mardi, 06 décembre 2016 09:27

La LCT demande aux Togolais de ne plus consommer les poulets congelés

©Afreepress-(Lomé, le 6 décembre 2016)-Selon un article de deux (2) Allemands, Michael Obert et Matthias Ziegler, intitulé « Le poulet mondial », l’industrie de la viande européenne décharge des milliers de tonnes de poulet, difficilement vendable sur le marché européen dans les pays africains en voie de développement et y cause la faillite des paysans avec ses prix moins chers.

En 2013, souligne le document, 12.000 tonnes de ces viandes ont été exportées au Togo des pays de l'Union européenne, des États-Unis et du Brésil. Sur ces dix (10) dernières années, cela représente une augmentation de 600%, lit-on.

Fort de cet écrit, la Ligue des consommateurs togolais (LCT), une association de défense des droits des consommateurs togolais est montée au créneau ce lundi pour attirer l’attention des uns et des autres.

Selon cette organisation dirigée par Emmanuel Sogadji, les poulets congelés importés ont beaucoup de conséquences négatives aussi bien sur l’économie locale que sur la santé de nombreux consommateurs. « Les préoccupations idoines en matière de conservation n’étant pas prises, les viandes qui arrivent à la douane de Lomé sont pour la plupart souvent contaminées. C’est ainsi qu’on constate dans nos pays, plus de la moitié de la viande importée n’est plus appropriée à la consommation humaine. On y découvre pourritures, dégradations et de grandes tâches noires avec de moisissures avec des contaminations par des matières fécales animales ou autres », a souligné le président de la LCT.

La LCT se pose alors une série de questions : « jusqu’à quel point certains opérateurs économiques s’adonnent à cette pratique de nuisance de la vie des Africains en général et des Togolais en particulier ? Que signifie le silence de l’autorité togolaise en charge du secteur malgré les cris de la LCT et de la presse depuis l’affaire des tilapias traitée dans une complaisance totale ? Le partenariat entre l’UE et le Togo se limiterait-il seulement à des affaires politiques et démocratiques ? ».

Emmanuel Sogadji et ses collaborateurs demandent au gouvernement, d’ordonner une enquête de diagnostic des frigos du pays en présence de la presse nationale et internationale. A l’UE, elle recommande d’ordonner la fin de ces types d’importations de viandes invendables dans l’espace de l’UE vers les pays africains.

Aux consommateurs, la LCT demande de mettre fin à la consommation de ces viandes. « Le reste, en particulier les ailes, le cou, les pieds, les os, les abats, représentent pour de nombreux producteurs des déchets, qui doivent être éliminés aux coûts élevés. Mais l'industrie de la viande a trouvé un moyen d’économiser ces coûts : ce que l'Europe ne mange pas, est expédié en tant que viande congelée vers l'Afrique et vendu à des prix défiant toute concurrence sur les marchés », a fait savoir M. Sogadji.

Modeste K.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…