Developed in conjunction with Ext-Joom.com

© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 16 novembre 2019)- Le gouvernement est résolument engagé dans la lutte pour la réduction drastique des accidents sur les routes togolaises. Après la décision de rendre obligatoire le permis de conduire catégorie A pour les engins à deux roues qui entre en vigueur le 1er décembre prochain, un document relatif à la politique de la sécurité routière vient d’être publié.

Ledit document a été validé vendredi 15 novembre 2019 par les acteurs des ministères des Infrastructures et des Transports, de la Sécurité et de la Protection civile et d'autres acteurs impliqués, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Il s’agit du document national de lutte contre l’insécurité routière de 2014 révisé. Il propose une nouvelle organisation et gestion de la sécurité routière avec un plan d’action stratégique. Selon Marc SONDOU, Directeur de Cabinet du Ministère des Infrastructures et des Transports, cette nouvelle politique prend en compte des outils innovants pour réduire de façon drastique le taux des accidents de circulation notamment par le renforcement des dispositions de contrôle de la sécurité des véhicules et des usagers de la route.

Le document prévoit par ailleurs la mise en place d’un office chargé de la numérisation du système routier au Togo. « Il faut qu’on puisse très rapidement mettre en place une agence leader. Ce que nous appelons au Togo, un office national de sécurité routière. Que cet office soit suffisamment haut placé dans la hiérarchie décisionnelle du pays pour que le travail puisse être fait rapidement et facilement et qu’on ait un dispositif numérisé », a laissé entendre, Amakoé Adolehoume, un des consultants.

Pour rappel, la situation des d’accidents sur les routes togolaises est alarmante.  Pour le premier trimestre de l’année en cours (du 1er janvier au 31 juin 2019), 3178 cas d’accidents ont été enregistrés, occasionnant 354 pertes en vies humaines et 4438 blessés, selon les chiffres communiqués par le Ministère de la Sécurité.

Face à ce taux élevé, le gouvernement ne compte plus jouer au pompier. Il veut éradiquer le mal à la base en imposant le permis de conduire aux détenteurs des motos et en introduisant le test d’alcoolémie et surtout en intensifiant les contrôles de routine pour décourager les surcharges.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 16 novembre 2019)- Le lycée d'Avedji à Lomé vient de bénéficier de nouvelles infrastructures construites avec l'appui technique et financier de l'Ambassade des Etats-Unis au Togo. Ceci grâce au Programme d'assistance humanitaire du Département américain de la Défense (DOD-HA).

Composée de deux (02) nouveaux bâtiments de quatre salles de classe, d'un bloc de sanitaires et le tout équipé d'un système d'électrification à base d'énergie solaire, ces nouvelles infrastructures ont été inaugurées jeudi 14 novembre 2019 par l'Ambassadeur des Etats-Unis au Togo, Eric Stromayer.

« L'accès à l'éducation au Togo m'est très important et représente l'un des objectifs principaux de l'ambassade. Nous sommes fiers que le peuple américain à travers le programme d'assistance humanitaire de notre département de défense, ait accordé les moyens nécessaires pour la construction de ces bâtiments au Lycée d'Avedji », a déclaré, M. Stromayer.

Outre les infrastructures scolaires réalisées, l'Ambassade a aussi fait don de matériels scolaires et didactiques au lycée d'Avedji pour un meilleur encadrement pédagogique des apprenants.

« Grâce à la générosité de l'Ambassade des Etats-Unis, nous disposons de bâtiments modernes qui viennent soulager les peines, tant pour les élèves que pour l'administration », a laissé entendre le proviseur du lycée bénéficiaire, Adjende Akaa. Le montant total de l'infrastructure offerte, s'élève à 300 millions de Francs CFA.

Amen A.

©AfreePress-(Lomé, le 16 novembre 2019)- Lomé accueille du 13 au 14 décembre 2019, la première édition du « forum de la Jeunesse Unie Panafricaine Engagée (F-JUPE) ». L'annonce a été faite vendredi 15 novembre 2019 au cours d'une cérémonie de lancement officielle organisée dans la capitale togolaise.

Cérémonie animée par les premiers responsables du mouvement « Jeunesse Active pour le Développement Social (JADS)».

Axé sur le thème : « Perspective croisée sur le développement et la paix pour l'émergence du Togo », le F-JUPE selon ses organisateurs, sera un moment de prospective et d'état des lieux de l'évolution de la jeunesse face aux réalités sociales, politiques et économiques du Togo.

Des réflexions seront menées à cette occasion sur la contribution de la jeunesse à la réussite du Plan National de Développement (PND), ainsi que la contribution des religions à la consolidation de la paix et de la tolérance en période électorale.

D'autres thématiques en relation avec la politique, les réseaux sociaux et les défis de l'emploi au Togo, seront abordées lors de cette rencontre. Aujourd'hui, a laissé entendre le Président et Coordonateur du mouvement JADS, LARE Lamboni Kanlanfei, « la jeunesse doit réaffirmer sa place sur les terrains politiques, sociaux et économiques, tout en se décomplexant et en pensant plus à l'intérêt supérieur de la nation au lieu de se réfugier dans des conflits politiques et religieux qui sèment une discorde totale au sein de la société.

Les jeunes doivent incessamment bannir les divisions quelles que soient leurs origines, et s'orienter plus vers les actions de développement de notre nation et en privilégiant la paix durable, gage de tout progrès ».

Seront présents au « F-JUPE », des jeunes entrepreneurs, des étudiants, fonctionnaires, diplômés ou non diplômés, artisans etc.

Amen A.

©AfreePress-(Lomé, le 15 novembre 2019)- Depuis le 11 novembre dernier, la compagnie « Total-Togo » a lancé une opération dénommée : « Customer week ». Une opération consistant pour l’ensemble des salariés de l’entreprise, à aller à la rencontre des clients de Total sur ses différents points de vente, afin de partager avec eux leurs avis sur la qualité des produits commercialisés par le groupe au Togo.

« Les besoins des clients évoluent et il faut que nous nous adaptions rapidement à leurs exigences tout en travaillant sur la satisfaction du client. Raison pour laquelle nous avons décidé que quelques soit le niveau ou l’hiérarchie de l’employé, nous allons tous allés sur le terrain pendant une semaine. Le but est de nous informer des besoins des clients afin de mieux les servir au quotidien avec nos produits », a indiqué à AfreePress, le Directeur général de Total Togo, Frédéric Rivière.

Durant les 7 jours que va durer cette campagne, les clients de Total-Togo pourront bénéficier de façon symbolique de petits lots. Une manière pour les responsables de cette compagnie de les remercier et de les encourager.

A travers ce « Customer Week » Frédéric Rivière invite l’ensemble de la population togolaise à faire plus confiance dans les services et produits de sa société.

Il faut rappeler qu’à ce jour, Total Togo compte plus de 86 stations-services sur l’ensemble du territoire national.

Amen A.

Page 2 sur 1455

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…