vendredi, 06 janvier 2017 21:54

Message à la nation : Le chef de l’Etat entend l’écho des préoccupations exprimées par les Togolais

©Afreepress-(Lomé, le 06 janvier 2017)- C’est enfin chose faite. Le chef de l’Etat Faure Essozimnan Gnassingbé s’est adressé vendredi à la nation en se soumettant à la tradition des vœux de fin d’année. Secteur par secteur, le chef de l’Etat est revenu sur sa vision et ses ambitions pour le Togo promettant la poursuite de la mise en œuvre des réformes et l’amélioration des conditions de vie des populations.

« L’écho de vos préoccupations exprimées me confirme que la gouvernance doit être encore plus sociale pour être mieux perçue et appréciée par chacun de vous », a-t-il laissé entendre.

Sur le plan social justement, il s’est résolument engagé à prendre le problème de la pauvreté et de la précarité à bras le corps et de mener une lutte sans merci contre ce fléau. Il a rappelé à ce propos un certain nombre de projets mis en œuvre par son gouvernement pour lutter contre la pauvreté et permettre l’inclusion sociale de tous mettant l’accent sur le lancement le 30 juin 2016 à Mandouri dans la préfecture de Kpendjal, du Programme d’urgence et de développement communautaire (PUDC), un programme qui vise une inclusion financière, économique et sociale des communautés à la base.

En 2017, le chef de l’Etat veut accorder la priorité à la résolution des problèmes dans l’enseignement. Pour le secteur clé de l’éducation, a-t-il indiqué dans son discours, « d’importants défis subsistent pour offrir » aux jeunes apprenants, un système plus performant. « A cet égard, la résorption du déficit des effectifs enseignants constituera une priorité dans les efforts à entreprendre », a-t-il solennellement annoncé.

« J’ai instruit le gouvernement d’engager immédiatement les actions retenues par consensus à l’issue de l’atelier, en y associant étroitement et constamment l’ensemble des acteurs », a dit Faure Gnassingbé faisant allusion à l’atelier organisé par le ministère de l’Administration Territoriale et de la décentralisation et qui a réuni l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile ainsi que les couches socioprofessionnelles. Les conclusions de ces assises, a-t-il dit, confirment la « nécessité de renforcer dans notre pays la gouvernance de proximité et de promouvoir la vitalité démocratique à la base, en agissant de manière concertée et participative ».

Il est également revenu sur la « réussite » du sommet sur la sécurité, la sûreté maritimes et le développement en Afrique organisé à Lomé en octobre dernier et la ratification de la charte issue de cette grande rencontre par le parlement togolais. « Le succès de ce grand événement a démontré la capacité du Togo à jouer un rôle de premier plan dans la recherche de réponses innovantes aux problématiques sécuritaires, climatiques et économiques, au niveau continental et dans le monde », s’est-il réjoui rappelant au passage le rôle du Togo dans le maintien de la paix en Afrique et saluant la mémoire des soldats togolais tombés au champ d’honneur.

Il n’a pas oublié dans son message, les Eperviers à qui il a souhaité la chance dans leur mission de défense des couleurs du Togo à la 31è édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN, Gabon 2017).

Voir l’intégralité du message.

Togolaises, Togolais,

Mes chers compatriotes,

Le passage à la nouvelle année m’offre l’agréable occasion consacrée par les usages, de vous adresser mes vœux.

A l’heure où l’évocation des perspectives coïncide avec l’ébauche du bilan des mois écoulés, je voudrais rendre grâce à l’Eternel, Dieu des peuples et des nations pour la paix accordée à la Terre de nos aïeux, en cette période où le monde est pris dans une turbulence jamais égalée.

C’est donc en mesurant à leur juste valeur la paix et la concorde que nous avons su préserver malgré les vicissitudes, que je vous formule mes vœux ardents de santé, de paix profonde et de prospérité pour vous-mêmes et pour tous ceux qui vous sont chers.

J'adresse les mêmes vœux à tous nos concitoyens à travers le monde, et à toutes les communautés et personnes qui ont choisi de s'établir et de vivre avec nous, dans la quiétude et l'harmonie.

En cet instant précis, j’ai une pensée pour les familles et les proches de nos vaillants soldats, tombés au cours de l’année 2016 sur le front du maintien de la paix et de la stabilité, si précieuses pour notre sous-région et pour le monde. Je leur renouvelle mon soutien et la compassion de la nation tout entière.

En 2016, notre pays est resté fidèle à son devoir de solidarité et à son attachement à la paix et au renforcement de l'intégration sous-régionale.

Son engagement est aussi demeuré constant dans sa volonté de contribuer, selon ses moyens aux grandes causes et idéaux communs et aux enjeux et défis collectifs.

Face à cette situation, nos forces de défense et de sécurité ont intensifié la mobilisation et l’engagement sur les plans intérieur et extérieur. Partout, sur le territoire national et en mission hors de nos frontières, elles ont agi avec détermination et dévouement pour assurer la protection des populations.

