dimanche, 26 février 2017 12:29

Tournée de terrain : Victoire Tomegah-Dogbé auprès des jeunes entrepreneurs des régions Maritimes et Plateaux

©Afreepress-(Lomé, le 25 février 2017)- « C’est avec beaucoup de plaisir que je fais cette tournée et je constate aussi que ce que nous avons semé commence à porter ses fruits. Le FNFI est la réponse institutionnelle à l’épineuse question de l’exclusion financière. Avec ce fonds nous arrivons au bout de trois ans à toucher 700 000 personnes surtout des femmes mais aussi des hommes et des jeunes. Il est de bon ton qu’après les trois années, nous puissions faire le point préfecture par préfecture. Ce que je note dans ce bilan est que l’appropriation est totale par les populations. Elles se mobilisent pour faire du FNFI un succès dans leurs milieux».

La déclaration ci-dessus est celle de la ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Victoire Tomegah-Dogbé qui poursuit ses tournées à l’intérieur du pays pour s’informer de la santé financière des jeunes entreprises financées par les différents programmes de son département. La ministre entend notamment toucher du doigt, l’effectivité de l’exploitation de ces entreprises, les difficultés rencontrées, le niveau de remboursement des crédits contractés et les perspectives d’avenir de ces jeunes entrepreneurs.

Après les préfectures du Moyen-Mono et de l’Oti, ce sont les régions Maritimes et Plateaux qui ont pris la relève les 22, 23 et 24 février derniers. La ministre était accompagnée dans son périple des premiers responsables du Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ) et du Programme d’Appui au Développement à la Base (PRADEB) qui sont respectivement, Sahouda Gbadamassi-Mivedor et Aristide Agbossoumondé.

Cette tournée de suivi et de mise en œuvre des différents projets et programmes de son ministère, a conduit Mme Victoire Tomegah-Dogbé à la rencontre des structures installées à Lomé ainsi que dans la Région Maritime et les Plateaux. A Lomé et ses environs, la délégation a parcouru les quartiers Attiégou, Zanguéra-Kpala, Agoè-Assiyéyé, Kégué, Agbalépédogan  et Totsi où des jeunes entrepreneurs ont été visités par la ministre et ont exposé l’état d’avancement de leurs affaires après l’accompagnement reçu du FAIEJ et du PRADEB.

Les responsables de la boucherie moderne et charcuterie « Albaraka Délices » d’Agoè-Assiyéyé, la ferme avicole Rehoboth de poules pondeuses à Zanguéra-Kpala, le service de basse vision CBVOM d’Attiégou, les Ets Binayah à Kégué, les Ets Jonasebed de Dalavé, la provenderie Agrodev de Djagblé spécialisée dans la production de farines alimentaires ainsi que de fruits séchés et épices, la Centrale Informatique d’Agbalépédogan, la savonnerie Sader à Totsi et le restaurant « New Galaxy » de Djidjolé ont pu exprimer de vives voix à la délégation conduite par Mme Tomegah-Dogbé, leurs reconnaissances et satisfactions. Ceux-ci ont salué la vision du gouvernement de mettre en place des programmes et projets pour accompagner les jeunes dans leurs initiatives économiques.

A la suite de ces échanges,  la ministre a exprimé sa joie et sa satisfaction face à la réussite des jeunes entreprises accompagnées par le FAIEJ et le PRADEB, des entreprises qui sont selon elle, devenues viables et « prospères » après le soutien reçu de ces deux programmes.

Parlant de la représentation féminine parmi les jeunes accompagnés, Mme Tomegah-Dogbé a fait savoir que les femmes sont représentées à 50% au rang des jeunes entrepreneurs actifs sur le terrain. Elle veut à ce propos, travailler à montrer aux « autres femmes que ce que les hommes font, elles peuvent aussi le faire ». L’objectif de ces séries de tournées, a fait savoir la ministre, est de « transmettre aux jeunes entrepreneurs les encouragements du gouvernement et du chef de l’Etat ».

Certains bénéficiaires visités ont tenu à parler de leur parcours d’entrepreneur et de leurs projets de développement. Il en a été ainsi des frères Kébo Kossi de la ferme avicole « Rehoboth » de Zanguéra-Kpala spécialisés dans l’élevage de poules pondeuses. Une activité qui selon eux, a démarré simplement par passion pour finir en activité génératrice de revenus grâce au soutien du FAIEJ qui a mis à leur disposition, la somme de 5.620.000 F Cfa pour consolider leurs activités.

Le responsable de la charcuterie « Albaraka Délices », journaliste de profession jusqu’en 2010 contera lui aussi son récit aux visiteurs de son unité de production. « Moi, j’ai travaillé dans la presse mais, malgré mon sacrifice, je ne gagnais presque rien. C’est pourquoi, en 2010, j’ai pris la décision de monter une affaire personnelle », confie Ali Ouro Bossi qui dit faire aujourd’hui un chiffre d’affaires mensuel de plus de 4 millions de F CFA grâce notamment à l’accompagnement financier du FAIEJ qui a mis à sa disposition la somme de 5.084.000 F Cfa. « Sincèrement, avec cette activité, je rends grâce à Dieu, parce que je m’en sors bien. Mon chiffre d’affaires est d’environ 4.500.000 F par mois », s’est-t-il réjoui.

A Atigbé-Dzogbépémé, c’est le jeune entrepreneur TSEVI Kofikuma qui relate à la délégation conduite du ministère Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, l’histoire de son parcours d’entrepreneur. Ce producteur d’œufs et de coquelets dit avoir été  financé à hauteur de 2 468 000 F Cfa ce qui lui a permis d’accroître sa production.  

 «Je remercie vivement le chef de l’état pour avoir pensé à nous la jeunesse. Je n’oublie pas Mme DOGBE  qui a fait de l’entreprenariat et de l’emploi des jeunes son cheval de bataille», a-t-il déclaré.

Selon la ministre Victoire Tomegah-Dogbé, en 2016 plus de 500 jeunes entreprises ont vu le jour et ont mobilisé un montant total de près d’un milliard trois cents millions de francs avec la création à la clé de près de 1400 emplois. 

« Je poursuis aujourd'hui ma tournée des activités des jeunes entrepreneurs appuyés par le FAIEJ et le PRADEB. Objectifs: Apprécier l'accompagnement apporté par ces 2 dispositifs et encourager/féliciter les jeunes entrepreneurs. J'ai rencontré des jeunes passionnés par leur nouvelle aventure qui ont réussi à créer de l'emploi pour eux même et pour d'autres jeunes. Je les félicite au nom du Chef de l'Etat et de tout le Gouvernement! Bravo pour leur détermination à réussir! En plus des crédits, ils bénéficient de conseils, de formations, de l’accompagnement technique du FAIEJ du PRADEB et de l'ANPE. Les jeunes entrepreneurs se lancent dans des activités diverses : ferme avicole, boucherie moderne, centre multi média, restauration. Des crédits (2,5 à 6millions au taux de 4,5%) sont accordés à ces jeunes grâce au partenariat du  ministère de Développement à la Base avec les banques UTB et Orabank », a publié la ministre sur son profile Twitter au début de sa tournée.

La tournée se poursuivra dans d’autres régions du pays dans les jours à venir, a appris l’Agence de presse Afreepress.

A.Y.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…