Developed in conjunction with Ext-Joom.com

mercredi, 20 novembre 2019 15:04

Animation à la 16è Foire de Lomé/JOHNSON Kueku-Banka  « Nous aurons des artistes du Togo qui vont animer des soirées, surtout les week-ends »

©AfreePress-(Lomé, le 20 novembre 2019)- La 16è édition de la Foire Internationale de Lomé (FIL), c'est du 22 novembre au 9 décembre 2019 au Centre togolais des expositions et foires de Lomé (CETEF). A quelques jours seulement du lancement officiel de cette manifestation commerciale à caractère sous-régional, le Directeur général du CETEF, JOHNSON Kueku-Banka revient dans l'interview à suivre, sur les innovations apportées à cette 16è édition. Il y détaille également les grandes manifestations qui vont marquer cet événement et les pays frères qui y seront le plus représentés.

Voici en intégralité le contenu de l'entretien que M. JOHNSON Kueku-Banka a accordé à l'Agence de Presse AfreePress et à sa Web Tv, AfreePress Web Tv.

Bonjour M. Johnson Kueku-Banka. Vous êtes le Directeur du Centre des expositions et foires de Lomé. A quelques jours de l'ouverture de la 16è édition de ce rendez-vous commercial à Lomé, dites-nous les innovations auxquelles le public peut s'attendre.

Johnson Kueku-Banka : On organise chaque année la foire pour permettre aux opérateurs économiques, qu'ils soient du Togo, de la sous-région ou du reste du monde, de venir faire la promotion de leurs produits et de présenter ces produits au public afin qu'ils puissent se faire connaître. Pour cette 16è édition, ce que nous voulons, c'est de permettre aux opérateurs économiques de participer à cette foire et d'aller à la découverte d'un concept que nous appelons le E-commerce et de savoir comment ils peuvent l'utiliser pour l’expansion de leurs affaires. C'est pour cette raison que le thème de cette année c'est le E-commerce pour une forte expansion des échanges. Lorsque nous parlons des nouvelles technologies, de l'information surtout, nous voulons aborder les facilités qui s'offrent à la société à travers les technologies. Des facilités qui s'offrent à l'homme de faire moins d'effort mais d'avoir plus de résultats et dans le domaine du commerce, vous pouvez acheter des biens dans un environnement où vous êtes sans faire de déplacement. Vous choisissez simplement le produit, vous payez en ligne et on vous l'apporte là où vous vous trouvez. Vous voyez donc que cela offre des facilités et nous pensons qu'il faudrait qu'on fasse découvrir les avantages de ce concept, non seulement aux opérateurs économiques mais également aux visiteurs et à la population. Donc durant toute la foire, nous allons parler de cela. Au niveau des conférences-débats, on aura en tout cinq panels qui aborderont le sujet dans toute ses diversités afin que l'on puisse bien comprendre. Il y a également un autre aspect, nous allons organiser durant toute cette foire des ateliers permanents. Il y a des acteurs de l'E-commerce qui sont déjà sur le marché à qui nous avons donné la possibilité d'être là. Donc les opérateurs, les visiteurs et les curieux peuvent aller discuter avec eux, les rencontrer et échanger pour comprendre le concept. Donc voilà l'élément phare qui constitue l'innovation au niveau de la foire cette année.

Nous avons appris que le Centre togolais des expositions et foires de Lomé offre des facilités aux jeunes exposants et aux acteurs du E-commerce. Qu'en est-il réellement ?

