© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 24 août 2019)- Dans un communiqué publié vendredi 22 août 2019, le président de la Commission électorale du Haut Conseil des Togolais de l'Extérieur (HCTE), M. Victor Womitso  annonce la prorogation de la période des inscriptions des personnes devant élire les délégués représentants pays du HCTE. Un délai de six (06) jours est accordé aux retardataires pour s'enregistrer, indique le communiqué.

L'institution en charge de ces élections justifie cette période de prorogation par « l'engouement observé après la publication de la liste des candidats au poste de délégué pays du HCTE et dans le souci de répondre aux attentes sans cesse croissantes de certaines associations des Togolais de l'extérieur ».

La nouvelle mesure offre l'opportunité au Togolais vivant à l'extérieur de continuer par s'inscrire jusqu'au 28 août 2019 sur le site www.diasporatg.org. 

Il faut rappeler qu'à la fin de cette élection, 77 délégués du HCTE vont être élus et répartis dans quatre (04) zones à savoir, Zone Afrique (45), Europe (19), Amérique (06) et Asie-Océanie (7). 

Amen A.

©AfreePress-(Tabligbo, le 24 août 2019)- Les populations de la préfecture de Yoto (75 km au Nord-Est de Lomé) ont célébré samedi 24 août 2019, leur fête traditionnelle "Hogbézan". Les festivités ont eu lieu dans la ville de Tabligbo en présence du ministre de de l’Environnement, du Développement Durable et de la Protection de la Nature, David Wonou OLADOKOUN et de plusieurs cadres de cette préfecture.

Dans son mot de circonstance, Agbeyomé Messan Kodjo, natif de cette préfecture a appelé les filles et fils de cette localité à faire la paix entre eux et surtout, à cultiver l'Union et la fraternité.

La préfecture de Yoto, a-t-il laissé entendre est appelée à assumer son rôle dans l'histoire du Togo. Cependant, a-t-il relativisé cette prophétie tarde à se réaliser parce que la préfecture de Yoto est divisée. 

L'homme de Tokpli a saisi l'occasion pour exhorter les chefs traditionnels de cette région, les cadres de la préfecture de Yoto et les populations à se pardonner et à se respecter mutuellement. « Si nous-mêmes nous sommes organisés, nous pouvons obtenir beaucoup de choses pour la préfecture », a-t-il martelé. 

De son côté, le représentant du Chef de l'État à cette célébration, David Wonou OLADOKOUN, ministre de l’Environnement, du Développement Durable et de la Protection de la Nature a transmis les chaleureuses et fraternelles salutations du Président de la République aux populations de la préfecture de Yoto. Cette célébration, a-t-il dit, s'inscrit dans la droite ligne de la politique de promotion du patrimoine culturel du Togo par le gouvernement. « C'est un moment privilégié après une année de durs travaux de réfléchir aux réalisations accomplies durant les 12 derniers mois, mais également de tirer les leçons qui s'imposent afin de répartir sur de bonnes bases l'année prochaine », a-t-il laissé entendre appelant les filles et fils de cette préfecture à faire de leurs différends, pas un facteur de discorde, mais plutôt un élément de réussite et d'un élan nouveau de développement de leur localité.

A.Y.

 

©AfreePress-(Lomé, le 24 août 2019)- Quarante-un (41) nouveaux volontaires du Corps de la Paix (Peace Corps) ont démarré leur mission vendredi 23 août 2019 au Togo. C'était à l'issue d'une cérémonie de prestation de serment organisée à Lomé en présence du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Gal Yark Damehane, de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Togo,  Eric Stromayer et du Représentant-résident du Corps de la Paix au Togo, Victor Luboyeski. 

Ces volontaires venus de plusieurs Etats des USA vont pendant deux (2) ans intervenir auprès des communautés à la base notamment sur des programmes de développement dans les domaines de la santé, l'éducation, l'agriculture...

