Developed in conjunction with Ext-Joom.com

© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 29 novembre 2019)- La Commission de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), et le gouvernement togolais, ont procédé vendredi 29 novembre 2019 à la revue 5e revue annuelle des Réformes, politiques, programmes et Projets de l’UEMOA au Togo. La rencontre a permis aux responsables de l’organisation sous régionale, d’évaluer la mise en œuvre effective des programmes et projets communautaires au titre de l’année 2019 au Togo.

Pour le Président de la Commission de l’UNEMOA, Abdallah BOUREIMA la revue 5e du genre au Togo s’est déroulée dans de très bonnes conditions. Elle a permis selon lui de relever des avancées significatives dans la mise en œuvre de cent treize (113) réformes communautaires examinées notamment dans trois domaines à savoir : la gouvernance économique et convergence, le marché commun e les Politiques sectorielles. « Au total en 2019, le Togo a enregistré un taux de 71% en termes de transposition et d’application des réformes contre 64% en 2018, soit une progression de 7 points », a-t-il annoncé. En matière de la gouvernance économique et convergence, l’UEMOA a évalué vingt-cinq (25) textes.

Un taux moyen de 73% a été relevé en 2019 contre 50% en 2018, soit une progression de 17 points de pourcentages. S’agissant du marché commun, l’évaluation a porté sur trente-neuf textes (39) textes et le taux moyen de mise en œuvre est stabilisé autour de 63% entre 2018 et 2019. Pour les réformes sectorielles, quarante-neuf (49) textes ont été évalués.

Le taux de mise en œuvre est passé de 73% en 2018 à 77% en 2019, soit une progression de 4 points de pourcentage, a expliqué M. BOUREIMA.

Le ministre de l’Économie et des Finances, Sani Yaya s’est félicité de cette revue annuelle qui a-t-il dit, permet d’imprimer un coup d’accélérateur au rythme d’internationalisation des réformes, des politiques, des programmes et des projets de l’UEMOA pour un approfondissement de l’intégration régionale dans tous les domaines.

« Les avancées significatives enregistrées dans la mise en œuvre des réformes sont au-delà de l’engagement du gouvernement, de l’appui multiforme des partenaires techniques e financiers qui font confiance au Togo dans sa marche vers le progrès e le développement économique au bénéfice de ses populations. Les réformes phares mises en œuvre, qui est au cœur de la gestion des finances publiques, est afférentes à la gestion axée sur les résultats, notamment l’implémentation du budget programme qui est bien amorcé au Togo », a indiqué le ministre.

Il faut noter qu’un rapport général des réformes a été présenté au Premier ministre à l’issue de cette revue annuelle.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 5 décembre 2019)-Le nouveau bureau du Haut conseil des Togolais de l’extérieur (HCTE) a été reçu, mercredi 4 décembre 2019 par la Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Tségan. Occasion pour la délégation de se faire connaître de la présidente de la représentation nationale et de bénéficier de ses conseils.

« Le Haut conseil des Togolais de l’extérieur vient de naître et nous avons décidé de venir prendre des conseils auprès de la présidente de l’Assemblée nationale car elle a beaucoup contribué à la mise en place de ce conseil qui regroupe 77 délégués pays », a déclaré le président du HCTE, Atitso Kodjovi au sortir de l’audience.

Le HCTE se veut une fédération inclusive des Togolais de la Diaspora dont l’objectif est d’œuvrer au rayonnement du pays dans le monde entier.

Il faut rappeler que le nouveau bureau du HCTE a été officiellement installé vendredi 29 novembre 2019 par le Premier ministre Komi Klassou à l’occasion du Forum HCTE-Réussite Diaspora.

Anika A.

©AfreePress-(Lomé, le 5 décembre 2019)- Le site de la Foire Internationale de Lomé a abrité mercredi 4 décembre 2019, la 1re édition de la « Journée du Consommateur d’Assurance ». Une initiative portée par la Fédération Togolaise des Assureurs Conseils (FETAC), en collaboration avec le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP), l’Association Togolaise des consommateurs (ATC) et la Ligue Togolaise des Consommateurs (LCT).

Le but poursuivi, ont indiqué les organisateurs est la sensibilisation du public sur le rôle et l’importance du conseil en matière d’assurance. L’événement qui se veut annuel constitue désormais le canal par lequel, la FETAC s’engage à aller vers la population.

« Cette initiative est une première dans l’histoire de l’assurance dans notre pays. L’initiative marque aussi la détermination de la FETAC à se rapprocher chaque jour un peu plus des consommateurs. Il est question pour nous de profiter de cette journée pour expliquer au public, le rôle et l’importance des assurances, les types d’assurances, et les distributeurs des produits d’assurance », a indiqué le Président de la FETAC, José Kwassi Syménouh à l’ouverture de la rencontre. Cette première édition a été marquée par la signature d’une convention entre la FETAC, le CONAPP, l’ATC et la LCT.

