mardi, 25 octobre 2016 20:23

A la découverte de Léo KANYI, un jeune entrepreneur togolais qui valorise la culture du bissap bio

©Afreepress-(Lomé, le 25 octobre 2016)-L’entreprenariat est un domaine très porteur qui draine au jour le jour des centaines de jeunes africains en général et togolais en particulier. Aussi rencontre-t-on des jeunes qui ne ménagent aucun effort pour créer, innover ou entreprendre selon les moyens des petits et grands projets, qui dans le secteur technologique, qui dans le secteur agricole et énergétique etc.  Au nombre de ces jeunes, figure Léo KANYI.

Surnommé « l’homme du bissap », ce dernier s’est investi depuis de longues années dans la culture du Bissap Bio. Commencé sur quelques lopins de terrain, la surface cultivable de bissap Bio de ce juriste et manager des ressources humaines de formation est estimée aujourd’hui à plus de six (6) hectares.

« Le début n’a pas été facile pour nous, on a juste commencé avec quelques plantes de bissap sur une petite étendue de terrain, mais avec la grâce de Dieu et par notre détermination, nous sommes arrivés aujourd’hui à plus de 6 hectares », a-t-il confié dans son champ de bissap à Kouma Konda. « Notre ambition est d’atteindre dans les mois à et années à venir des dizaines d’hectares. Le projet qui me tient vraiment à cœur est la revalorisation de la culture du Bissap Bio  qui tend à disparaitre dans notre pays», a-t-il ajouté.

Selon lui, la spécificité de sa culture réside dans la qualité de la production de ces bissaps qui ne contiennent ni produits chimiques, ni produits toxiques. « Le bissap que nous produisons est entièrement biologique. Nous n’utilisons jamais des produits chimiques pour nos cultures, car notre intention est de fournir aux consommateurs des produits qui répondent aux normes environnementales internationales et non nocifs à la santé », a-t-il indiqué.

La récolte a commencé en fin de semaine dernière et est estimée à plus de dix (10) tonnes. Selon le producteur, une partie de la récolte est destinée à la transformation sur place et l’autre sera réservée pour la vente.

L’Organisation africaine des jeunes pour la promotion de l’agriculture, de la démocratie et la paix (OAJ-PADP) que préside Léo KANYI, fort de sa mission de relever les nombreux défis auxquels font face les jeunes africains dans les secteurs comme l’agriculture, l’entreprenariat, l’emploi et l’environnement, sera chargée de la transformation et de la vente de ces produits à travers des structures mises en place à cet effet.

« Nous avons déjà à notre niveau des demandes provenant des jeunes entrepreneurs qui attendent d’être satisfaits en matière de livraison, une fois la récolte terminée. Nous mettons aussi en place des matériels qui nous permettront de transformer ici sur place ces bissaps en de divers produits comme le jus de bissap très adulé par les Togolais ». 

Nous projetons à travers ces produits qui seront issus de notre bissap, a-t-il poursuivi, de conquérir tout le Togo et au-delà de ses frontières et imposer la marque de fabrique dans les centres commerciaux sur le continent et à l’international.

Pour assurer une bonne qualité de ces bissaps, Leo Kanyi a mis à la disposition de ses collaborateurs une écorcheuse à calices, des bâches et des sacs à maille pour le séchage et la récupération des calices.

Le bissap encore appelé oseille du Guinée, est l’une des plantes les plus connues d’Afrique de l’Ouest. Le jus qui provient de ses fleurs séchées est l’une des boissons les plus consommées en Afrique occidentale et particulièrement au Togo. Riche en vitamines C, on lui prête différentes vertus dont celle de faire baisser la pression artérielle et de diminuer ainsi les risques de maladies cardio-vasculaires.

Sous sa casquette de président de l’OAJ-PADP, le diplômé en droit des affaires a participé à moult conférences, colloques et salons sur l’entreprenariat en général et l’agriculture en particulier. Entre autres, on peut citer le Sommet des jeunes des 54 pays d’Afrique en Côte d’Ivoire en 2015, le Salon international de l’Agriculture de Lomé (SIALO), et le Forum international de la jeunesse sur l’intégration au Bénin.

« Ces conférences m’ont permis d’engranger plus de connaissances dans le domaine de l’entrepreunariat et surtout de l’agriculture. J’ai rencontré beaucoup de jeunes comme moi qui sont résolument tournés vers  la terre. Un adage de chez nous dit que la terre ne trompe pas. J’ai côtoyé en Côte d’Ivoire des jeunes qui, après avoir fait quelques études sur le banc d’école, se sont investis corps et âme dans l’agriculture. Et je vous assure qu’ils ne se plaignent pas ni n’attendent plus rien du gouvernement ».

« Mon souhait est de voir plus de jeunes s’investir dans le domaine de l’agriculture, surtout avec l’immensité des terres arables dont dispose le Togo. J’ai foi en ce secteur, pourvu que l’on s’y mette sans vouloir en récolter illico presto les fruits. C’est une question de temps et d’investissements », a-t-il conclu.

Outre la culture du bissap Bio, Léo KANYI dispose également dans la localité de Danyi Atigba d’autres champs de tomates et de poivrons dont les récoltes s’annoncent pour les mois à venir.

G.B.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…