Developed in conjunction with Ext-Joom.com

© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfeeePress-(Lomé, le 11 janvier 2020)- La Faculté des Sciences Économiques et de Gestions (FASEG) a remporté vendredi 10 janvier 2020, la finale du tournoi universitaire de football « Le Grand 8 ». Un tournoi qui regroupe les huit meilleures équipes de football du championnat universitaire 2019.

La FASEG à battu la Faculté ses Sciences de l'Homme et de Société (HSHS) sur un score de 2 buts à 0. La cérémonie de remise de récompenses de ce tournoi, qui est à sa 4e édition, s'est déroulée en présence du Président de l'Université de Lomé, Professeur Komla Dodzi Kokoroko. Il avait à ses côtés, le Directeur de Cabinet du ministère de la Communication, des Sports et de l'Éducation à la Citoyenneté, Franck Kokou MISSITE et le Président de la Fédération Togolaise de Football ( FTF), Colonel Guy Akpovy, a consacré sur place l'Agence de presse AfreePress.

Porté par les autorités universitaires, le tournoi « Le Grand 8 » est une manifestation sportive qui attend contribuer à la promotion de la jeunesse universitaire et à la détection de nouveaux talents pour le championnat.

« Cette manifestation ressemble un peu à ce que nous appelons "rentrée sportive". Après la rentrée académique, la rentrée pédagogie et la rentrée administrative, nous avons la rentrée sportive et bientôt il y aura la rentrée culturelle. Il s'agit d'une compétition entre les huit meilleures équipes de l'Université de Lomé, histoire de les réchauffer et de les remobiliser pour le championnat universitaire qui va démarrer en mars prochain », a confié Koffi Nutefé TSIGBE, Directeur du Centre des Œuvres Universitaires de Lomé (COUL).

L’apothéose de ce tournoi à été couplée d’un méga concert sur le campus universitaire. 

« Il s'agit d'une initiative du Président de l'Université de Lomé Professeur Kokoroko dès son arrivée. Il a estimé qu’à la fin de chaque année, il fallait primer les meilleures équipes. Cette rentrée sportive s'organise dans le mois de décembre, mais nous avons été très chargés en décembre dernier donc nous avons décidé de le faire en début du mois de janvier et c'est une satisfaction totale. Vu la mobilisation des étudiants, cela prouve que l'initiative intéresse la jeunesse et c’est l’une des visions poursuivies par le Président de l’UL », a ajouté le Directeur du COUL.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 10 janvier Pour la première fois dans l'histoire du Togo, les candidats en lice pour les élections présidentielles de 2020, seront soumis à un débat télévisé en direct sur la Télévision Togolaise (TVT), a appris l’Agence de presse AfreePress. Selon la Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication (HAAC), « au premier tour du scrutin chaque candidat ou son représentant, viendra présenter son programme de société au cours d'un débat qui sera synchronisé sur Radio Lomé, Radio Kara et sur 54 radios privées qui seront désignées préalablement ».

Conformément à l’article 166 du Code électoral, il est aussi prévu que si éventuellement il y a un second tour, les candidats en personne viendront défendre leur programme de société. Par ailleurs, les candidats sont autorisés à battre campagne dans les 6 pays de la diaspora où le vote aura lieu et ils transmettront par la suite, les supports médiatiques à la HAAC pour une étude technique, avant la diffusion sur les médias d’Etat.

Il faut rappeler que le premier tour des élections présidentielles aura lieu le 22 février prochain et la campagne électorale pour le compte de ce scrutin sera ouverte le 6 février et prendra fin le 20 février.

Anika A.

©AfreePress-(Lomé, le 10 janvier 2020 )-Après la Commission électorale nationale indépendante (CENI), c'est au tour de la Cour Constitutionnnelle de rejeter le dossier du candidat indépendant, Dr GNAGNON Kossi Wonouvo en lice pour l'élection présidentielle du 22 février 2020.

La Haute juridiction, par la décision NºEP-001/20 du 10 janvier 2020, a rejetté la requête à travers laquelle le candidat Kossi GNAGNON demandait à la Cour « d'adjoindre la CENI d'enregistrer son dossier de candidature pour le compte de l'élection présidentielle », a appris l'Agence de presse AfreePress.

La Cour, dans sa décision, indique que « le refus d'enregistrement de la candidature par la CENI de Monsieur GNAGNON Kossi Wonouvo est fondé et par conséquent, sa requête n'est pas recevable ».

L'institution présidée par Aboudou Assouma, estime que le dossier de candidature du sieur Kossi GNAGNON n'est pas conforme aux dispositions des articles 151 et 155 du Code électoral qui précisent les pièces à fournir pour le dépôt de candidature. Parmi ces pièces, figure le récépissé provisoire de cautionnement qui manque justement dans le dossier de candidature fourni par le candidat Kossi GNAGNON.

Pour finir, la Haute juridiction chargée de valider les candidatures, a tenu à rappeler que tout candidat à une quelconque élection doit, « à tout le moins, connaître les textes qui régissent celle-ci, qu'il ne saurait se prévaloir de Communiqués de l'organe en charge de l'organisation de l'élection au détriment des textes en vigueur ».

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 10 janvier 2020)- Le ministre du Commerce, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale, Kodzo Adedzé a effectué jeudi 9 janvier 2020, un déplacement à Datcha (150 km au Nord de Lomé) sur le site de l’industrie textile TogoTex.

Cette sortie lui a permis de constater l’état du site resté à l'abandon après plusieurs années, a appris l’Agence de presse AfreePress. Cette visite de travail du ministre s’inscrit dans la droite ligne des missions assignées au gouvernement pour la mise en œuvre du Plan national de développement (PND), qui envisage de créer plus de 500.000 emplois décents à l’horizon 2022.

A cette occasion, M. Adedzé a fait l’état des lieux et à relevé les éléments devant permettre au gouvernement de réfléchir sur les dispositions pratiques à mettre en place, pour relancer le fonctionnement au profit de l’économie togolaise.

« Nous avons reçu des instructions de la part du Chef de l’Etat de travailler pour la reprise de certaines industries du pays, notamment cette industrie textile, qui emploie beaucoup de main d’œuvre. Nos directions techniques travaillent sur les dossiers et il est de bon ton que nous-mêmes en tant qu’autorités, nous puissions faire le déplacement pour voir dans quel état se trouve l’usine et réfléchir aux différents investisseurs qui se sont intéressés par la reprise de ce site », a-t-il laissé entendre.

Dans l’usine textile de Datcha, il existe encore des anciens équipements et objets de travail dangereux notamment des produits chimiques qui servaient à la transformation des tissus.

Des produits dangereux pour la santé. Le gouvernement promet de remédier à la situation dans un futur proche en procédant à une destruction des produits, dans le but de garantir un environnement potable et une santé saine aux populations.

Anika A.

Page 10 sur 1526
  • pub_janvier_2020.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…