jeudi, 24 mai 2018 08:50

Scandale au CNOT : Vers l’exclusion du Togo du Comité international Olympique ?

Alessia Afi Dipol ( à droite) et Mathilde Amivi Petijean (à gauche) Alessia Afi Dipol ( à droite) et Mathilde Amivi Petijean (à gauche)

©Afreepress-(Lomé, le 24 mai 2018)- L’affaire est révélée ce jeudi 24 mai 2018 par le journal « La Nouvelle Tribune » dans son numéro 0056 dans un article intitulé : « Sotchigate/Séisme dans l'olympisme : Alessia Afi Dipol, le scandale de la fausse athlète togolaise ».

De quoi s’agit-il ?

Selon ce journal, le Comité Olympique Togolais (CNOT) est empêtré jusqu’au cou dans une affaire de faux athlète qui a conduit Alessia Afi Dipol, italienne d'origine, à participer sous les couleurs du Togo -en violation de la Règle 41 de la Charte Olympique- aux jeux d’hiver de Sotchi en Russie de février 2014.

A cette époque, le Togo était représenté par deux athlètes que sont Mathilde Amivi Petitjean et la nommée Alessia Afi Dipol, italienne d'origine n’ayant aucun lien de sang ni de sol avec le Togo. Par quels moyens a-t-elle alors pu se présenter à ces jeux alors qu’elle ne remplissait pas les conditions exigées ?

La réponse se trouve certainement dans les dossiers du CNOT qui l’a présentée et enregistrée à ces jeux alors qu’elle n'avait aucun papier togolais.

La manoeuvre sera finalement dévoilée aux jeux d’hivers de Pyeongchang en Corée du Sud organisés en février dernier. Jeux auxquels l’Italienne née de parents aisés et ayant des affaires au Togo, voulait encore participer en toute violation des règlements du Comité International Olympique.

Une fin de non-recevoir lui sera opposée alors qu’elle s’était rendue en Corée du Nord en passant outre le refus du nouveau bureau du CNOT de l’inscrire à nouveau sur la liste du Togo. Ce déplacement occasionne un scandale sur place et entraîne la saisine du Togo par les instances olympiques mondiales.

Mais jusqu'à cet instant, ni l’ancien ni le nouveau président n’arrivent à apporter des explications au courrier du Comité international Olympique qui met le Togo en demeure et exige des explications sur l’affaire Alessia Afi Dipol, sportive ayant déjà participé à d’autres jeux sous le drapeau indien avant de s’afficher avec le Togo.

Pour l’instant, malgré la pression mise sur les acteurs par le ministre des Sports, Guy Madjé Lorenzo qui travaille à éviter au Togo une suspension des compétitions internationales, rien n’y fit.

Où se trouve la vérité ? Comment Alessia Afi Dipol la « Blanche », en l’absence de toute mesure de naturalisation a-t-elle pu berner tout un peuple et défendre les couleurs du Togo à des compétitions de taille mondiale comme les jeux olympiques d’hivers ?

Auguste Dogbo contacté, estime que c’est plutôt au Comité international Olympique de s’expliquer sur ce qui a motivé l’accréditation de l’athlète aux jeux olympiques d’hivers de Sotchi. Sur quels documents se sont-ils basés pour lui délivrer son accréditation, interroge-t-il.

Nous y reviendrons.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…