Developed in conjunction with Ext-Joom.com

© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 15 novembre 2019)- Dans le domaine de l'entrepreneuriat, qui appelle-t-on mentor ? Quelles sont les attitudes conseillées ou à proscrire au cours d’une séance de mentorat ? Quel type d’entrepreneur est éligible pour bénéficier d’une séance de mentorat ? Telles sont les questions auxquelles le Fonds d'appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) compte désormais répondre en adéquation avec l’écosystème entrepreneurial togolais. Un code portant sur le Mentoring destiné à permettre au FAIEJ de relever avec efficacité, ce défi fait l'objet de validation en atelier depuis le 14 novembre 2019 à Lomé.

La rencontre initiée, en partenariat avec la Coalition Nationale pour l'Emploi des Jeunes (CNEJ), rassemble des responsables des cabinets et incubateurs des jeunes, des associations d’entreprises et structures impliquées dans le mentoring des jeunes entrepreneurs, a constaté sur place l'Agence de presse AfreePress.

Pour les responsables du FAIEJ, la mise en place d’un Code portant sur le Mentoring, qui est un ensemble de dispositifs et de mécanismes d'accompagnement, est partie du fait que le mode d’accompagnement des jeunes entrepreneurs existant n'est pas encadré par un texte le régissant. Ce qui laisse la porte ouverte aux pratiques non conformes à l’éthique du métier.

« La conduite d’activité de mentorat demeure un exercice hautement technique et sa réussite requiert la consultation, la communication et le renforcement des capacités de toutes les parties prenantes. D’où cette initiative conjointe du FAIEJ et de la CNEJ afin de poser les bases d’un système de mentorat sûr pour les jeunes entrepreneurs togolais et les mentors, en déterminant les principes qui doivent le régir », a rappelé à l’ouverture des travaux, Mme Sahouda Mivedor-Gbadamassi, Directrice Générale du FAIEJ.

Au cours des travaux de l’atelier de Lomé, les participants sont appelés à faire un état des lieux de l’environnement du mentorat au Togo, apporter des améliorations et valider un guide de déontologie qui servira de feuille de route à tous les acteurs impliqués dans cet exercice.

« Il s’agira pour nous de jauger la pertinence de l’activité du mentorat, d’éprouver les pratiques qui se font déjà dans le domaine, de définir les bonnes bases pour une activité saine et bénéfique pour les jeunes entrepreneurs togolais », a confié à AfreePress, la Directrice du FAIEJ dans son discours d’ouverture.

Raphael A.

©AfreePress-(Lomé, le 14 novembre 2019)- Le gouvernement a adopté mercredi 13 novembre 2019 en Conseil des ministres, un projet relatif à la loi des finances pour l'année 2020. Il s'agit, précise le gouvernement, d'une décision prise dans un contexte économique mondial marqué par des incertitudes liées à la faiblesse de l'activité économique dans les pays avancés, en lien avec la baisse de confiance des entreprises et des ménages, le Brexit dans la Zone euro et le fléchissement du rythme de l'activité en Chine.

Ainsi, la nouvelle perspective budgétaire du Togo s'appuie sur un cadrage macro-budgétaire qui tient compte des environnements économiques national et international, des efforts à fournir au titre du programme économique et financier appuyé par le FMI qui arrive à son terme à la fin de l'année 2019.

Dans ce sens, le Togo entend mettre l'accent sur l'exécution des activités des trois axes du Plan national de développement (PND), tout en accordant une attention particulière à d'autres programmes tels que le Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) etc. Il est aussi projeté à travers ce nouveau projet de loi, un taux de croissance de 5,5% en 2020 soit un raffermissement de 0,2 point de pourcentage de plus que celui de 2019.

« La politique budgétaire en 2020 sera axée sur la poursuite de l'amélioration de la mobilisation des ressources internes, une meilleure allocation des ressources publiques sur la base de l'efficacité des dépenses publiques et la maîtrise du déficit budgétaire », annonce le gouvernement. Quant à l'Office Togolaise des Recettes (OTR), le Conseil des ministres indique qu'elle poursuivra l'exécution de son Plan stratégique tout en recherchant une plus grande performance à tous les niveaux, avec une mise en œuvre de la politique fiscale dans les normes internationales.

Concernant les ressources externes, le gouvernement attend poursuivre une stratégie d'endettement prudente en recourant aux dons-projets et dons-programmes et en privilégiant les emprunts concessionnels tout en veillant à la soutenabilité à moyen et long terme de la dette publique, dans le respect des normes communautaires.

