Developed in conjunction with Ext-Joom.com

mercredi, 16 octobre 2019 11:05

« Restriction de Droits de liberté de manifester » : La C14 met en garde le gouvernement togolais 

©AfreePress-(Lomé, le 16 octobre 2019) La Coalition des 14 partis de l’opposition  (réduite à 6 partis), a appelé dans un communiqué rendu public lundi 14 octobre 2019, la communauté internationale à user de tous les moyens pour permettre au peuple togolais de « jouir de sa liberté de se réunir et de manifester ».

Selon la C14 et ses responsables, cette liberté consacrée par la Constitution togolaise, s’est vue restreindre par le pouvoir de Lomé qui « s’emploie » à empêcher systématiquement les activités ordinaires en des lieux souvent clos des partis politiques de l’opposition et des organisations de la société civile. 

Le régime de Lomé, par l’entremise des forces de sécurité, entrave tout rassemblement de citoyens et de militants des partis de l’opposition à coup de gaz lacrymogène et de destruction de matériels même dans l’enceinte de sièges des partis politiques et des associations, occasionnant des blessés, déplore Mme Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON.

La C14 brandit  des preuves telles que la dispersion à coup de gaz lacrymogène des réunions hebdomadaires du Parti National Panafricain (PNP), le rassemblement du mouvement NUBUEKE qui s’apprêtait à célébrer le 5 octobre dans l’enceinte de la maison de la santé. 

« Cette posture du pouvoir togolais procède d’une dérive non seulement totalitaire, mais aussi contraire à la constitution et aux lois de la République notamment la charte des partis politiques. La C14 s’élève vigoureusement contre de telles pratiques rétrogrades et iniques, car laissant seuls le parti au pouvoir et les associations qui lui sont affiliées mener leurs activités sans entraves », a indiqué la C14. 

Le regroupement désormais réduit à six partis politiques, très remonté face à cette situation, fait appel au bon sens du pouvoir de Faure Gnassingbé de « laisser » les partis politiques et les organisations de la société mener « librement » leurs activités dans le pays.

Et pour finir, « la C14 met en garde le pouvoir togolais contre ces dérives et le tient responsable des conséquences désastreuses que cette pratique peut engendrer contre la paix civile », a conclu le communiqué. 

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…