mercredi, 14 février 2018 12:29

Rapport du REJADD et du RAIDHS : Le gouvernement très remonté entend réserver une suite judiciaire à l'affaire

©Afreepress-(Lomé, le 14 février 2018)- Le gouvernement a condamné dans un communiqué publié mardi, le contenu d'un rapport rendu public par deux Organisations de Défense des Droits de l'Homme que sont notamment  le Regroupement des jeunes africains pour la démocratie et le développement (REJADD) et le Réseau africain pour les initiatives des droits de l’Homme et de solidarité (RAIDHS). Un rapport qui fait état de 100 morts au cours des manifestations de rue qui ont démarré depuis le 19 août 2017 au Togo.

Des chiffres que le gouvernement dément formellement dans son communiqué et condamne avec "fermeté". Le rapport de ces deux organisations est qualifié d'"insultant, tendancieux et manipulateur" par le Togo.

Selon le communiqué, les chiffres rapportés dans le rapport des deux organisations de défense de droit de l'Homme, évoquant un "lourd bilan provisoire de cette répression qui s’établit à plus de cent (100) morts, généralement par balles ou par exécutions extrajudiciaires, parmi lesquels on compte des enfants, des milliers de blessés par balles ou des victimes de sauvages passages à tabac, des milliers d’arrestations, des milliers de déplacés et d’exilés (…)", relayé par le quotidien togolais privé "Liberté" dans sa parution numéro 2613 du mardi 13 février 2018, ne sont que des "allégations de nature à troubler la paix et la cohésion sociale. 

Ce rapport, condamne le gouvernement, vient une fois de plus remettre en cause les efforts qui sont inlassablement entrepris pour renforcer les acquis en matière de droits de l’Homme dans le pays et créer les conditions optimales d’un meilleur vivre ensemble.

Le gouvernement a profité de fête occasion de donner les chiffres officiels du bilan des manifestations depuis le 19 août 2017 au Togo. 

Pour les autorités, ces manifestations on occasionné plus de sept (07) morts par balles et sept (07) autres morts pour diverses causes parmi lesquels on compte deux (02) militaires. 

Le gouvernement togolais a, pour finir manifester sa détermination de réserver une suite judiciaire au contenu de ce rapport.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…