Developed in conjunction with Ext-Joom.com

© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 1er octobre 2019)- « Les politiques de promotion de l'habitat et la croissance économique », c'est autour de ce thème que s'est ouvert, lundi 30 septembre 2019 à Lomé, une rencontre des ministres et experts de la sous-région, sur des questions d'accès à des logements décents et abordables pour les populations de la Zone UEMOA (Union économique et monétaire ouest africaine).

Organisée par la Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire (CRRH-UEMOA), avec l'appui de la Banque mondiale, cette rencontre est une occasion pour les participants de mener des réflexions sur diverses problématiques notamment,  les portées et limites des politiques de promotion de l'habitat dans l'Union, les enjeux et solutions du financement de l'habitat, ou encore le rôle des Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) dans la promotion du financement de l'accès au logement.

Présent à l'ouverture des travaux, le ministre de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Salubrité, Mme Koko Ayeva, a profité de la rencontre pour souligner les efforts du gouvernement togolais en matière d'infrastructures  de logements. 

Elle en a cité entre autres, « l'adoption de  la stratégie nationale de logement, la validation la politique nationale de l'habitat et du développement urbain, l'initiation de l'étude de faisabilité pour la création d'une structure d'équipement du terrain urbain », ou encore « l'adoption du code foncier domanial »

Amen A.

©AfreePress-(Lomé, le 1er octobre 2019)- Tikpi Atchadam, Président du Parti National Panafricain (PNP) sort encore une fois de son silence et se prononce sur l'actualité politique, notamment l’élection présidentielle qui se profile à l’horizon 2020. 

Depuis sa cachette, l’instigateur des manifestations du 19 août 2017 qui a plongé le Togo dans une crise sociopolitique de plus d’un an, dévoile sa stratégie pour mettre fin au mandat de l’actuel président en 2020.

Pour le leader du PNP, le plus important de la lutte togolaise n’est pas d’aller aux élections en 2020, mais plutôt d’œuvrer d’abord pour la « liberté des Togolais ».

« Dans le contexte qui est celui de notre pays, la lutte pour la liberté est primordiale. Liberté d’abord, démocratie en suite. Cette lutte est avant tout une lutte pour la liberté et non une lutte pour le pouvoir. Dès lors, la question stratégique, est comment reprendre notre liberté pour pouvoir décider par nous-même et pour nous-même. Il s’agit donc de lutte et non de pouvoir. Il n’est donc pas question d’élection, mais de lutte. Par conséquent, le peuple en lutte est demandeur de stratégie de lutte et non-demandeur de stratégie électorale », a-t-il déclaré. 

« Aujourd’hui, les stratégies électorales sont actives prématurées et inappropriées (…) Se mettre à réfléchir et à échafauder des stratégies destinées à battre Faure Gnassingbé en 2020, c’est l’invité de façon subtile et voilée aux élections de 2020 alors qu’il est envahi par le doute le plus profond de son existence. Invité Faure Gnassingbé aux élections de 2020 revient à rejeter la constitution de 14 octobre 1992, l’effectivité de vote de la diaspora et la feuille de route au moment où Faure est saisi et tremper dans une hésitation bouleversante… », a-t-il ajouté. 

Tikpi Atchadam demande aux Togolais vivants sur le territoire et à l'étranger de s’unir pour forcer l’actuel président de renoncer à son projet de 4e mandat en 2020. Sinon, après la prochaine présidentielle, il sera trop tard, a-t-il lancé. 

Il a également invité ses compagnons de lutte  à jouer leur rôle par le boycott.

« A ce mandat de trop que tout le monde sait suicidaire pour notre pays, nous devons comme un seul homme nous opposer de façon pacifique avec un fairplay inédit. Dans cet élan patriotique, tous ceux qui ont l’intention légitime et admirable de se présenter à l’élection présidentielle de 2020 sont appelés à se joindre au peuple. Le même peuple pour lequel, par leurs actes de candidatures, ils s'engagent au besoin d’eux pour se libérer d’abord. Autrement, ils renforcent la légitimation de la dictature », a-t-il laissé entendre.