En matière d'endettement, il est annoncé que des efforts seront poursuivis pour préserver la viabilité de la dette et renforcer la stabilité macroéconomique. Ainsi, les prévisions du budget de l'État pour 2020 s'établissent en ressources et en charges à 1466,2 milliards de FCFA, contre 1381,9 milliards en 2019. Les estimations du budget général pour la loi de finances 2020 s'élèvent en ressources et en charges à 1463,8 milliards de FCFA contre 1378,7 en 2019, soit une hausse de 6,2% en raison de l'augmentation des ressources de trésorerie. Les prévisions de recettes et de dépenses des comptes spéciaux connaîtront une baisse de 28,1% et s'établiront à 2,3 milliards de FCFA.

Pour y parvenir, le gouvernement se dit déterminer à poursuivre l'assainissement des finances publiques et à prendre toutes les mesures permettant l'accélération de la croissance économique afin d'assurer une prise en charge adéquate de la demande sociale.

Amen A.

©AfreePress-(Lomé, le 14 novembre 2019)- La 13e conférence régionale pour l'Afrique et les Pays Arabes (AFRECON) a effectivement démarré mercredi 13 novembre 2019 à Lomé. Organisée par le Bureau Régional de l’Internationale des Services Publics (ISP) la rencontre réunie pendant trois jours, des déléguées d’organisations de défense des droits des travailleurs venus de 43 pays.

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre a été présidée par le Ministre de la Communication, des Sports et de l’Éducation à la Citoyenneté e au Civisme Foli-Bazy Katari qui avait à ses côtés, le Vice-président de l’Internationale des Services Publics pour la région Afrique et pays arabes, Prince Peters ADEYEMI et la Secrétaire générale de l’Internationale des Services Publics, Rosa PAVANELLI, a constaté sur place l’Agence de presse AfreePress.

Placée sous le thème : «  Le peuple au-dessus du profit, les services public au-dessus de la cupidité des entreprises », la 13e conférence régionale dédiée aux services publics attend définir des stratégies pour assurer le respect et la protection des droits des travailleurs, mais également discuter de l’amélioration de la qualité des services pour le développement économique de ses pays membres.

« Nous allons discuter des problèmes que nous rencontrons dans l’exercice de nos fonctions et aussi du développement des services publics. Nous allons mettre l’accent sur la qualité des services en vue d’accompagner nos Etats à atteindre les objectifs de développement durable (ODD) à l’agenda 2030 », a confié AfreePress la Secrétaire générale de l’Internationale des Services Publics, Rosa PAVANELLI.

Dans son intervention, le Ministre de la Communication, Foli-Bazy Katari, représentant le Premier ministre s’est félicité du choix porté sur le Togo pour abriter cette 13e conférence.

Il n’a pas manqué de rappeler le rôle important que doivent jouer les services publics pour le développement durable des pays. « Vous devez à l’issue de vos travaux, souligner l’importance des lanceurs d’alerte dans la lutte contre les abus du pouvoir, la corruption, l’évasion fiscale et le soutien à la transparence, à la démocratie et à la bonne gouvernance partout dans le monde », a lancé le ministre.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 14 novembre 2019)- Me Yawovi Agboyibo, Président national du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) est revenu mercredi 13 novembre 2019 sur les grandes lignes de la rencontre de son parti avec la mission conjointe de la CEDEAO et de l'ONU en séjour au Togo. Face aux représentants de la CEDEAO et de l'ONU, l'ancien Premier ministre dit avoir présenté l'ensemble des exigences auxquelles les togolais aspirent pour un processus électoral apaisé en 2020.

« Nous n’avons pas manqué de rappeler à ceux qui sont devant nous, qu’ils sont des habitués de la situation dramatique qui prévaut au Togo depuis des décennies. M. Mohamed Ibn Chambas sait que ce qui se passe au Togo est d’une gravité exceptionnelle. Je ne sais pas si dans un autre Etat du continent il y en a de pareil. D’élection en élection, nous continuions à nous battre pour qu’il y ait un changement de système. Nous l’avons dit à nos interlocuteurs que pour cette élection, tout est mis en place pour que la volonté exprimée par les populations ne soit pas reflétée », a-t-il laissé entendre au micro de radio Victoire Fm.

Pour le Président du CAR, parmi les urgences qu'il faut satisfaire avant l'élection présidentielle en 2020, figure la réalisation des réformes électorales et institutionnelles. Des mesures qui selon lui, doivent garantir la transparence et l’équité de l’élection.

« Sans un accord politique entre l’opposition et le pourvoir, il est difficile de recomposer la Cour Constitutionnelle. Nous avons rappelé à la CEDEAO et à l'ONU que la recomposition s’impose avant la présidentielle », a-t-il insisté.

Pour rappel, la délégation conjointe de la CEDEAO et de l'ONU a échangé avec l'ensemble des acteurs politiques et les institutions de la République dans le cadre d'une mission qu'elle mène au Togo en vue de recueillir les préoccupations des acteurs politiques du pays dans le but de garantir une élection apaisée au Togo.

Raphaël A.

Page 4 sur 1455

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…