© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 17 juillet 2019)- L'Assemblée nationale a entamé lundi 15 juillet 2019 à Lomé, la 3e session extraordinaire de l'année consacrée à l'étude du Document de Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle (DPBEP), suivie de débat d'orientation budgétaire (DOB), a appris l'Agence de presse AfreePress.

Le DPBEP est institué par la loi organique n°2014-013 du 27 juin 2014 relative aux lois de finances (LOLF), notamment en son article 52. Il projette, pour une période de trois ans, les recettes et dépenses budgétaires par grandes catégories ainsi que les ressources et les charges de trésorerie.

Ce document vise à présenter au parlement, au cours d'un débat d'orientation budgétaire (DOB), une trajectoire des finances publiques cohérente avec les engagements communautaires et à sensibiliser les parlementaires sur les contraintes auxquelles la gestion des finances publiques sera confrontée.

Le DPBEP 2020-2022 est structuré principalement autour de trois (03) points à savoir, l'évolution économique récente 2016-2019, les  perspectives économiques nationales 2020-2022 et le  lien entre le DPBEP 2020-2022 et le PND 2018-2022.

Amen A.

©AfreePress-(Lomé, le 16 juillet 2019)- La ville de Lomé accueille les 3 et 4 octobre prochains, le premier forum sur l'investissement en Afrique de l'Ouest, dénommé « Invest in West Africa ». 

Organisé par « Public Affairs Africa » avec le soutien du gouvernement togolais, la rencontre va aider à améliorer l'attractivité de l'Afrique de l'Ouest, doper la compétitivité de la région et orienter les flux d'investissement vers les secteurs économiques à fort potentiel et créateurs d'emplois. Le Thème retenu pour cette rencontre est : « financer les PME-PMI à fort potentiel, amplifier les partenariats public-privé ».

Selon les organisateurs, ce forum est « orienté à 100% business » et se veut un rendez-vous du secteur privé de la région et un « one-stop » pour les investisseurs. « L'objectif étant de relever le défi de l'accélération de la transformation économique de l'Afrique de l'Ouest, vaste marché de plus de 400 millions de consommateurs et 18è puissance économique mondiale avec un PIB de 18 milliards $ par an », ont-ils vanté.

Au total, 1500 participants sont attendus à Lomé, dont 100 décideurs économiques, 80 investisseurs et 70 speakers. Une centaine de projets d'investissement dans l'agroalimentaire, les infrastructures, l'innovation, l'industrie ou des projets intégrateurs devraient être exposés.   

Pour le gouvernement, l'organisation de ce forum à Lomé s'inscrit dans la droite ligne de la mise en œuvre du  Plan national de développement qui vise à son axe 2 à faire de la capitale togolaise, un hub régional d'excellence et un centre daffaires de premier plan.

Amen A.

©AfreePress-(Lomé, le 17 juillet 2019)- Le gouvernement togolais et le Fonds Khalifa pour le Développement de l’Entreprise, basé aux Émirats Arabes Unis ont procédé mardi 16 juillet 2019, à la signature d’un accord de financement destiné à soutenir les micros, petites et moyennes entreprises togolaises dans le secteur de l’agriculture. À travers cet accord, indiquent les deux parties, le Fonds Khalifa met à la disposition de l’État togolais une enveloppe financière de dix (10) milliards de FCFA.

Les documents ont été paraphés côté togolais par le ministre de l’Agriculture, de la production animale et halieutique, Noël Koutéra Bataka et côté émirati, par le Président du Fonds Khalifa, Hussain Jasim Al Nowais. La cérémonie a eu lieu en présence du Chef de l’État Faure Gnassingbé.

La formalisation de cet accord fait suite aux engagements pris par les autorités des Émirats Arabes Unis à l'égard du Togo lors d’une visite de travail effectuée par le Chef de l’État à Abu-Dhabi en mars dernier. 

« Le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risque (MIFA) qui facilite la structuration des petits producteurs et leur accès aux financements, vient par cet accord bénéficier de 15 millions de dollars du Khalifa Fonds. Ce fonds vient créer une ligne de financement pour le MIFA qui va permettre de financer des très petites et moyennes entreprises pour les amener à créer des emplois et améliorer les revenus des populations. Les femmes vont être bénéficiaires à plus de 40 % de cette ligne de financement », a expliqué le ministre de l’Agriculture Noël Koutéra Bataka.

A travers cet accord, a expliqué Hussain Jasim Al Nowais, président du Fonds Khalifa pour le Développement de l’Entreprise, de créer « environ 13 000 emplois » à travers le financement de 3 500 projets du secteur agricole surtout les projets innovants. « Le projet va couvrir tout le pays et mettra l’accent particulier sur les milieux ruraux », a-t-il indiqué.  

Il faut rappeler qu’un autre accord a été également signé entre les responsables du Fonds Khalifa et le ministère togolais des Mines et de l’Énergie. Ce dernier vise à soutenir le secteur énergétique togolais notamment, la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 30 MW à Blitta.

Raphaël A.

Page 10 sur 1326

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…