Le PNP exclut toute participation de l’opposition à la présidentielle de 2020 avec Faure Gnassingbé, même après amélioration du cadre électoral.

« Le fait de parler de stratégie, d’amélioration du cadre électoral, de meilleures conditions d’élections, ne cache nullement l’invitation clairement adressée pour Faure Gnassingbé en 2020 contre la volonté du peuple togolais. C’est illogique, personne en Afrique comme dans le monde ne comprendra une opposition qui dans le même temps qu’elle exige l’alternance pour mettre fin à une dictature cinquantenaire d’une même et seule famille, le départ d’un président qui est sur le point de finir son 3e mandat, parle d’élection à laquelle le même président sera candidat. Pire, elle se dit prête à l’affronter et à le battre … », a martelé le président du PNP.  

Pour finir, le PNP préconise une transition au sommet de l’Etat en 2020 pour instaurer une « démocratie durable ».

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 30 septembre 2019)- La Banque mondiale vient de publier une liste restreinte (Shortlist) des 20 économies du monde ayant  amélioré l'environnement des affaires au cours des 12 derniers mois. Une liste qui sera réduite à 10 le 24 octobre prochain lors du lancement officiel du Doing Business 2020.

Tout comme 2018, le Togo honore à nouveau sa présence dans cette liste restreinte avec 4 autres pays africains à savoir : le Nigeria, le Kenya, le Djibouti et le Zimbabwe.

Selon la Banque Mondiale, le Togo doit sa place parmi les 20 économies les plus réformatrices du Doing Business 2020 grâce aux réformes opérées ces derniers mois dans 5 domaines. Il s’agit entre autres, de la suppression de l'obligation pour les sociétés à responsabilité limitée (SARL) de faire rédiger leurs statuts par un notaire ; la transparence du processus de délivrance des permis de construire ; le raccordement à l’électricité devenu moins coûteux à la suite d'une décision de la compagnie d'électricité de réduire à nouveau les frais de branchement à 50%, ainsi que l’instauration d’un bureau unique pour le transfert de propriété.

Pour la deuxième année d’affilée, le Togo a amélioré l'accès à l'information sur le crédit en élargissant la couverture du bureau de crédit, Creditinfo Volo, et en commençant à diffuser les données des sociétés de services publics, s’est réjouie par ailleurs l’équipe de coordination du DB2020.

Pour rappel, grâce aux réformes opérées dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires le Togo avait gagné 19 places pour se tailler une place de choix dans le top 10 des pays réformateurs en 2018. Ainsi, le pays de Faure Gnassingbé s’apprête à rééditer un exploit dans le classement Doing Business 2020. 

Pour Sandra Johnson, Ministre-Conseillère du Président de la République, en charge du Climat des Affaires, l’objectif, à terme, est de se hisser dans le top 100 mondial des économies où il est plus facile de faire les affaires.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 30 septembre 2019)- La cérémonie d'hommage à Jacques Chirac, décédé, le 26 septembre 2019, aura lieu, ce 30 septembre à Paris, suivie d'inhumation dans l'après midi. 

A cette occasion, le Chef de l'Etat,  Faure Gnassingbé séjourne dans la capitale française depuis ce lundi  aux cotés de 29 autres présidents du monde. 

Le cercueil de l'ancien Chef d'État doit quitter les invalides à 11 heures pour un service solennel à l'église Saint-Sulpice à Paris. 

Faure Gnassingbé sera en compagnie de ses pairs africains tels, que Teodoro Obiang Nguema (Guinée équatoriale), Denis Sassou-Nguesso (Congo-Brazzaville), Ismaïl Omar Guelleh (Djibouti), Azali Assoumani (Comores), Barlen Vyapoory (Maurice), Abdallah Hamdok (Soudan). 

Cette présence africaine s'explique par la proximité de Jacques Chirac avec plusieurs leaders actuels ou ex-dirigeants du continent, d'où son surnom Chirac l'africain.

Amen A.

Page 19 sur 1423

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…