mercredi, 27 juin 2018 16:05

Togo: Les sinistrés des marchés de Kara et de Lomé formés dans le cadre du projet PARMCO

©AfreePress-(Lomé, le 27 juin 2018)- Les rideaux sont tombés sur la première phase du Projet d’Appui à la Reconstruction des Marchés et aux Commerçants de Kara et de Lomé (PARMCO) le mardi 26 juin 2018 à Lomé. Cette première phase organisée par le ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD), a pour mission de redynamiser et de moderniser les activités commerciales, a constaté sur place le reporter de l’Agence de presse Afreepress.

Cette phase, selon les organisateurs, est essentiellement caractérisée par une formation sanctionnée par des attestations à l’endroit des commerçants et commerçantes. 

D’après le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, Bernadette Léguézim Balouki, «  le projet PARMCO a pour objectif général de contribuer à la redynamisation et à la modernisation du secteur du commerce dans notre pays », a-t-elle souligné à la cérémonie de clôture de cette phase de formation avant d'ajouter que « le renforcement des capacités des acteurs du secteur du commerce concerne aussi bien les activités de formation que de sensibilisation dans divers domaines. Il offre l’opportunité de mieux structurer les activités commerciales qui pour la plupart restent encore informelles ». 

Il faut, par ailleurs, souligner que l’étape de Kara, pour cette formation, a enregistré 750 commerçants et commerçantes qui ont été suivis en 2017 et que 1228 des grands marchés de Hédzranawoé et d’Adawlato de Lomé avaient aussi bénéficié de la même formation du 12 février au 24 mars 2018.  

Le coordinateur du projet PARMCO, Mensah K. Vinyo, a, pour sa part, rappelé qu’il a été constaté que la plupart des commerçants et commerçantes évoluaient dans l’informel et n’avaient pas de cartes bancaires, ni d’assurance et gardaient leur argent dans les magasins. Cette situation a fait perdre doublement ces derniers lors des incendies de janvier 2013 qui ont mis en cendre les grands marchés de Kara et de Lomé. Au-delà de leurs marchandises, ces derniers ont aussi perdu d’autres biens. « Pour, donc, trouver une solution à ces sinistrés, le gouvernement Togolais appuyé par la BAD, a formé ces derniers pendant six mois sur le marketing et les relations avec la clientèle, les techniques de négociation, les bases de la comptabilité, de la fiscalité et du calcul des coûts et autres », a affirmé le coordonnateur.

Il faut rappeler que la construction des marchés, qui fait aussi partie intégrante des 3 phases du projet PARMCO, a déjà démarré pour le marché de Kara avec un coût global de 5 milliards de FCFA en attendant celle du grand marché de Lomé qui, selon les études architecturales, s’élève à environ 22 milliards de FCFA. Ce projet a été mis sur pied au lendemain des incendies des grands marchés de Kara et de Lomé en 2013.

Théophile K.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…