Developed in conjunction with Ext-Joom.com

© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé le 9 novembre 2019)- La capitale togolaise accueille du 12 au 15 novembre prochain, la 13e conférence régionale pour l'Afrique et les Pays Arabes (AFRECON). La rencontre va réunir des défenseurs des droits des travailleurs et des dirigeants syndicaux de plus de 43 pays.

L’information a été portée à la connaissance du public vendredi 8 novembre 2019, au cours d’une conférence de presse animée par les organisateurs de l'évènement, a constaté sur place l’Agence de presse AfreePress.

L’initiative est portée par le Bureau Régional de l’Internationale des Services Publics (ISP) basée au Togo, avec l’appui de ses syndicats affiliés à savoir la Fédération Nationale des Syndicats des Services Publics (FENASSEP) et le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT). Elle vise selon les responsables de ces organisations, à amener les participants à concevoir et adopter des stratégies dans le but d'assurer le respect et la protection des droits des travailleurs.

« La 13e AFRECON sera une grande occasion pour souligner l'importance de la qualité des services publics dans la région pour l’ensemble du pays, de remercier le gouvernement pour son soutien pour assurer le respect des droits des travailleurs du secteur public, et de faire appel à plus de partenaires et à plus d’actions pour faire en sorte que tous les droits des travailleurs soient de plus en plus respectés », a confié à AfreePress, Mme LAWSON-OLOUKOUNLE Nadou, présidente de la Zone Afrique Francophone de l’ISP.

«  Le peuple au-dessus du profit, les services public au-dessus de la cupidité des entreprises ». C’est autour de ce thème que les défenseurs des droits des travailleurs se réuniront à Lomé.

Pour les organisateurs, il s’agira à travers cette rencontre, d'interpeller les gouvernants sur les dangers de la contractualisation des services publics.

« AFRRECON est une plateforme qui porte haut la voix des sans voix. Donc à travers ce thème nous voulons tirer sur la sonnette d’alarme face à la montée de la contractualisation des services publics que nous remarquons ces dernières années dans nos pays. Nous allons expliquer à la population, mais aussi aux dirigeants, les dangers que nous courons en laissant nos services publics dans les mains des entreprises qui ne cherchent que le profit et qui ne prennent pas en compte les préoccupations des peuples », a insisté Mme LAWSON-OLOUKOUNLE Nadou.

A Lomé, les délégués des centrales syndicales des pays membres de l’ISP mèneront également des discussions qui porteront entre autres, sur la justice sociale, la violation des droits syndicaux, les services de qualité, les services publics de municipalité et la migration. « Ceci dans le but de parvenir à des services publics de qualité », précisent les organisateurs.

Pour rappel, l’ISP est une fédération syndicale avec 30 millions de travailleurs membres, représentés dans plus de 700 organisations affiliées. Elle a pour objectif de lutter pour les droits des travailleurs.

Raphaël A.

© AfreePress-(Lomé, le 8 novembre 2019)- L'événement "dramatique" et "inédit" a eu lieu ce vendredi 8 novembre 2019 aux environs de 11 heures au lycée Agoè-Centre à Lomé.

Selon les témoignages recueillis par l'Agence de presse AfreePress, Il s'agit d'une dispute entre deux élèves de la classe de Secondes de ce lycée qui a mal tourné.

Ces deux élèves qui ont eu une dispute pour la conquête du cœur d'une demoiselle, ont décidé de faire appel à des "gros-bras" pour se régler des comptes. Ces mercenaires habitués à la violence et payés pour cela, ont fait irruption dans la matinée de ce vendredi des couteaux d'autres objets dangereux pour en découdre.

Ce qui a semé une panique généralisée au sein de cet établissement. « Heureusement l'administration a su gérer la situation.

Les élèves instigateurs sont mis en retrait et les brigands ont battu retraite », ont confié des élèves tout en panique à AfreePress. Quelle est la suite qui sera donnée à cet incident malheureux? La police va-t-elle laisser prospérer ce phénomène de "gros-bras" qui inquiète plus d'un Togolais? Les jours à venir et les réactions de l'Etat, vont situer l'option.

A.Y.

©AfreePress-(Lomé, le 8 novembre 2019)- Les activités de la 5è édition du Festival international de la mode de Lomé dénommé, « Festival Elima » ont officiellement démarré jeudi 7 novembre 2019 à Lomé. C'était à la faveur d'une soirée de défilé de mode, réunissant une dizaine de stylistes internationaux, de mannequins professionnels, de photographes, de blogueurs, d'accessoiristes et d'autres acteurs du monde de la mode.

Axé sur le thème : « l’emploi pour les jeunes, une solution contre l’immigration illégale », ELIMA 2019 selon ses organisateurs, est non seulement un « événement culturel mais aussi un moyen de promotion et de valorisation du secteur privé et de l'entrepreneuriat des jeunes à travers le secteur de la mode, afin de mettre fin au phénomène de l'immigration clandestine auquel sont confrontés les pays de l'Afrique ».

« L'une des solutions contre ce fléau serait l'emploi des jeunes. Le secteur de la mode peut en être un grand pourvoyeur. C'est le lieu de sensibiliser nos frères et sœurs que la solution n'est nulle part ailleurs, elle est ici au Togo : Un pays à fort potentiel doué d'un génie créateur », a laissé entendre Mme Limda AWESSO, promotrice de l’événement.

Outre un spectacle culturel marqué surtout par la prestation des artistes et des jeux concours, les organisateurs prévoient des actions humanitaires à l'endroit des enfants orphelins et défavorisés au cours des deux (02) jours que va durer le festival.

Amen A.

©AfreePress-(Lomé, le 8 novembre 2019)-L'offre émise par l'entreprise malgache de télécommunication, «Axian » en vue de l'acquisition de 51% des parts de la société d'État Togocom a été acceptée mercredi 6 novembre 2019 par la partie togolaise.

Quelques heures après avoir procédé à la signature de l'accord de privatisation, le Chef de l'État, Faure Gnassingbé s'est entretenu avec le Président Directeur Général du groupe Axian, M. Hassanein Hiridjee au cours d'une audience tenue au palais de la Présidence de la République, en présence de la ministre de l’Économie numérique et des Innovations Technologiques, Mme Cina Lawson.

Au sortir de la rencontre, M. Hiridjee a remercié le Président de la République pour sa disponibilité et la confiance accordée au consortium « Axian », pour le développement et la transformation digitale qui va être opérée dans le secteur de la télécommunication du Togo par le biais de ce projet de privatisation.

Ce projet se décline en trois axes importants dont le premier consiste en un investissement massif dans plusieurs domaines, notamment dans les infrastructures de transport, le Mobile Money enfin d'apporter la qualité du service.

Le deuxième volet consistera à étoffer, compléter et développer l'expertise dont dispose l'équipe de Togocom.

La troisième partie de ce programme, concerne l'amélioration et l'apport de nouveaux services », a-t-il souligné et de promettre de relancer la modernisation du secteur du numérique pour le bien être des Togolais.

« Nous allons opérer une transformation digitale dans le secteur de la télécommunication au Togo », a déclaré l'homme d'affaires malgache.

Amen A.

 

 

Page 10 sur 1455

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…