Developed in conjunction with Ext-Joom.com

© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 26 novembre 2019)- La 16e Foire international de Lomé (FIL) bat son plein depuis vendredi 22 novembre 2019 au Centre togolais des expositions et foires de Lomé (CETEF-Lomé).

Les exposants et leurs stands sont en place et les premiers visiteurs ont commencé par faire leurs achats. Tout est en place pour offrir aux visiteurs du Togo et de la sous-région, trois semaines d'opportunités d'affaires et de découvertes, s'est félicité le Directeur du CETEF, Johnson Kueku Banka rencontré samedi 23 novembre 2019 sur le site de la foire.

« Comme annoncé, la foire a effectivement démarré. Les stands sont occupés depuis le premier jour par la plupart des exposants. Seulement quelques uns attendent leurs produits pour aussi rentrer dans la danse. C'est une longue machine que nous devons faire avancer. D'ici lundi au plus tard, la machine sera totalement lancée », a-t-il confié à une équipe de l'Agence de presse AfreePress et de préciser que pratiquement tous les pays de la sous-région sont représentés à cette 16e édition.

« C'est aujourd'hui que moi j'ai ouvert mon stand et avec l'affluence, ça promet. Nous sommes confortables et surtout les dispositions sécuritaires nous rassurent. L'organisation est parfaite et nous invitons le public à faire massivement le déplacement. Nous proposons des produits de qualité à des prix très abordables et à porter de tous », a indiqué Mme Leïla Kagni, exposante d'articles vestimentaires au stand LEITEX IDeal (pavillon OTI).

Axée sous le thème : « Le e-commerce pour une forte expansion des échanges », la 16e foire internationale de Lomé attend placer l'innovation technologique au cœur du développement économique.

Plusieurs activités sont inscrites au menu de ce rendez-vous commercial.

Des conférences et panels sur le développement économique, des soirées culturelles et de divertissement, seront offerts au public.

La cérémonie d'ouverture officielle de la 16e foire internationale de Lomé est prévue ce lundi 25 novembre en présence des autorités politiques et administrative du pays.

Cette cérémonie sera suivie à 15 heures d'un panel consacré à la sécurité de l'e-commerce, ses défis et perspectives.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 26 novembre 2019)- La Commission de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), et le gouvernement togolais, passent en revue le 29 novembre prochain, les résultats de l’évaluation de la mise en œuvre effective des programmes et projets communautaires au titre de l’année 2019 au Togo.

Cette rencontre sera présidée par le Président de la commission de l’UEMOA, Abdallah BOUREIMA et le Ministre togolais de l’Economie et des Finances Sani YAYA, a appris, l’Agence de presse AfreePress.

D’après un communiqué rendu public par la direction de communication de l’UEMOA, cette 5e revue annuelle des réformes fait suite aux travaux des experts qui se sont déroulés du 21 au 23 octobre 2019 à Lomé. Elle permettra à la délégation de la Commission de l’UEMOA et au gouvernement togolais d’échanger sur les conclusions consignées dans un Mémorandum.

« A l’issue de la rencontre, et conformément à l’Acte additionnel de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement (CCEG) du 24 octobre 2013, le Président de la Commission de l’UEMOA et le Ministre en charge des Finances rendront compte à Son Excellence Monsieur Selom Komi KLASSOU, Chef du Gouvernement, des résultats de l’évaluation », précise le communiqué dont AfreePress a obtenu copie.

Pour rappel, la première revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires au sein des États membres de l’UEMOA a eu lieu en 2014.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 26 novembre 2019)- Le juriste togolais et enseignant-chercheur de Droit public, Dr Zeus Dodji AKPATCHA a dédicacé samedi 23 novembre dernier à Lomé, un nouvel ouvrage intitulé : «Recueil de textes constitutionnels de la République togolaise depuis 1956 à nos jours ».

Un recueil de 373 pages qui rassemble les textes en intégralité, version originale et révisée de la constitution togolaise.

« Le Togo est devenu une République autonome en 1956. Jusqu’à nos jours, il a connu plusieurs textes constitutionnels dont l’intégralité est fidèlement reproduite dans ce livre », a confié l’auteur.

La première partie de l’ouvrage présenté au public samedi, reprend les textes constitutionnels du Togo de 1956 jusqu’à l’indépendance du Togo (1960). D’après son auteur, il s’agit des textes portant organisation et fonctionnement des institutions de la République autonome du Togo qui sont des constitutions matérielles.

La deuxième partie du livre, a-t-il poursuivi est consacrée aux textes adoptés après l’indépendance notamment, les quatre constitutions de 1961, 1963, 1980 et 1992. « On y retrouve également l’Acte n°7 de la Conférence nationale souveraine portant loi constitutionnelle organisant les pouvoirs pendant la période de transition », informe-t-il.

Pour Dr AKPATCHA, l’objectif du recueil est de faciliter l’accès au public, des textes constitutionnels dans leur intégralité tels que publiés au journal officiel de la République togolaise afin d’informer au mieux les populations.

« C’est un ouvrage que j’ai eu l’intention de produire il y a trois ans, parce que lors de mes recherches, je me suis rendu compte qu’il est difficile au public d’accéder aux textes togolais. Nos bases de données ne sont pas mises à jour et ne permettent pas de bénéficier en temps réel, de ces textes aussi importants. Les enseignants, étudiants qui veulent faire une recherche sur la constitution peuvent avoir accès à tous les textes dans ce document unique », a laissé entendre le juriste.

Il faut noter que le recueil contient également la version consolidée de la constitution de la IVe République révisée e,n mai 2019.

Zeus Dodji AKPATCHA est un juriste togolais. Il est enseignant-chercheur en Droit Public à l’Université Grenoble-Alpes en France.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 26 novembre 2019)- La ville de Niamey (Niger) accueillera du 28 au 30 novembre 2019, le premier « Sommet continental de l'Afrique pour la paix, la sécurité et le développement humain », a appris l'Agence de presse AfreePress.

Placé sous le thème : « Construire une Afrique Pacifique, Unie et Prospère centrée sur les valeurs universelles : Paix, Réconciliation, Interdépendance, Prospérité mutuelle », ce sommet se veut un cadre multidimensionnel et pluridisciplinaire pour la promotion de la paix, la réconciliation, la sécurité, l'unité de l'Afrique et le développement humain entre tous les peuples pour défendre les principes fondamentaux d'interdépendance. Des valeurs prônées par Dr. Hak Ja Han Moon, Fondatrice de la Fédération pour la Paix Universelle, institution organisatrice de l’événement.

C'est un groupe très sélectif de plus de 2000 déléguées à travers l'Afrique et au-delà, incluant les personnalités de toutes les couches institutionnelles, diplomatiques, sociales, professionnelles, confessionnelles communautaires et même des Chefs d'État, qui sera présent à ce « grand rendez-vous historique pour la Paix ».

Parmi ces personnes, se trouve le président national du « Mouvement des Jeunes Promoteurs de la Paix (MJPP) », Johannes MAKOUVIA sera de la partie.

La rencontre est placée sous le haut patronage du Président de la République du Niger, M. Issoufou Mahamadou.

Amen A.

Page 19 sur 1483
  • pub_canal_26_11_2019_02.jpg
  • pub_canal_26_11_2019_01.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…