Developed in conjunction with Ext-Joom.com

© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 4 décembre 2019)- La Brasserie BB Lomé poursuit sa politique de responsabilité sociétale à l'endroit des populations de la préfecture d’Agoè-Nyivé, ceci dans le but de garantir une éducation de qualité aux élèves de cette préfecture.

Cmomme chaque année, la société de production et de distribution de boissons alimentaires à encore offert aux populations de sa zone d'installation, des tables-bancs (au nombre de six cents) destinées aux établissements scolaires d'Agoè-Nyivé.

La cérémonie de remise officielle de ce matériel s'est tenue mardi 3 décembre 2019, à l’Ecole Primaire Publique Agoè-Nyivé Centre, en présence du Secrétaire général de la Brasserie BB Lomé, Jean-Claude Bathako DOGO ainsi que de plusieurs autorités politiques et traditionnelles de la localité.

Cette action de la Brasserie BB Lomé entre dans le cadre du projet "Opération deux mille (2000) tables bancs" initié par l’association dénommée "Union de la Communauté Agoè-Nyivé pour le Développement" (UCAD).

L’idée selon ses membres, est d’améliorer les conditions de travail des élèves et des enseignants des écoles publiques de la zone d'Agoè-Nyivé. « Quand l’idée a été formalisée, la Brasserie BB Lomé a été approchée, et c’est volontiers qu’elle a accepté de prendre en charge le coût financier des deux mille tables-bancs en accompagnement de l'UCAD de façon échelonnée », a indiqué lors de cette cérémonie, Kpétigo Kwassivi Elias, Président de l’UCAD.

Pour l'année 2019, qui est la troisième année consécutive, six cents (600) tables-bancs d'un coût total de neuf millions (9 000 000) de FCFA sont offerts par la brasserie au profit de seize (16) établissements, répartis dans cinq cantons de la préfecture à savoir : les cantons d'Agoè-Nyivé Apedomé, Agoè-Nyivé Légbassito, Agoè-Nyivé Sanguera, Agoè-Nyivé Vakpossito, Agoè-Nyivé Togblékopé.

Pour les premiers responsables de la Brasserie BB Lomé, il s’agit d'un engagement renouvelé aux côtés du gouvernement, mais aussi, des populations pour le bien-être des apprenants.

« Les enfants sont des élites de demain. Il est donc de notre devoir de leur offrir un environnement d’apprentissage sain, ainsi que les outils nécessaires à leur formation. À travers son programme Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), la Brasserie BB Lomé poursuivra son engagement dans la préparation des compétences, tout en participant à l’encadrement scolaire des élèves », a réitéré Jean-Claude Bathako DOGO.

A ce jour, la Brasserie BB Lomé a dans son accompagnement des initiatives de l’UCAD, financé mille deux cents (1200) tables-bancs, sur les deux mille prévus dans le projet.

Occasion pour le représentant du Directeur général de la Brasserie BB Lomé de réaffirmer l’engagement de sa société à poursuivre ses efforts dans le souci de réaliser ce projet avec succès et d'entamer d’autres pour le développement de la communauté.

Leader national depuis 1964 (date de création), la Brasserie BB Lomé confirme son statut d’entreprise citoyenne en soutenant des projets de développement économique, social et en mettant au centre de ses préoccupations, des questions d'ordre environnementales.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 3 décembre 2019)- Une convention de financement a été signée, ce mardi 03 novembre 2019 à Lomé entre le gouvernement togolais et l’Union européenne (UE). Les documents ont été paraphés par la ministre de la Planification, du développement et de la coopération, Mme Ayawovi Tignokpa et Bruno Hanses, Chargé d’affaires de la délégation de l’Union européenne au Togo.

D’un montant global de 21 milliards de FCFA, ce financement est un appui à la mise en œuvre du Plan national de développement (PND).

Selon le représentant de l’UE, ce soutien financier doit améliorer la gestion des finances publiques, la décentralisation, le climat des affaires et le système statistique national. Dénommé « Contrat de consolidation de l’état du Togo », cette convention sera mise en œuvre sur une période de deux (02) ans, 2019-2021et prévoit des décaissements par tranches annuelles.

« Ce programme est un appui budgétaire général, les fonds sont transférés dans le compte unique du Trésor public du Togo à la BECEAO. Ils sont fongibles avec les autres recettes de l’Etat. Cela veut dire qu’ils vont au financement du budget de l’Etat adopté par l’Assemblée nationale », a indiqué Bruno Hanses.

Sur les 21, 6 milliards de FCFA, 10, 1 milliards sont conditionnés aux critères d’éligibilité de l’appui budgétaire.

