mardi, 22 janvier 2019 19:10

Agriculture : Le DAAD part en guerre contre les dégâts des chenilles légionnaires en Afrique

©AfreePress-(Lomé, le 22 janvier 2019)- Une quarantaine d’étudiants venus de plusieurs universités africaines prennent part du 22 au 24 janvier 2019 à Lomé, à une rencontre d’information sur « l’amélioration des méthodes de lutte contre les chenilles légionnaires en Afrique ». La rencontre est organisée par l’Association des anciens étudiants du service d’échange universitaire allemand (Deutscher Akademische Austauschdienst) en abrégé DAAD. Elle a reçu l’appui de la coopération allemande (GIZ).

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre a eu lieu mardi 22 janvier 2019 en présence de l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, Christoph Sander et du Directeur du GIZ-Togo, Markus Wagner.

Le DAAD, selon les organisateurs s’engage comme acteur reconnu, dans la coopération avec des offres de bourses variées et des programmes de consultation. C’est dans ce cadre que le GIZ apporte son aide à ses anciens boursiers dans plusieurs domaines tels que l’agriculture afin de les aider à imaginer des solutions durables aux problèmes communs des pays africains.

Pour Koffi Djima, ancien boursier DAAD et initiateur de la rencontre, il s’agira concrètement au cours des trois jours, d’échanger avec les participants sur les recherches déjà effectuées et en cours de réalisation en Afrique. Des recherches qui sont destinées à la lutte contre ces ravageurs. Ils seront également informés sur les méthodes et produits à même de lutter contre les chenilles légionnaires et éviter la contamination des utilisateurs et des sols.

« La chenille légionnaire (spodoptera frugiperda) est un insecte originaire des régions tropicales de l’Amérique. Sa présence en Afrique a été détectée en Afrique centrale en en Afrique de l’Ouest (Bénin, Nigeria, Ghana, Sao Tomé et Principe, et Togo) en 2016. Après cela, l’insecte s’est rependu dans toute l’Afrique subsaharienne mis à part le Lesotho, Madagascar et les Seychelles. Elle attaque plus de 80 différentes espèces de plantes, des cultures maraichères et céréalières, dont le maïs avec 100% de dégâts  », a rappelé M. Koffi Djima.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…