© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 18 Sept 2018)- La coalition des 14 partis de l'opposition continue par rejeter le processus électoral piloté par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), quand bien même l'institution en charge de l'organisation et de la supervision des élections au Togo, a dévoilé lundi le chronogramme des échéances électorales pour le compte de l'année 2018.

Reçu mardi 18 septembre 2018 sur radio Victoire Fm, Edem Abalo Atantsi, Secrétaire national chargé des affaires politiques de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), n'a pas hésité à accuser le gouvernement d'être en train de mettre en place une « stratégie » destinée à empêcher les réformes recommandées par la CEDEAO. 

Des reformes qui selon lui, doivent se faire à l'Assemblée nationale. « L'intention de la CENI est de bloquer le vote des réformes à l'Assemblée nationale », accuse Edem Abalo Atantsi.

L'institution en charge de l'organisation et la supervision des élections, estime-t-il, ne dispose de rien comme textes de loi pour conduire les Togolais à des « élections libres et acceptables », a-t-il déploré.

« Le Code électoral est mis en veilleuse parce qu’il est contesté par les Togolais. Faure Gnassingbé est allé chercher ses pairs pour trouver des solutions à la crise et des propositions ont été faites. Donc le gouvernement et le parti UNIR sont dans l’obligation de respecter ces propositions », a-t-il insisté rappelant par la même occasion, la coalition à une « prise de responsabilité ».

L'ANC ne compte pas aller aux élections sans les réformes, a-t-il martelé. 

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 18 septembre 2018)- La Commission Electorale Nationale  Indépendante (CENI) a échangé lundi 17 septembre 2018 avec les représentants des partis politiques siégeant au sein de l’institution. Il s’est agi pour les responsables de la CENI de faire le point des activés qui sont menées depuis quelques mois et d'annoncer le chronogramme des élections en lien avec la feuille de route de la CEDEAO.

Au cours de cette encontre, le Président de l’institution en charge de l’organisation et de la supervision des élections, Professeur Kodjona KADANGA a présenté les grandes lignes du calendrier électoral marquées par le début du recensement général des éleveurs le 1er octobre 2018, la tenue des élections locales et du référendum, pour le 16 décembre 2018 et la tenue des législatives, pour le 20 décembre de cette année.

« Nous avons été informés du chronogramme des élections à venir et aussi nous avons appris qu’il y a des éléments nouveaux qui concernent les locales et le référendum qui sont projetés sur la date du 16 décembre. Ayant cette information, nous devons nous mettre au travail pour être dans ce chronogramme. Il faut que nous commençons à donner l’information sur le terrain, à la population et que les partis informent leurs militants et surtout commencent par préparer les candidatures pour les locales et les législatives et coopérer avec la CENI pour la réussite de ces élections », a laissé entendre le premiers responsable de la CENI, Kodjona KADANGA.

Celui-ci a exhorté les partis politiques présents, à s’impliquer davantage dans le processus en cours et convié les partis absents, à envoyer leurs représentants au plus tôt. 

Il faut rappeler que sur 17 sièges à la CENI, seuls 13 sont occupés. Les 4 sièges sont réservés à l'opposition parlementaire ne sont pas encore pris.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 18 septembre 2018)- Son nom c’est « Yohanès » et c’est le « nouveau messie » promis pour le salut de la terre. Ce « sauveur » du monde a été présenté aux Togolais et au monde entier ce lundi 17 septembre 2018 lors d’une conférence de presse animée par un groupe se réclamant de « la famille chrétienne ». 

Selon Emmanuel Israël, premier disciple de la « famille chrétienne », « Yohanès », le « nouveau messie » est descendu sur terre par le Pic d’Agou (le plus haut sommet du Togo) pour sauver le monde en commençant par le Togo. 

« Aujourd’hui, celui qui est descendu a fait du Togo, la première puissance des nations du monde et un refuge pour toutes les populations du monde. Sa venue met fin à l’ancien Jésus que nous connaissons et nous devons prier maintenant au nom de Yohanès parce que lui-même-nous a dit qu’il reviendra avec un nom nouveau et on peut le voir dans l’Apocalypse. 

Quand ont parle de l’Apocalypse, c’est le livre qui révèle le plus ce qui est l’accomplissement de sa venue et on retrouve cela dans le chapitre 2 verset 17 du livre des Apocalypses », a déclaré Emmanuel Israël, le premier disciple du nouveau messie. 

Selon les conférenciers, le salut est descendu dans le monde par le biais du Togo.

« Le messie est Togolais, il existe physiquement et spirituellement et il a accompli des miracles par le passé et il continue ses œuvres à travers le monde », a-t-il insisté. 

Raphael A.

Page 1 sur 980

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…