Le reste soit 11, 5 milliards est destiné à la performance de mise en œuvre de réformes identifiées comme prioritaires par le gouvernement togolais.

Au nom du gouvernement, la ministre Tignokpa a adressé ses « vifs et sincères » remerciements à l’Union européenne pour sa contribution au développement du Togo. Elle a à cette occasion, rassuré les donateurs que le gouvernement fera une utilisation rationnelle des ressources du programme pour la satisfaction des besoins prioritaires de la population.

Anika A.

© AfreePress-(Lomé, le 3 novembre 2019)- La Direction de la police nationale a présenté ce mardi 3 décembre 2019 à la presse, les auteurs de la tentative d'insurrection observée à Lomé et à Sokodé le 23 novembre dernier.

Ils sont au total, 18 personnes appartenant à un groupe dénommé "tigre révolution".

D'après la police, le mouvement «tigre révolution», a été créé par un togolais résident en Belgique du nom de Touré Madjid Alias «Master tiger ».

Le groupe formé lors des réunions du Parti National Panafricain (PNP) est composé d'hommes recrutés et qui agissent tout en jurant sur le Coran de rester fidèles aux idéaux de leur mouvement, informe la police. «Ils sont organisés en tois groupes. Le premier est chargé d'aller affronter les soldats parce qu'ils sont protégés spirituellement contre les balles. Le deuxième est chargé d'ériger dess barricades et le dernier doit agresser les usagers et semer la panique générale au sein de la population», a déclaré Directeur général de la police nationale, Yaovi OKPAOUL, qui précise par ailleurs que l'objectif du mouvement était de déstabiliser les institutions de la République. Les enquêtes selon la police ont permis d'interpeller 18 personnes dont 15 à Lomé, 2 à sokodé et 1 à Sogancopé dans le Ghana.

Outre Lomé et sokodé, la DGPN indique que d'autres individus ont été aussi positionnés dans les villes de l'intérieur pour attaquer les institutions publiques. « Nous sommes en posture de combat maintenant et non dans une logique de défense car l'ennemi détient nos armes. Nous avons besoin de la collaboration de tous », a laissé entendre le Directeur Général de la police précisant que 4 armes sont toujours dans la nature. Interrogé sur place, un des individus reconnait appartenir un regroupement de ce mouvement, mais prétend agir pour la cause du «peuple».

« Les habits noirs que nous portons nous protègent contre tous surtout les balles. Je suis rentré dans ce mouvement par le biais d'un ami. Notre objectif n'était pas de tuer les gens mais pour dire aux autorités que nous sommes déterminés et que nous voulons que nos conditions changent », a-t-il fait savoir.

Il faut noter que cette tentative d'insurrection dénoncée par le gouvernement togolais a occasionné des blessés dans le rang de la gendarmerie dont le décès d'un gendarme.

Plusieurs armes ont été emportées et des voitures incendiées.

ANIKA A.

©AfreePress-(Lomé, le 3 décembre 2019)- Le Président des « Forces Démocratiques pour la République (FDR) », Me Paul Dodji Apevon se prononce enfin sur la candidature de Dr Jean-Emmanuel Gnagnon à la présidentielle de 2020. C'était à l'occasion de la célébration des trois (03) ans d'anniversaire des FDR, le 1er décembre dernier.

La candidature de L'ex-Secrétaire à la Communication des FDR, est « totalement contre les idéaux des FDR et mérite des sanctions appropriées », a-t-il dit.

« Un parti politique, c'est des règles qui le gouvernent. Un individu ne peut pas se lever contre l'option prise par le parti et dire qu'il est candidat. Cette candidature de Dr Gnagnon est une candidature qui a quelque chose d'anachronique. Dans les jours à venir, le conseil de direction du parti (les FDR) prendra des sanctions appropriées à l'encontre de Dr Gnagnon », a-t-il annoncé.

Le comportement de l'universitaire est une « trahison » de la lutte commune dans laquelle s'est engagée la coalition des 14 partis politiques (C14), dont sont membres les FDR. « C'est incompréhensible.

Lorsque nous parlions d'union de l'opposition pour aller régler les problèmes, à l'interne il y a des individus qui s'écartent de la ligne, ils ne sont plus dignes d'être dans nos rangs », a-t-il lancé.

A cette même occasion, Me Apévon a insisté sur la décision de ne pas participer aux prochaines élections présidentielles.

Amen A.

Page 10 sur 1487
  • pub_canal_26_11_2019_02.jpg
  • pub_canal_26_11_2019_01.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…