mardi, 02 mai 2017 05:31

Le « Père de la démocratie togolaise », c'est Me Agboyibo, avancent les militants du CAR

©Afreepress-(Lomé, le 02 mai 2017)- Le Comité d'action pour le renouveau (CAR) a célébré le 30 avril dernier, son 26ème anniversaire de création. Une journée placée sous le signe du recueillement et de la louange à Dieu avec l’inauguration dans la foulée, du nouveau siège de ce parti. Les orateurs qui se sont succédés au podium dressé pour l’occasion, ont tour à tour salué la « sagesse et le courage » de Me Yawovi AGBOYIBO. Celui-ci a été présenté par les militants du CAR comme un « visionnaire », un « père », un « combattant sans peur et un rassembleur ». Ceux-ci ont dressé la liste des acquis démocratiques engrangés par l’avocat au cours de son combat politique. Ils ont particulièrement mis l’accent sur les accords ayant conduit au retour des exilés, surtout de Gilchrist Olympio. Au vue de tout ceci, les militants ont estimé que Me AGBOYIBO devrait être reconnu comme le « Père de la démocratie togolaise».

Le président national du CAR quant à lui, a remercié ses militants pour leur « courage » et leur sens du « devoir ». Dans son discours, l’homme s’est beaucoup plus appesanti sur le contenu de la lettre pastorale rendue publique le 26 avril dernier par les évêques du Togo. Dans cette lettre, a-t-il dit, se trouve la réponse à plusieurs questions que se posent les Togolais. « 50 ans après l’engagement ainsi pris à l’égard du Peuple et de la Communauté Internationale, la question qui préoccupe tous les esprits est de savoir si le Togo indépendant a réussi à construire un modèle politique et socio-économique qui répond aux attentes de nos populations ? La situation politique économique et sociale dans laquelle se trouve aujourd’hui notre pays est loin du rêve nourri par nos populations il y a 57 ans », a-t-il lui-même répondu en se basant sur le constat fait par les évêques.

Il a saisi l’occasion pour tirer la sonnette d’alarme sur la situation du pays qu’il qualifie d’«explosive ». Il y a péril en la demeure car cette situation « peut exploser à tout moment à la moindre étincelle. On s’en est rendu compte il y a deux mois», a-t-il indiqué.

Pour calmer les choses, Me Yawovi Agboyibo invite les dirigeants du pays et le peuple dans son ensemble à s’approprier les règles de fonctionnement de la CNDH à savoir : « la pratique de la vérité, l’absence de haine et le courage dans les relations humaines et en matière de fonctionnement crédible des institutions ». En appliquant ces principes, a-t-il martelé, « toutes les plaies seraient pansées ». Le peuple togolais verrait alors poindre le « jour où il sera débarrassé des populistes menteurs et il sera en mesure d’être uni, soudé», a-t-il conclu.

Aklom A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…