C’est pourquoi je voudrais leur rendre hommage pour leur sens du devoir et leur renouveler la reconnaissance de la nation.

Mes chers compatriotes,

L’année 2016 a marqué le retour de notre pays sur la scène diplomatique, avec la tenue du sommet extraordinaire sur la sécurité et la sureté maritimes et le développement en Afrique, que notre pays a eu le privilège d’accueillir.

Le succès de ce grand événement a démontré la capacité du Togo à jouer un rôle de premier plan dans la recherche de réponses innovantes aux problématiques sécuritaires, climatiques et économiques, au niveau continental et dans le monde.

Cette réussite est à l’actif de toute la population togolaise et de toutes les bonnes volontés qui se sont mobilisées pour y contribuer.

Je vous renouvelle ma reconnaissance pour cet élan commun qui a abouti à la récente ratification de la Charte de Lomé par la représentation nationale.

Togolaises, Togolais, mes chers compatriotes,

En 2017, c’est encore ensemble et unis que je souhaite nous engager à soutenir, consolider et amplifier la dynamique des réformes structurelles et des progrès socio-économiques.

L’écho de vos préoccupations exprimées me confirme que la gouvernance doit être encore plus sociale pour être mieux perçue et appréciée par chacun de vous.

Vos attentes légitimes, bien comprises, tiennent à une incidence accrue des avancées économiques de notre pays dans le vécu quotidien de chaque citoyen.

C’est la raison pour laquelle le gouvernement, sous mon impulsion, poursuivra résolument la mise en œuvre des différentes initiatives sociales.

Dans cette optique, le Programme d’Urgence de Développement Communautaire que j’ai personnellement lancé le 30 juin 2016 à Mandouri constituera, pour les personnes et les couches les plus vulnérables, le cadre privilégié des actions visant à l’inclusion financière, économique et sociale, ainsi qu’à l’amélioration des infrastructures et des équipements socio-économiques essentiels dans les milieux ruraux et semi-urbains.

La création et le partage de la richesse nationale demeureront le fondement de l’action gouvernementale, dans un esprit d’équité.

En ce qui concerne le secteur de la santé, le renforcement du système demeure une grande priorité pour notre pays.

L’accent sera mis sur l’amélioration sensible de l’accès et de la qualité des soins.

L’approche contractuelle en matière de gestion des structures sanitaires publiques contribuera à améliorer la gouvernance au sein des premiers sites expérimentaux de Lomé, Atakpamé et Blitta.

La réhabilitation et la construction de structures modernes dans les différentes régions permettront de rapprocher l’offre de soins des populations bénéficiaires.

Pour le secteur clé de l’éducation, d’importants défis subsistent pour offrir à nos jeunes apprenants, relève de demain, un système plus performant. A cet égard, la résorption du déficit des effectifs enseignants constituera une priorité dans les efforts à entreprendre.

C’est au sein d’une véritable coalition pour l’avenir que je souhaite voir aborder les réflexions et les discussions par l’ensemble des acteurs et partenaires sociaux dans un esprit de dialogue et de permanente concertation.

Au plan institutionnel et politique, le processus de décentralisation connait des avancées notables avec l’adoption d’une feuille de route consensuelle à l’issue des dernières assises qui ont réuni l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile ainsi que les couches socioprofessionnelles.

Les conclusions de ces assises confirment la nécessité de renforcer dans notre pays la gouvernance de proximité et de promouvoir la vitalité démocratique à la base, en agissant de manière concertée et participative.

J’ai instruit le gouvernement d’engager immédiatement les actions retenues par consensus à l’issue de l’atelier, en y associant étroitement et constamment l’ensemble des acteurs.

Togolaises, Togolais, mes chers compatriotes,

L’année 2017 sera celle d’une action publique davantage volontariste et décisive en matière économique, sociale et politique.

Mon engagement, que partage l’ensemble du gouvernement, est de conduire à leur aboutissement, les grands chantiers qui nous tiennent à cœur.

J’invite l’ensemble de la classe politique, les partenaires sociaux et les forces vives de notre nation à se hisser à la hauteur de la mobilisation et des efforts collectifs nécessaires à la réalisation de cet objectif.

Nous sommes en marche vers une société togolaise plus harmonieuse, juste et démocratique.

Nous en avons les moyens et les atouts.

Le dialogue et la concertation sont nos meilleurs alliés.

Je suis confiant qu’ensemble nous y parviendrons.

Pour finir, je voudrais exprimer, au nom de tous les nos compatriotes, nos encouragements et nos vœux de succès aux Eperviers footballeurs à qui je souhaite force et détermination pour aller aussi loin que possible dans la Coupe d’Afrique des Nations au Gabon, en portant avec honneur et dignité les couleurs nationales.

A toutes et à tous, je réitère mes vœux de bonne et heureuse année 2017.

Que Dieu bénisse le Togo !

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…