Developed in conjunction with Ext-Joom.com

jeudi, 21 février 2019 17:10

F CFA : Le ministre Bawara s'invite dans le débat et s'attaque aux positions défendues par son compatriote Kako Nubukpo

©AfreePress-(Lomé, le 21 février 2019)- Le ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Réforme Administrative, Gilbert Bawara s’est invité dans le débat qui secoue le Francs CFA ces derniers temps.

Le ministre Bawara, dans un message posté sur compte Twitter recommande une étude approfondie et des approches de solutions concrètes sur le débat sur le F CFA et déconseille la "passion" dans les discussions sur la fin ou non de cette monnaie.

« En Afrique, et particulièrement au sein de l’UEMOA et de la CEMAC, nous ne devons absolument pas nous laisser distraire par de faux débats qui procèdent davantage du dogmatisme, de l'émotion et du sensationnel, concernant la question du francs CFA », a fait savoir Gilbert Bawara sur son compte Twitter.

Le ministre dans ses propos reconnaît volontiers des faiblesses au Francs CFA. « Nos pays sont confrontés à de réels et sérieux défis économiques, de productivité, de transformations structurelles, de compétitive et de croissance. La production de richesses et le niveau de prospérité restent largement en deçà des besoins et des aspirations légitimes des populations. En témoignent les faibles revenus et les injustices et inégalités perceptibles. Mais ne déplaçons pas les problèmes », a-t-il martelé comme pour répondre à son compatriote Prof Kako Nubukpo, ardent défenseur de la thèse d'une évolution de cette monnaie et reçut mardi sur la chaîne de télévision France24.

Aucun économiste sérieux, indique le ministre du gouvernement Klassou, ne peut soutenir que la monnaie, a elle tout seule, équivaut à la politique monétaire, et cette dernière n’est pas équivalente d’une politique économique encore moins d’une stratégie de croissance et de développement. « Ça fait faussement panafricain et nationaliste ! », a-t-il martelé.

Gilbert Bawara propose plutôt aux dirigeants des pays ayant en partage le F CFA de réfléchir et travailler pour « renforcer » les espaces d’intégration, de croissance, de prospérité et de développement sans pour autant, renier totalement le F CFA. « Toutes les bonnes idées pour y contribuer et les aider sont les bienvenues », a-t-il lancé.

Il faut faire observer que c'est pour la première fois qu'un officiel togolais s'invite dans ce débat après le pavé jeté dans la marre du FCFA par les autorités italiennes il y a quelques semaines.

Faut-il voir dans cette sortie de M. Bawara sur le F CFA, une simple coïncidence ou une réponse directe au propos tenus par son compatriote Kako Nubukpo sur France24, mardi 20 février dernier. La question reste posée.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…