© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 4 juillet 2019)- L’information a circulé comme une traînée de poudre et beaucoup n’ont pas tardé à s’en rendre compte. Une panne survenue sur l’application mobile Whatsapp ne permettait plus de télécharger les images, audios, vidéos et même des documents. Un véritable coup dur pour ceux et celles qui ont fait de Whatsapp, un outil de communication et d'échange de messages. Nombreux sont les Togolais qui avouent avoir été secoués par cette panne soudaine et inattendue. Des entreprises, regroupements de personnes et structures dépendants de l'Etat ont été limités dans leur capacité de communication et d'information.

Parmi eux, la Présidence Togolaise qui a développé une véritable stratégie de communication à travers cette application. Aujourd’hui et contrairement au passé, toute l’information relative à la Présidence Togolaise, aux déplacements du chef de l’Etat, à ses activités, inaugurations et les initiatives sont connues dans les minutes qui suivent avec non seulement des contenus textes, mais aussi des photos et vidéos travaillées avec soin.

Cette panne a donc constituer posé un problème à la communication, vue la possibilité de diffusion qu’offre l’application. Mais visiblement, elle s'est adaptée à la situation et trouvé une solution. « Avec l’ingéniosité et la capacité de réaction de la Direction de l’Information et de la communication. Plusieurs parmi nous ont vite retrouvé et et reçu les publications de la Présidence Togolaise, sur un autre outil de communication : Telegram », se réjouissent des consommateurs de l'actualité présidentielle.

Contacté par la rédaction d'AfreePress, M. Toba Tanama, Directeur de l’Information et de la Communication reconnaît les diffuclutés qui ont été causées par cette panne de Whatsapp mais se réjouit d'avoir pu s'adapter et évoluer dans son travail. « Whatsapp fait partie d’un des axes de notre stratégie de communication et de diffusion. Il est devenu incontournable. En plus, avec cet outil, nous offrions la possibilité à nos partenaires de nous reprendre à leur manière en leur fournissant les documents et les photos », a-t-il laissé entendre. Alors à la question de savoi

Dans ce cas, comment la cellule a su contourner aussi rapidement le problème survenu mercredi dernier ? « Cette panne tombait mal. Nous venions de mettre en place un autre support nommé Les News de la Présidence Togolaise, légèrement différent des communiqués. Le chef de l’Etat est au Rwanda et il fallait très vite trouver le moyen de contourner le problème », a-t-il répondu.

« Concevoir malgré tous les contenus sous forme de PDF, les publier avec une introduction sur nos sites habituels et partager les liens. Ceci permet d’offrir les mêmes libertés à nos partenaires. Mais en plus, et surtout pour aller vite, nous avons créé en quelques minutes une chaîne sur Telegram sur laquelle nous avons invité la plupart de nos contacts de Whatsaap. Le tour était joué pour la diffusion de la News et de la photo principale », a ajouté celui qui fera bientôt 3 ans à la tête de la Direction de la communication de la présidence.

A.Y.

©AfreePress-(Lomé, le 3 juillet 2019)- Le Chef de l'État, Faure Essozimna Gnassingbé séjourne depuis mardi 2 juillet 2019, en République Démocratique du Congo (RDC). Le Président togolais effectue au Congo, une visite de travail et d'amitié, a appris l'Agence de presse AfreePress.

A son arrivée, le Chef de l'État a été accueilli par son homologue Felix Tshisekedi avec qui, il a eu un tête-à-tête. Le Président de la République s'est ensuite rendu  au Mausolée de Nsele où repose la dépouille d'Étienne Tshisekedi, pour s'y recueillir.

A cette occasion, Faure Gnassingbé a déposé une gerbe de fleurs en mémoire de celui qui était connu comme « l'opposant historique » en RDC. 

La visite qui va durer deux  (02) jours, sera l'occasion pour le n°1 togolais de renforcer les relations de coopération dans plusieurs domaines avec Kinshasa. 

Dans son intervention au cours d'un dîner offert à son honneur, Faure Gnassingbé a remercié son homologue et réaffirmé son engagement à œuvrer aux côtés de ses pairs pour la résolution des conflits sur le continent. 

