© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

©AfreePress-(Lomé, 19th July 2019)- The second ministerial conference on promoting religious freedom was launched on Thursday 18th July 2019 in the United States of America. Organized by the US State Secretary Mike Pompeo, this meeting, which was attended by the foreign minister of Togo, Prof Robert Dussey aims to « identify » the challenges, the means of combating religious persecutions and discrimination and ensure respect for religious freedom. 

This meeting which brings together religious leaders, ministers, civil society organizations, international organizations representatives, seeks to reaffirm international commitments that promote religious freedom. 

The minister of foreign affairs and African integration, Robert Dussey has made statements on the efforts in terms of promoting religious freedom and the measures taken to combat violent extremism in Togo. « Religious freedom is one of the modern difficult issues, which pose a threat in many regions in the world. If this is not a new issue (...), in its present form, it is expressing concern and it has to be seriously addressed », says Prof Dussey who believes that religious freedom suffers of blindly obscurantist, violent fanaticism and dogma. 

« Whether in Somalia, Mali, Nigeria or Burkina Faso, people’s lives are threatened. Religious sites are taken as targets. Mosques, churches, and synagogues are burned down, priests and imams are murdered. Mosques and tombs of saint Muslims were vandalized in Timbuktu by Ansar dine in Mali », he added condemning those murderous attacks against Christians and Muslims all over the world. 

The minister of foreign affairs has also welcomed the efforts made by African countries regarding this issue. « African States are making extraordinary efforts in order to guarantee the exercises of religious freedom which are fundamental human freedom. They must protect the exercise of religious freedom against extremism and terrorism », he urged. 

Togo’s commitment according to Mr. Dussey, results in the establishment on the past 15th of May, of an interdepartmental committee to prevent and combat violent extremism. « Its policy aims to protect the citizens and also expression of individuals’ freedom, mainly religious», added the minister of foreign Affairs.

Afle Yao

©AfreePress-(Lomé, le 22 juillet 2019)-Trois organisations non gouvernementales togolaises engagées dans le développement des communautés à la base dans le domaine agricole peuvent désormais compter sur l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour mener à bien leurs missions.

L’organisme onusien vient de mettre à la disposition de ces ONG que sont : la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs agricoles (CTOP), l’Autopromotion rurale pour un Développement Humain Durable (ADHD) et l’Action d’aide Humanitaire pour le Développement (AHD), une enveloppe financière de plus de 73 millions de FCFA. La cérémonie de signature de l’accord de subvention a eu lieu vendredi au siège de la FAO à Lomé, a appris l’Agence de presse AfreePress.

L'organisme entend à travers cette initiative, associer la société civile togolaise à sa vison de lutte contre la faim, l’insécurité alimentaire et la protection de l’environnement. « Cette subvention va contribuer à lutter contre la faim, l’insécurité alimentaire, la malnutrition, mais aussi à résoudre les problèmes fonciers. Nous voulons appuyer les ONG qui travaillent sur place et depuis sur ces questions en leur apportant un savoir-faire qui leur permette de faire des actions pilotes », a indiqué à la presse, Oyédoundé DJIWA, Chargé Bureau de la FAO au Togo. Plus de 57 millions de FCFA sur 73 millions sont allés à l'ONG CTOP.

Ce financement, a précisé le président du CTOP, Assimadou Gnassingbé, va permettre à sa structure de renforcer les moyens d’existence des agriculteurs membres des coopératives de producteurs forestiers et agricoles, et faciliter la restauration du paysage forestier des régions Maritimes, Plateaux et Centrale au Togo.

Cette subvention, ont renchérit les premiers responsables de la FAO, va aider les organisations bénéficiaires à vulgariser le nouveau Code foncier et domanial, conformément au processus de mise en œuvre des Directives Volontaires de la FAO pour une gouvernance responsable des régimes fonciers et dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale.

Huit (8) millions FCFA ont été octroyés à l’ONG AHD, pour mener une opération de sensibilisation des populations et l’élaboration d’un plan de gestion participative pour la restauration des trois (3) hectares de mangrove dans les cantons d’Anyronkopé, de Togoville, et de N’lessi respectivement dans les préfectures de Vo et des Lacs.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 22 juillet 2019)- C’est parti pour la 25e édition de l’élection Miss Togo 2019. Le concours de la plus belle fille du Togo a officiellement démarré avec l’étape « super régionale » de la région septentrionale.

Cette super régionale qui se tient habituellement à Kara connaît depuis samedi 20 juillet 2019, son apothéose avec la tenue de la soirée de présélection au Palais des Congrès de Kara.

Sur vingt-deux (22) candidates, huit (8) ont été retenues pour poursuivre l’aventure.

Au décompte des points des membres du jury, c’est Mlle Aïda YOMBO, 19 ans, 1m71, étudiante en comptabilité contrôle audit qui a arraché la couronne de Miss super régionale Kara 2019.  Elle a respectivement pour première et deuxième dauphines, Mlles EKLOU Akouvi Edith Nadi et DARO Nourah.

Cinq (5) autres candidates sont également retenues pour représenter les régions Savanes, Kara et Centrale à la finale. Il s’agit de Mlles DARTEY Dédé Hosanna, GNAMAH Essohanam, TOMLIWA Badjayema Joël, AMEDEVI Adjowa Fidèle, PETEMA Essomada.

Rendez-vous est donc pris pour samedi 27 juillet 2019 au Grand Rex pour la présélection de la super régionale Lomé avant la grande finale qui aura lieu au Palais des Congrès de Lomé.

Raphaël A.

 

Page 4 sur 1327

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…