Johnson Kueku-Banka :Nous avons cru dans un premier temps qu'il n'y avait pas assez d'acteurs de l'E-commerce au Togo. Mais lorsque nous avons lancé sur les réseaux sociaux un appel afin que ceux qui sont dans le domaine puissent nous approcher pour qu'ensemble nous trouvions la meilleure façon de faire les choses, nous avons eu l'agréable surprise d'avoir une cinquantaine de personnes alors que nous croyions en avoir qu'une dizaine. Surtout des jeunes qui sont intéressés par l'activité mais qui malheureusement n'ont pas les moyens de pouvoir s'acheter des stands. Après analyse, nous avons décidé de les aider en réduisant drastiquement les prix. En subventionnant ou même en leur donnant gratuitement les stands. Mais comme vous le savez, ce n'est pas bon la gratuité, donc ils auront à payer quelque chose de symbolique. Ils seront donc là et on leur offrira des espaces afin qu'ils puissent s’exercer à la chose. Ils seront donc aux côtés des grandes entreprises du domaine qui seront également là. Ils vont les côtoyer, apprendre d'elles et comme vous le savez, c'est une source de création d'emplois. J'ai vu ailleurs comment des jeunes ont commencé et ils sont devenus des hommes et femmes d'affaires importants aujourd'hui. Et donc c'est une source de création d'emplois. Les grands groupes comme AliBaba, Amazon...ils ont commencé petitement comme ça mais après ils sont devenus de grandes entreprises. Ces jeunes que nous avons découvert et qui sont dans le domaine, nous voulons faire en sorte de les aider pour que demain, ils puissent avoir l'ardeur et l'énergie nécessaires pour exercer dans ce domaine.

Comment les choses vont exactement se passer cette année encore ? Quel est le programme concocté par le CETEF pour agrémenter cette 16è édition de la foire de Lomé ?

Johnson Kueku-Banka : Nous aurons beaucoup de conférences sur ce thème parce que c'est ce que nous avons décidé de faire cette année. Nous auront aussi les autres activités qui meublent la foire habituellement. Comme vous le savez nous avons initié des rencontres et des B2B qui meublent aujourd'hui les activités de la foire. C'est une activité phare de la foire dans la mesure où nous avons des opérateurs économiques qui n'ont pas des stands et qui ne sont pas des exposants à la foire mais qui viennent de très loin pour participer aux B2B parce que c'est un lieu de rencontre d'hommes d'affaires et d'opérateurs économiques qui viennent échanger et signer des contrats. Je me rappelle que nous avons eu des rencontres de par le passé, où des contrats ont été signés en même temps sur place ou après avoir pris des contacts, il y a eu après, la signature de contrats. Donc il y aura cela. Mais il y aura également des journées entreprises. Beaucoup d'entreprises auront leur journée pour mieux se faire connaître, dépasser le cadre de leur stand et aller dans un lieu où ils vont inviter du public. Que ça soit des opérateurs économiques ou des entreprises et échanger avec eux. Sans être pays invité d'honneur, nous avons le Nigeria qui s'est positionné pour participer à la foire de Lomé avec une quarantaine d'opérateurs économiques malgré la fermeture des frontières. Eux aussi, ils auront leur journée pour faire voir ce que le Nigeria a à vendre à nos pays, en tant que puissance sous-régionale. Au-delà de ces activités qui portent directement sur le commerce, vous savez qu'une foire c'est aussi le côté ludique et festif. Nous aurons donc également des artistes du Togo qui ont de la qualité. Au lieu de faire venir des artistes de l'extérieur du pays, nous aurons des artistes du Togo qui vont animer des soirées, surtout les week-ends. Nous n'oublions pas l'aspect sportif de la chose, nous aurons cette année encore, la Course de la Foire qui se tient le dernier week-end de la foire. Cette année nous voudrions véritablement inviter tous les participants, surtout les opérateurs économiques qui participent à la Foire Internationale de Lomé et nos amis du public, à y prendre part.

En termes de participation. Combien d'exposants et de visiteurs attendez-vous à cette foire ?

Johnson Kueku-Banka : Vous savez bien que nous avons notre but que nous voulons toujours atteindre. Nous visons les 300.000 visiteurs. Chaque année, nous tournons autour de ce chiffre. Des fois c'est 310.000, 305.000, 298.000 etc. Nous tournons toujours autour de ce chiffre. Nous souhaiterions en termes d'objectifs atteindre encore ces chiffres. Au niveau des exposants nous frôlons toujours les 1000 stands. Des fois on dépasse ce chiffre, des fois non. Mais le site a également sa capacité d'accueil. Nous ne voulons pas créer d'autres situations. Certains week-ends, le site accueille jusqu'à 75000 visiteurs et il faut veiller à leur sécurité.

Propos recueillis par Olivier A.

  • pub_janvier_2020.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…