delà de cela, les trophées qui sont le sacre de la cérémonie de récompense, nous les commandons à l’extérieur du pays. Nous sommes en train de faire le suivi. Cette année, nous avions confectionné une autre qualité.

De manière schématique, voilà les préparatifs que nous sommes en train de faire. Nous n’oublions également pas la sono, sa qualité et sa disponibilité. Parce que la sonorisation est importante pour l’organisation d’une telle soirée.

Que répondez-vous à ceux qui appellent à travers les réseaux sociaux, le boycott de cette soirée à l’instar des autres auxquelles, ils ont demandé au public de ne pas y prendre?

Patrick BLANDE : Oui, vous voulez parler de la soirée des Magic System et autres. En fait tout le monde a la liberté de s’exprimer sur ces évènements mais à mon avis ce sont des évènements culturels qui n’ont rien à avoir avec le contexte politique. Mais les auteurs tentent de lier cela avec le contexte politique qui prévaut dans notre pays !

Ce que je sais pour mon évènement, il reste le seul évènement culturel artistique qui célèbre et récompense l’artiste de la chanson togolaise au cours de l’année et nous sommes à notre 14ème édition comme c’est le cas de certains awards qui s’organisent dans beaucoup de pays européens, américains etc.

Pour les all Music Awards, la date reste unique depuis leur mise en place en 2001. Cette messe est célébrée chaque année, le premier week-end des Congés de Noel et c’est reconnu comme tel et donc on ne saurait nous parler d’une main politique derrière un tel rendez-vous. D’ailleurs c’est un évènement qui manque de sponsoring et c’est connu de tout le monde et je crois que le monde artistique devrait se battre pour faire appel à plus de sponsors pour sa crédibilité et sa visibilité dans tous les sens.

Le jury aura encore une lourde tâche, cette année, celle de sélectionner les lauréats dans chaque catégorie. Quels sont les critères qui seront en jeu ?

Patrick BLANDE : Les nominés ont été déjà choisis par un comité, « l’Académie ». Maintenant, le jury viendra pour essayer de sortir dans chaque catégorie, un lauréat. Puisque c’est le principe du jeu et donc plusieurs critères permettent à ce jury de faire le travail. Il y a d’abord la qualité du son et celle de la voix de l’artiste. Il faut dire que les jurés sont des mordus de la musique. Ils sont des créateurs et inventeurs de cette musique et donc logés dans la connaissance et la maitrise des sonorités musicales en vogue.

Ces critères varient d’une catégorie à une autre et portent sur la qualité artistique, la voix et la maitrise du style, le message véhiculé dans la chanson, la longévité de la chanson sur les médias pour marquer son adhésion populaire, la prestation et la performance artistique. Ce sont donc ces critères qui permettent aux membres du jury de faire leur travail et donc, tous ces critères sont notés sur cent (/100) et c’est lorsque chacun d’entre eux écoute le son d’un artiste nominé qu’il note et après, ils font une évaluation pour sortir du lot, le meilleur. Et effectivement, souvent  ils s’accordent sur véritablement l’artiste qui est mieux placé que les autres. Et c’est pourquoi généralement, les résultats sont bons.

Il faut croire forcément que vous réservez des surprises au public cette année !

 

Patrick BLANDE : Les surprises seront au rendez-vous. Les artistes que le public aime, seront là pour prester. Et donc au-delà d’une simple cérémonie de récompense, c’est quand même un spectacle que nous allons offrir. Les artistes sont déjà prêts pour donner un spectacle assez riche en couleurs et en vibration. Donc, je demande à tout le monde d’être là pour célébrer véritablement dans la réjouissance, cette soirée de récompense des artistes togolais.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…