Le CONAPP pour sa part, attend à travers ce partenariat, jouer son rôle de communicateur autour de l'événement par une approche pédagogique. « Former, informer, éduquer et sensibiliser sont entre autres, les rôles qui sont dévolus aux journalistes que nous sommes. C’est la raison pour laquelle nous avons accepté ce partenariat qui nous amène d’abord à l’école de l’assurance puis, à faire en sorte que toute la population togolaise à travers les médias, puisse comprendre ce que c’est qu’une assurance, comment il faut procéder pour se faire assurer, connaître les garanties, mais aussi savoir ce qu’on y gagne, en souscrivant à une bonne police d’assurance », a laissé entendre le président du CONAPP, EL-Hadj Arimiyao Tchagnao.

La Fédération togolaise des assureurs conseil compte travailler en synergie avec la presse et les associations des consommateurs pour cette cause commune qui est celle de mettre à la disposition du public, les meilleurs conseils en matière d'assurance.

« Nous voulons dire aux consommateurs d’assurances que, pour prendre leurs assurances, il faut nécessairement, pour qu’il n’y ait pas de problème demain, recourir à un courtier ou communément appelé un assureur-conseil », a confié à l’Agence de presse AfreePress, M. Josée Syménouh, président de la FETAC.

« L’avantage en requérant les services d’un assureur-conseil, est que le produit sera adopté au besoin à moindre coût et lorsque un problème surgit, c’est le courtier qui défend vos intérêts. Ce que les populations doivent aussi savoir est que le service des assureurs-conseils est gratuit. Donc, elles ont tout intérêt à aller vers le courtier puisque c’est les compagnies d’assurances qui rémunèrent ce dernier », a-t-il ajouté.

En lançant officiellement les travaux de la 1re édition de cette journée, le ministre de la Justice, Pius Agbetomey, représentant son collègue du Commerce, de l’Industrie, du Développement du Secteur Privé et de la Consommation Locale, a salué l’initiative de la FETAC. Elle répond, a-t-il souligné, à l’impérieuse nécessité de sensibiliser les opérateurs économiques sur les risques liés à leurs activités.

Il a pour finir, réitéré l’engagement du gouvernement à accompagner toute initiative du secteur privé visant à transformer l’économie du pays. Pour rappel, la FETAC regroupe une trentaine de conseils en assurance.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 5 décembre 2019)- Face à la presse mercredi 4 décembre 2019, les membres actifs et adhérents de la ''Nouvelle Jeunesse pour le Soutien au Président Faure (NJSPF)'' ont dit tout haut leur désir de voir une fois encore, le Chef de l’Etat, Faure GNASSINGBE renouveler son bail à la tête de l'Etat togolais à l’issue des élections présidentielles de 2020.


Les résultats après analyse de la situation sociopolitique et économique du Togo depuis 2005 jusqu’aujourd’hui, avance la NJSPF, sont des « raisons qui doivent soutenir et motiver la candidature du Président Faure GNASSINGBE ».


Noël de Poukn et son bataillon estime que le ‘’Plan Faure’’ mis en œuvre depuis 2005 a permis en si peu d’années de remettre le Togo, jadis au bord du gouffre, sur la « voie du vrai développement ». Au plan socio-économique, indiquent-ils, les « résultats à l’actif du président FAURE sont non seulement tangibles mais percutants. Le budget général de l’Etat est passé de 240 milliards en 2006 à 1.461 milliards en cette année 2019 avec une forte orientation sociale. De 2006 à 2019, plus de 200.000 nouveaux emplois ont été crées, auxquels il faut ajouter environs 50.000 jeunes des programmes PEF, PAGED et autres qui ont vu leurs situations professionnelles s'améliorer. Dans ce volet, les perspectives sont prometteuses pour la jeunesse avec plus de 500.000 nouveaux emplois publics et privés qui seront créés d’ici à l’horizon 2022 avec le PND », relate la NJSPF.


Cette association pour finir, s’engage « fermement » à œuvrer aux cotés du Mouvement des Jeunes Unir (MJU) pour garantir au candidat du parti au pouvoir, un « score légendaire et ceci en respect des dispositions du code électoral ». Elle demande par la même occasion aux instances dirigeantes d’UNIR d’investir au plus vite leur «bien-aimé » Faure GNASSINGBE comme candidat à la présidentielle de 2020 et lance un appel au Président de la République lui-même, à accepter d'être le « candidat du peuple ».


Anika A.

 

Page 9 sur 1487
  • pub_canal_26_11_2019_02.jpg
  • pub_canal_26_11_2019_01.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…