© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©Afreepress-(Lomé, le 14 novembre 2016)-Les activités de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat au Togo auront lieu du 14 au 20 novembre prochains à Lomé. L’événement, 7ème du genre au Togo initié par l’ONG Initiative des jeunes pour le développement (IJD), la branche opérationnelle du Global Entrepreneurship Netwok (GEN) au Togo, a été officiellement lancée ce lundi à Lomé, a constaté l’Agence de presse Afreepress.

Née en 2008 aux Etats-Unis, le Global Entrepreneurship Week (dénomination anglaise de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat) compte aujourd’hui 165 pays dont le Togo et a pour but de mobiliser et de connecter les jeunes du monde entier pour favoriser l’émergence de la prochaine génération d’entrepreneurs, d’innovateurs et de réalisateurs de changement.

« C’est une initiative internationale dédiée aux entrepreneurs, une semaine consacrée à la promotion de l’entrepreneuriat. Elle réunit tous les acteurs, y compris ceux du secteur public pour échanger en vue de trouver des solutions idoines devant favoriser la promotion de l’entrepreneuriat », a indiqué Pascal Agbové, Directeur exécutif de l’ONG organisatrice.

Dans son discours d’ouverture, Franck Messan, représentant de la ministre du Commerce, de l’Industrie, de la promotion du secteur privé et du tourisme a salué l’initiative portée par l’IJD qui, selon lui, a permis au Togo de prendre part à des fora internationaux, notamment en Chine, en Angleterre, au Brésil en Italie et en Colombie et d’être représenté à la finale de la Coupe de la créativité d’affaires.

Il n’a pas tu les réformes engagées par le gouvernement depuis quelques années pour améliorer l’environnement des affaires, notamment la création du Centre de formalités des entreprises (CFE) pour accompagner les jeunes à créer leur entreprise à moindre coût et en 24 heures, l’Agence nationale de promotion et de garantie de financement des PME et PMI (ANPGF) pour offrir les services financiers et non financiers aux promoteurs, la création du Centre de gestion pilote pour accompagner les PME dans la tenue de la comptabilité et du Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ).

Cependant, a-t-il reconnu, « le gouvernement seul ne peut plus faire face à la question de l’emploi. C’est pourquoi nous apprécions à sa juste valeur cette initiative de l’ONG IJD. Elle permettra de susciter un véritable déclic entrepreneurial chez les jeunes ».

L’initiative est également épousée par la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) dont le Directeur général, Charles Dogbévi présent à la cérémonie d’ouverture de la semaine a rappelé que l’entrepreneuriat et le secteur privé sont aujourd’hui plus pourvoyeurs d’emplois que le secteur public.

Au cours de cette semaine, plusieurs activités sont inscrites au programme. Le mercredi prochain est une journée consacrée aux conférences sur quatre (4) thèmes notamment « la formation entrepreneuriale », « l’écosystème entrepreneurial : acteurs et défis », « l’environnement juridique et fiscal des PME » et « quel système de financement alternatif des PME ? ». Ce jeudi, une grande caravane va circuler à Lomé et la boucle sera bouclée samedi prochain avec « la nuit des entrepreneurs dans un hôtel de la place.

Telli K.

©Afreepress-(Lomé, le 14 novembre 2016)-Le 23 décembre prochain au Grand Rex à Lomé, la mode togolaise sera marquée par un événement : « Togo meilleur talent mode ». L’initiative qui sera à sa première édition, est portée par le cabinet de « Business Development » implanté en France et au Togo, AsK Conseil, une institution qui fait déjà la promotion de l’entrepreneuriat au Togo à travers « La Nuit des décideurs ».

« Togo meilleur talent mode » est un concours de la mode togolaise qui mettra en compétition les futurs stylistes issus des écoles de mode au Togo, qui feront des présentations de leur création à travers un défilé sur des thèmes donnés.

Doté de prix, ce concours pour sa première édition, mettra en compétition une vingtaine de candidats représentants une dizaine d’écoles.

Selon les organisateurs, ce concours comporte des avantages pour les acteurs de la mode. Pour les écoles, ce concours permettra de renforcer leurs images. Pour les futurs stylistes, c’est une opportunité d’exposer leur savoir-faire et de tisser des relations pour l’avenir et de se lancer dans le monde professionnel.

Trois (3) prix seront décernés à la fin de la compétition. Le prix « Togo meilleur talent mode 2016 » est constitué d’une enveloppe d’un million de francs CFA et des lots des sponsors et partenaires de l’événement. Les 2ème et 3ème auront des prix « Fairplay » respectivement dotés d’une enveloppe de 700.000 francs et 400.000 francs en plus des lots qui seront offerts.

G.B.

©Afreepress-(Lomé, le 14 novembre 2016)-A deux (2) mois de la participation des Eperviers du Togo à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) « Gabon 2017 », l’affaire des comptes non faits de la CAN 2013 refait surface avec la saisine par l’Association togolaise des consommateurs (ATC) du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Selon l’association de défense des droits des consommateurs, il est inadmissible qu’après les interpellations des ministres et de l’ancien Premier ministre, le gouvernement n’ait pas fait de compte jusqu’à présent. Or, dans quelques mois, le Togo va participer à une autre CAN au Gabon et il est sûr que les citoyens vont être appelés à contribution, pour aider les Eperviers, a déclaré ce lundi Aladjou Agouta, secrétaire général de l’ATC sur Victoire FM.

« Après avoir saisi les ministres et le Premier ministre sur la question et que rien n’a été fait, nous avons saisi le chef de l’Etat pour qu’il s’implique dans ce dossier pour le contribuable togolais ait ces comptes. Les cabinets ont rendu les rapports à la Primature mais il semble qu’on veut cacher quelque chose. Est-ce qu’on veut protéger des individus ? Est-ce une question d’impunité ou de trafic d’influence ? », a-t-il relevé.

L’ATC insiste sur ces comptes parce qu’à l’époque, a-t-il souligné, c’est par un décret présidentiel qu’on avait mis en place les commissions qui avaient travaillé et mobilisé les ressources en vue de la participation des Eperviers à la CAN 2013. « Nous insistons que ces comptes soient faits avant que les Eperviers aillent à la CAN du Gabon. On ne peut pas accepter qu’on appelle les Togolais à contribuer alors que les premiers comptes ne sont pas faits », a-t-il averti tout en ajoutant que c’est une « obligation morale » ou « question éthique » pour le gouvernement de faire les comptes de la CAN 2013.

Pour rappel, les fonds de cette CAN avaient été prélevés sur la communication et le prix de certains produits. Le Premier ministre Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu, celui sous la tutelle de qui les commissions mises en place avaient travaillé, avait promis aux Togolais que les comptes seront faits et que personne ne pourrait garder par devers lui un seul centime de ces fonds, sans pour autant y arriver.

Modeste K.

lundi, 14 novembre 2016 07:47

LIBERTE N°2214 DU LUNDI 14 NOVEMBRE 2016

LIBERTE N°22314 DU LUNDI 14 NOVEMBRE 2016

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…