« Les volontaires travailleront aux côtés du gouvernement togolais et des communautés à la base pour soutenir différents projets d’éducation initiés par les communautés dans les domaines de la santé, de l’agriculture et en anglais entre autres », a indiqué l'ambassadeur Eric Stromayer.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Gal Yark Damehane, représentant son collège des Affaires Étrangers a salué au nom du gouvernement togolais, l'engagement de ces volontaires qui selon lui, contribuent significativement au développement du pays. « La vocation des volontaires du Corps de la paix qui consiste à se rapprocher des populations en vue d'apporter des solutions concrètes à leurs difficultés révèle d'une approche pragmatique qu'il faut mettre à l'évidence », a-t-il déclaré avant de saluer l'engagement du Président Donald Trump en faveur du développement des pays du Sud. Les Etats-Unis, a-t-il laissé entendre, apportent leur soutien au développement des pays comme le Togo en mettant à leur disposition des bras valides et des cerveaux capables de les accompagner dans leur besoin d'épanouissement, a fait savoir le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile qui a tenu à exprimer sa reconnaissance au président américain.

Depuis 1962, près de 3000 volontaires américains ont effectué des missions au Togo dans le cadre du Corps de la paix. Ils interviennent dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la promotion des femmes ainsi que de la mise en place de micro-projets. 

Ces missions ont permis de former plus 12.000 enseignants et de construire plus de 600 écoles avec un accompagnement des milliers d’élèves du primaire et du secondaire.

Pour rappel, le Corps de la Paix est une agence américaine indépendante créée en 1961 par le président John Kennedy, dont la mission est de favoriser la paix et l’amitié entre les peuples du monde.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 24 août 2019)- L’ambassadeur volontaire de Plan International, en la personne de Laurent Simon est arrivé au Togo le 21 août dans le cadre d’un tour du monde à vélo. Il a échangé vendredi 23 août dernier avec les médias togolais en présence des premiers responsables de Plan International Togo. 

Il s’est agi pour le cycliste français engagé pour la cause des enfants, de présenter aux professionnels des médias, son projet de Tour du Monde à Vélo dont il vient d'accomplir une première étape à travers le continent américain. « C’est en mai 2012 à Vancouver, au Canada que j’ai commencé effectivement mon tour du monde à Vélo. Au cours de ce périple, je suis monté jusqu’à l'océan Atlantique, redescendu les montagnes rocheuses canadiennes et franchi la frontière américaine au niveau du Montana. J’ai ensuite parcouru la région de l’Amérique Centrale et du Sud pour rendre visite aux enfants et aux jeunes bénéficiaires avec le staff des bureaux pays et des unités de programmes de Bolivie, d’Uruguay, d’Argentine, du Pérou, d’Haïti, du Mexique et du Guatemala. J’ai terminé le premier volet de mon voyage dans le désert mexicain à Chihuahua avant de rentrer en France », a indiqué Laurent Simon à l'Agence de presse AfreePress.

Le voyage sur le continent américain, selon l’ambassadeur, a duré 6 ans et a traversé 13 pays dans lesquels Plan International est implanté. 

« Ma mission est de mettre le sourire sur le visage des enfants. Il s’agit pour moi de visiter les communautés les plus reculées pour promouvoir l’éducation pour tous, renforcer les engagements auprès des équipes de Plan International afin  de valoriser le travail qu’ils réalisent sur le terrain, mais aussi renforcer les partenariats entre Plan International et les différentes ONG, les partenaires financiers et sociétés pour soutenir les droits des enfants », a-t-il ajouté. 

Pour Laurent Simon, la concrétisation de ce tour du monde à vélo sous les couleurs de Plan International, (ceci sans rémunération), est non seulement un rêve d’enfance, mais aussi traduit un engagement à contribuer à la promotion des droits et l’égalité des enfants à travers le monde. 

Le cycliste anime dans les pays qu'il traverse, des séances de sensibilisation sur les droits des enfants, dont le droit à l’éducation. Il mobilise également des fonds destinés à soutenir l’éducation des enfants défavorisés, surtout des jeunes filles.

Le second volet de l’aventure de l’ambassadeur de Plan International, va prendre en compte le continent africain. Ce volet a débuté en mars 2018 par le Maroc.

 

Il est ensuite passé par la Mauritanie, le Sénégal, la Guinée Bissau, la Sierra-Leone, le Libéria, la Guinée et Ghana. Le voyage a duré plus d’un an et a couvert 19 000 km jusqu'au Togo. Sa visite au Togo va durer du 22 août au 8 septembre 2019. 

Âgé de 38 ans, Laurent Simon a parcouru plus de 96 966 km depuis le début de son voyage en 2012 avec son vélo. Après le Togo, le Français mettra le cap sur le Bénin.

Raphaël A.

Page 1 sur 1363

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…