Developed in conjunction with Ext-Joom.com

© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 9 décembre 2019)- L’association les « Amis de Charles Abalo Awadé » (ACA) a procédé vendredi 6 décembre 2019, à la remise officielle d’un bâtiment de salle de classe, construit sur financement propre à Soumadè dans le canton de Lassa (région de la Kara), a appris l’Agence de presse AfreePress.

Composée de quatre (04) classes et une salle de professeurs, cette nouvelle infrastructure dont le montant total s’élève à 35 millions de francs CFA à été érigée en tenant compte des normes architecturales modernes, ont indiqué les premiers responsables de cette association.

Outre ce bâtiment, l’ACA a remis des kits scolaires et des matériels didactiques à des filles méritantes du milieu, sous forme d’encouragement, ainsi que de matériels didactiques et des ouvrages au lycée dudit village et à la bibliothèque de Nandadè inaugurée en décembre 2017.

« Ces gestes correspondent à l’esprit et la philosophie de Charles Abalo, ancien élève du collège Chaminade, chercheur togolais mort dans la fleur de l’âge à 32 ans après de brillantes études d’abord au collège Cheminade au Togo et en France. Etudes sanctionnées par un Doctorat à l'âge de 26 ans en biologie moléculaire, Mention très honorable obtenu à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg. Il se passionne ensuite de recherche. Outre les études, il s’était illustré par son humanisme et son altruisme mobilisant régulièrement des moyens pour venir en aide aux apprenants les plus démunis avec du matériel didactique et des ouvrages etc. », a indiqué, le président de l’ACA Dr Georges Oulégoh Keyewa.

Les donateurs ne se sont pas arrêtés seulement dans le canton de Lassa.

Ils ont aussi procédé à la remise de ces kits au lycée des Montagnes ainsi qu'à l'écoles de Kagnaladè, l’école centrale de Law et de Akei, à Pya dans la commune de Kozah 1, ainsi qu’à l’école Primaire publique de Lassa Ahodo, au collège Cheminade et au lycée Kara 2.

Pour rappel, les cérémonies de relise de de ces dons ont connu la présence des cadres et natifs de la région de la Kara.

Anika A.

© AfreePress-(Lomé, le 9 décembre 2019)- Le ton des activités marquant les 50 ans d'existence de la Fucec a été donné vendredi dernier à travers une séance de prières musulmanes animée dans quatre mosquées de Lomé. Que ce soit à la grande mosquée de Lomé, à la mosquée de Forever, celle de Lomé 2 ou à Adidogmé, des imams ont imploré la grâce de Dieu sur la Fucec et ses premiers responsables.

Toujours dans cette lignée, des messes catholiques et cultes protestants ont été célébrés respectivement à la grande cathédrale de Lomé et à l’église évangélique presbytérienne du Togo, paroisse d'Agbalepedogan.

« Les 50 ans de la Fucec symbolisent pour nous, le jubilé d'or et depuis notre existence nous avons fait beaucoup de réalisations. Et donc nous avons voulu rendre grâce à Dieu a travers des prières musulmanes, des messes catholiques et des cultes protestants que nous avons commandés pour l'occasion. Nous ne pouvons pas débuter les activités des 50 ans de la Fucec sans dire merci au Seigneur. C'est très important pour l'ensemble du réseau car sans la main du Seigneur, nous ne serons pas arrivés à ce niveau », a expliqué DADANEMA Essossimanadada, Président du conseil d’administration de Fucec Togo.

La célébration des 50 ans d’existence de la Fucec au Togo, permettra aux responsables de cette institution de microfinance de mener des réflexions autour du bilan et des perspectives des 50 ans du réseau.

Lundi, un symposium réunira les responsables de la Fucec Togo et leurs partenaires, autour de grands thèmes à savoir, les grandes théories de la coopération, la naissance de la coopérative d’épargne et de crédit au Togo, l’organisation, le fonctionnement des réseaux coopératifs fédérés et le partage des pouvoirs à l’intérieur et entre les paliers et l’organisation, le fonctionnement, le contrôle des réseaux coopératifs fédérés du point de vue de la réglementation des SFD dans l’Uemoa.

Suivront mardi prochain, la présentation officielle d’un nouveau produit d’assurance de la Fucec Togo, ainsi que l’inauguration mercredi d’une nouvelle agence à Aneho et l’apothéose des célébrations du cinquantenaire interviendra jeudi avec une procession et une caravane des femmes dans les rues de la capitale pour chuter au terrain d’Agaza à Lomé.

La célébration des 50 ans d’existence de la fucec au Togo vient marquer une série d’activités inscrites au programme de cette célébration.

David B.

©AfreePress-(Lomé, le 8 décembre 2019)- La police nationale vient de déjouer un plan de braquage à Adidogomé (banlieue sud-ouest de Lomé), avec pour conséquence, un des braqueurs tué et deux (02) policiers blessés.

Le corps du malfrat a été présenté à la presse, dimanche 8 décembre 2019 à Lomé par le Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN), en présence de la victime et des témoins.

Selon Douti Yendoubé, commissaire de police, commandant de la brigade de recherches et d'investigation à la Direction central de la police judiciaire (DCPJ), c'est dans la nuit du 7 au 8 décembre 2019 aux environs de 1 heure 30 du matin, qu'une équipe du GIPN en patrouille sur le tronçon Camp Adidogomé-Ségbé a été alertée par les cris de détresse d'un conducteur de taxi-moto qui venait de se faire arracher sa moto par des individus armés.

« C'est à partir de là que l'équipe à bord de son véhicule, a pris en chasse les malfrats au nombre de trois embarqués sur deux motos dont celles volée. Au cours de la course-poursuite, ils se sont scindés en deux groupes et le véhicule de police a été accidenté en raison de l'étroitesse de la route. Contraints de continuer leur progression à pied, les agents ont dû faire usage de leur arme pour stopper l'un des malfrats qui escaladait le mur d'une maison pour s'échapper après avoir abandonné la moto volée. Malheureusement, il a été atteint mortellement par les coups de feu », a-t-il raconté.

Le malfrat tué possédait une machette dans sa main, un téléphone portable ainsi qu'une carte d'électeur portant son identité au nom de Zognra Komi, résident dans le canton d'Aflao Sagbado.

La police profite de l'occasion pour appeler les populations à la vigilance et les invite à une franche collaboration avec les forces de l'ordre et de sécurité.

Anika A.

Page 6 sur 1490
  • pub_canal_26_11_2019_02.jpg
  • pub_canal_26_11_2019_01.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…