© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 15 avril 2019)- Le Togo n’est pas épargné par les situations d’urgence telles que les inondations et vents violents qui occasionnent souvent des dégâts matériels, et parfois des pertes en vies humaines.

Dans le cadre de sa mission dans le pays, l'Agence Nationale de la Protection Civile (ANPC) organise du 15 au 17 avril 2019 à Lomé, une formation à l'endroit des acteurs nationaux sur l’évaluation post-catastrophes. Une rencontre qui bénéficie du soutien de la commission de la CEDEAO, de l’Union Européenne (UE) et de la Banque mondiale.

Les travaux ont démarré lundi 15 avril 2019 à l’issue d’une cérémonie officielle de lancement présidée par le Secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, le Lieutenant-colonel Mensah AKOBI en présence du Représentant permanent de la CEDEAO au Togo, Garba Lompo, a constaté sur place l’Agence de presse AfreePress.

D’après le Lieutenant-colonel Yoma BAKA, Directeur Général de l'Agence Nationale de la Protection Civile, la rencontre vise à renforcer les capacités des agents en matière d’élaboration d’une stratégie nationale des données pour une parfaite assistance aux populations vulnérables.

« L’une des principales missions de l’ANPC est de former l’ensemble des acteurs intervenant dans la plateforme de réduction des risques des catastrophes pour qu’après les situations d’urgence, ces acteurs puissent faire une bonne évaluation en vue d’assister les populations », a-t-il indiqué.

Il s’agira pour les acteurs impliqués dans la gestion des catastrophes naturelles de se familiariser avec la méthodologie d’évaluation rapide humanitaire, de maîtriser au mieux l’usage des outils d’évaluation, et de s’approprier les techniques d’élaboration de données pouvant servir d’outils de plaidoyer et de mobilisation des ressources pour la prise en change des populations sinistrées en cas de catastrophe.

Créée en janvier 2017 par décret présidentiel, l’ANPC a pour mission de coordonner les actions de toutes les structures intervenant dans la gestion et la prévention des catastrophes en vue de limiter les effets négatifs et de renforcer la résilience des populations.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 15 avril 2019)- L'Office togolais des recettes (OTR) n'est pas content. Mais alors là, pas du tout content. Il accuse certains opérateurs économiques de frauder sur les déclarations d’impôts, échappant de ce fait à la fiscalité intérieure malgré le fait qu'ils se plient volontiers à leurs obligations douanières.

Et dans le souci de parvenir à appliquer « l’équité et la justice fiscale au niveau de tous les opérateurs économiques », l'OTR a décidé de prendre ces opérateurs économiques à leur propre jeu. C'est du moins ce qu'a expliqué vendredi 12 avril dernier, Adoyi Esso-Wavana, Commissaire des Impôts et droits indirects. 

Que va donc faire l'OTR pour rentrer dans ses droits? L'Office a décidé de prélever 15% sur la valeur en douane des marchandises commandées par les opérateurs économiques réfractaires. Cette mesure va  rentrer en oeuvre à partir du 2 mai 2019, a appris l'Agence de presse AfreePress. 

« C'est une mesure de recouvrement qui oblige tout le monde à se mettre au pas. L'OTR œuvre à ce que tous bénéficient des mêmes conditions », a martelé M. Adoyi.

A.Y.

©AfreePress-(Lomé, le 15 avril 2019)- La CEET, attendez la Compagnie d'énergie électrique du Togo (CEET) a annoncé lundi 15 avril 2019, par voie de communiqué, une série de coupures d'électricité qui interviendra à compter du mercredi 17 avril prochain. Ces délestages, fait savoir la compagnie interviennent dans le cadre des engagements pris dans le contrat de performance revissé et permettront à la CEE des travaux de maintenance sur le réseau.

Ce mercredi 17 avril 2019 donc, à partir de 8 heures 30 minutes jusqu'à 14 heures 30 minutes, les quartiers Collège islamique, de Lomé Togblé Kopé, Agoè Zongo, Kotokoli Zongo et leurs environs seront sans électricité. Le jeudi suivant, ce sera le tour de Gbényédji et ses environs de souffrirde cette situation de 8 heures 30 minutes à 12 heures. Le vendredi 19 avril, les quartiers Agbalépédogan et Attiégou hériteront de la situation de 8 heures 30 à 13 heures 30 et les zones Vassomé, Vakpossito, Hirondelle, Carrefour Margo et leurs environs seront à leur tour concernés. 

Ces coupures prendront fin dimanche 21 avril 2019 avec les zones Université de Lomé et Caisse qui seront sevrées d'électricité entre 8 heures 30 et 12 heures 30 minutes.

La CEET exhorte sa clientèle à prendre les mesures qui s'imposent afin de mettre hors tension, tous les appareils électroniques pour éviter des conséquences dommageables.

A.Y.

LE LIBERAL N°425 DU LUNDI 15 AVRIL 2019

Page 7 sur 1231

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…