vendredi, 23 décembre 2016 12:32

Crise de l’enseignement : La CSET compte durcir le ton

©Afreepress-(Lomé, le 23 décembre 2016)-Le bras de fer qui existe entre le gouvernement togolais et les enseignants va de mal en pis. Et pour cause. La volonté affichée par le gouvernement de continuer les discussions au sein du Cadre permanent de concertation (CPC) et de prendre les mesures « particulières » pour que les cours continuent normalement dans les établissements scolaires sur toute l’étendue du territoire, ne semble pas inquiéter la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET), le regroupement des quatre (4) syndicats d’enseignants grévistes.

Tout ce qui compte pour la CSET, c’est la résolution des revendications des enseignants avec en première place, les primes des enseignants et non les interlocuteurs. Et tant qu’il n’en sera pas ainsi, le ton sera durci.

C’est en tout cas le message que le chargé de l’information de la CSET, Joachin Sonokou a véhiculé ce vendredi sur la radio Victoire FM, 24 heures après le passage du ministre de la Fonction publique, du travail et de la réforme administrative, Gilbert Bawara pour réaffirmer la position du gouvernement.

Les syndicats grévistes, selon ce responsable de la CSET, disent ne pas être intéressés par ce qu’il se passe au sein du CPC.

« Ce qui nous préoccupe, ce n’est pas l’interlocuteur, il faut trouver des solutions à la crise », a indiqué M. Sonokou qui, tout de même se pose la question de savoir la loi qui met à la charge des syndicats de se constituer en fédération avant qu’on ne les écoute.

Sur l’illégalité de deux(2) des quatre (4) syndicats de la CSET, on pense que cette question est évoquée « pour détourner les enseignants de leur objectif ». « Les ministres savent que nous existons légalement et nous n’allons pas nous prêter à ce jeu », a relevé le chargé de l’information de la coordination.

Pour rappel, la CSET sera en Assemblée générale ce vendredi et ce samedi sur toute l’étendue du territoire. Les syndicats prévoient prendre des mesures pour faire durcir leurs mouvements.

Telli K.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…