« La place de l'Afrique dans le monde ne sera tenue que si ses leaders adoptent des positions communes. Nous sommes dans des régions qui connaissent encore des crises sécuritaires », a-t-il déclaré.

« L'objectif d'ici 2020 est de faire taire les armes sur notre continent. Plus de bruits de bottes, plus de son de canons sur notre continent. L'Afrique est aussi l'avenir du monde et cet avenir s'écrira par les fils et filles du continent », a-t-il ajouté.

Il faut rappeler que depuis l'investiture de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême de la RDC, c'est la deuxième fois que le Chef de l'Etat togolais visite ce pays.

Amen A.    

©AfreePress-(Lomé, le 3 juillet 2019)- Le personnel de la Société togolaise de tôles et produits métallo-sidérurgique (SOTOTOLES) a décidé de lever son mot d'ordre de grève de trois (03) jours. Une grève qui a débuté mardi 2 juillet 2019, a appris l'Agence de presse AfreePress.

Selon le Syndicat National des Travailleurs du Secteur Industriel du Togo (SYNATSITO), cette décision résulte de discussions intervenues entre la coordination de la Synergie des travailleurs du Togo (STT), la SYNATSITO et des représentants de l'employeur.   

Après des discussions entamées suite à la manifestation du mardi, les grévistes ont été conviés à discuter et ont trouvé une suite favorable à leurs demandes, a appris l'Agence de presse AfreePress. 

Une amélioration de la grille salariale, des indemnités de logement et de déplacement, a été obtenue. « Nous disons merci à la coordinatrice de  la Synergie des travailleurs du Togo (STT) pour son soutien sans faille depuis le début de cette crise. Et aussi merci à l'employeur qui cette fois ci a accordé un intérêt particulier à nos demandes », a laissé entendre le Secrétaire général du SYNATSITO, Issa Boukari.

Pour rappel, les syndiqués membres de la SYNATSITO étaient en grève pour exiger notamment «  un salaire de base de 106.852 FCFA pour la catégorie AEC du second échelon, des indemnités de logement entre 45 000 et 65 000 selon le niveau de l'employé, ainsi que des frais de déplacement variant de 41 600 à 61 600 F CFA selon le niveau de responsabilité ». 

Amen A.

©AfreePress-(Lomé, le 3 juillet 2019)- Le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage des risques (MIFA) et le Fonds africain de Garantie pour les Petites et Moyennes Entreprises (AGF), ont procédé mardi 2 juillet 2019 à Lomé, à la signature d’un accord de partenariat dans le but de mieux accompagner les agriculteurs du Togo.

À travers ladite convention, les deux structures s’engagent à mettre en place un fonds de garantie destiné au financement des acteurs de la chaîne de valeur agricole du MIFA. « Cet accord va permettre de formaliser et de mettre en place des garanties individuelles et des lignes de garantie de portefeuille pour couvrir à hauteur de 50 %, les expositions et financements que les banques et institutions financières togolaises prendraient au regard de tous les acteurs économiques de la filière du secteur », a confié Adidjatou Zanouvi, représentante de l'AGF au Togo. 

Les obligations de ce fonds, a-t-elle indiqué sont celles de garantir les prêts ou les financements que les banques accorderont aux acteurs de la filière, d’apporter une assistance technique au MIFA et sur le long terme, apporter une expertise en matière de renforcement des capacités des agriculteurs du Togo ainsi qu'aux institutions financières de la place. 

La collaboration avec l’AGF, se réjouissent les premiers responsables du MIFA permettra de mener à bien la mission assignée à leur structure en vue de combler les attentes des agriculteurs togolais.

« 0,2% seulement du portefeuille des banques était consacré au secteur agricole. Or nous avons pour objectif au niveau du MIFA d’aller à 5% de financement dans les dix prochaines années. Donc dans cette convention que nous venons de signer avec l’AGF, il s’agit pour le MIFA de jouer pleinement son rôle de structuration, d’accompagnement et d’appui à tous les acteurs du secteur agricole afin qu’ils soient suffisamment professionnels pour rassurer les banques et bénéficier des financements », a indiqué pour sa part, Aristide AGBOSSOUMONDE, Directeur général du MIFA.

Raphaël A.

Page 18 sur 1320

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…