Developed in conjunction with Ext-Joom.com

© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 11 novembre 2019)- Invité dimanche 10 novembre 2019 dans une émission sur radio Pyramide Fm, l'ex-ministre Charles Kondi Agba, l'actuel Délégué national du « Mouvement des Sages UNIR » s'est prononcé sur l'actualité sociopolitique du pays et la future candidature du Président de la République sortant, Faure Gnassingbé aux élections présidentielles de 2020.

Les militants et sympathisants du parti « Union pour la République (UNIR) » ont toujours confiance au Président de la République et sont prêts à lui renouveler leur confiance et l'investir une fois encore, candidat aux élections présidentielles de 2020.

« Notre candidat naturel pour 2020, c'est Faure Gnassingbé, le chef de notre parti UNIR. Ce qu'il fait correspond exactement à ce que nous souhaitons pour ce pays. C'est à lui à qui nous allons demander de défendre à nouveau nos couleurs lorsque la Convention d'UNIR va se tenir», a-t-il déclaré.

Mais, relativise M. Agba, la décision finale revient au concerné lui-même. C'est à lui de décider de ne pas porter les couleurs de son parti pour une 4 investiture ou d'accepter cette mission. « Nous allons laisser à Faure Gnassingbé le dernier mot de dire "je viens ou je ne viens pas". S'il décide d'être à nouveau candidat, nous allons le soutenir. Nous ne redoutons aucun des candidats, je dis bien aucun », a-t-il martelé.

Il faut rappeler que l'élection présidentielle de 2020 aura lieu entre le 19 février et le 5 mars 2020, selon la Cour Constitutionnelle.

Amen A.

©AfreePress-(Lomé, le 11 novembre 2019)- Messan Agbéyomé Kodjo est un homme en mission. En mission pour mobiliser la classe politique de l'opposition autour d'une candidature unique. Le candidat déclaré du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) à l'élection présidentielle de 2020 l'a encore rappelé ce lundi 11 novembre 2019 au micro de radio Victoire Fm.

Pour l'ancien Premier ministre du Togo, la candidature unique de l'opposition est une question primordiale.

Une question qui transcende toutes autres considérations. « Vous allez à trois ou quatre candidats contre Faure Gnassingbé, vous êtes battus avant l'ouverture du scrutin », a-t-il indiqué au cours de cette émission. Et de poursuivre en ces termes : « Vous connaissez le mode de fonctionnement et la méthode de l'adversaire. Quand vous savez comment l'adversaire fonctionne, vous vous organisez en conséquence ». « Si demain l'opposition retient un seul candidat contre celui du pouvoir, ce candidat gagnera à coup sûr l'élection », insiste Agbéyomé Kodjo. « Si demain vous sortez un seul candidat contre celui du pouvoir, Faure Gnassingbé est battu », afftime-t-il avec conviction. « Je suis candidat déclaré mais en même temps je suis en campagne pour une candidature unique. Si demain on dit que c'est Jean-Pierre Fabre qui est le candidat unique de l'opposition, je le suivrais, si on dit que c'est Tikpi Atchadam, je le suivrais. Mais en même temps si on dit que c'est moi, que les autres me suivent et me soutiennent », plaide-t-il.

L'élection présidentielle au Togo c'est pour le mois de février ou plus tard, le mois de mars 2020. Pour le moment, une dizaine de candidats sont déclarés. Ils sont tous issus des rangs de l'opposition. Selon les observateurs, ce chiffre risque d'être dépassé puisque nombreux sont les leaders des partis politiques de l'opposition qui n'ont pas encore déclaré leur candidature mais qui le feront. Ce qui fait dire à nombre de Togolais, que la mission de Messan Agbéyomé Kodjo risque d'être « un échec ».

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 11 novembre 2019)- Le candidat déclaré aux élections présidentielles de 2020, Gerry Taama accompagné d'une délégation de son parti le "Nouvel engagements togolais (NET)", etait en tournée de travail le week-end dernier dans la région des Plateaux. « Comment obtenir un bon pourcentage et permettre au candidat de l'opposition qui sera au second tour de remporter les élections présidentielles de 2020 ? ».

C'est le thème principal qui a fait l'objet d'échanges au cours de cette tournée. A ce sujet, M. Taama a invité les militants et sympathisants de son parti à se « mettre au travail dès à présent et à se détacher des pensées égoïstes ».

« N'allez pas aux élections en disant : nous allons pour aider le candidat Gerry Taama. Non ! Vous devez vous mettre à l'esprit que vous travaillez pour le parti, pour vous-mêmes », a-t-il lancé.

Partout où la délégation s'est rendue, notamment dans les préfectures d'Anié, d'Ogou et de l'Est-Mono1, elle a saisi l'occasion pour sensibiliser les populations sur la culture de la politique, de la non-violence et de la tolérance.

Particulièrement, dans l'Est-Mono1, outre les échanges et sensibilisions, la délégation du NET a donné une contribution financière de 500.000 F CFA pour la toiture d'un bâtiment scolaire construit par les parents d'élèves de ladite localité avec de l'aide d'une société de la place.

Amen A.

Page 8 sur 1455

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…