mercredi, 10 août 2016 00:00

Johnson Kuéku-Banka : « Au niveau des visites, nous avons eu plus de 10 000 visiteurs »

©Afreepress-(Lomé, le 2 août 2016)- Le concept « Foire Made In Togo » ferme ses portes mardi après dix jours d’expositions au Centre togolais des expositions et Foires de Lomé. Qu’est-ce qui a été fait durant ces 10 jours de promotion des produits Made in Togo ? Quels sont les chiffres de cette 1ère édition de la foire et les perspectives pour les éditions prochaines ?

 

Johnson Kuéku-Banka, le Directeur général du CETEF revient dans cette interview sur tout ce qu’il y a à savoir sur la Foire Made in Togo et les futures manifestations que le CETEF s’apprête à accueillir.

 

Lire l’intégralité de l’interview que le Directeur général du CETEF a accordée Afreepress.

 

Afreepress : Le Centre togolais des expositions et foires (CETEF) organise depuis le 22 juillet et ceci pour dix (10) jours, la Foire Made In Togo. Un concept imaginé pour magnifier le savoir-faire togolais. Pouvez-vous nous expliquer à fond le concept ?

 

Johnson Kuéku-Banka : Comme vous l’avez si bien dit, le CETEF organise depuis le 22 juillet et ceci jusqu’au 2 août, la Foire Made In Togo. C’est en fait une manifestation de promotion commerciale qui est destinée aux opérateurs économiques togolais qui traitent des produits togolais. Ce sont des hommes et des femmes qui produisent localement des biens et services. C’est pour cela que vous verrez dans les pavillons des produits qui sont à 100% togolais.

 

Nous avons initié cette rencontre pour permettre à ces dames et hommes de faire la promotion de leurs produits.

 

Il a été constaté que la plupart de ces producteurs ne sont pas connus. Pour 90% par exemple de ceux qui sont là, nous les avons découverts. Ce sont des produits de qualité qui sont exposés et nous voulons permettre d’assurer la visibilité de ces produits. Une fois que cela est fait, qu’ils fassent la promotion de ces produits, qu’ils expliquent ce qu’ils font pour arriver au 2ème objectif qui est la consommation. Il est avéré que nous ne consommons pas assez nos produits.

 

Bon, peut-être nous avons raison parce qu’on ne les connait pas beaucoup. Donc le second objectif du Made In Togo c’est de promouvoir la consommation des produits togolais.

 

Afreepress : A la fin de cette foire, nous croyons que l’heure est au bilan. Qu’avez-vous retenu comme enseignement en vue d’améliorer la 2nde édition qui va avoir lieu l’année prochaine ?

 

Johnson Kuéku-Banka : Comme je le disais tantôt, nous avons des cibles.  Ces cibles ce sont nos frères et sœurs de la diaspora et les touristes qui sont à Lomé et puis le public togolais qui est résident.  Nous sommes quand même heureux de constater que nous ne nous sommes pas trompés de cible. Pendant presque toute la semaine, ce sont nos frères et sœurs de la diaspora qui étaient là accompagnés de leurs amis et familles et puis les touristes qui sont en vacances à Lomé. Ils étaient là tout le temps et c’est le week-end que la population togolaise elle-même a fait le déplacement de la foire. Nous nous posons la question de savoir si cet état de chose est dû au fait qu’au niveau national qu’on pense à la façon de remobiliser les opérateurs économiques et le public à participer à tout cela. C’est donc l’aspect communication qui nous intéresse aujourd’hui parce que nous nous rendons compte que ça beaucoup changé. Nous ne sommes plus sûrs que les chaînes de télévisions nationales et les radios soient beaucoup suivies comme de par le passé. Il faut revoir la stratégie et voir comment apporter la nouvelle au niveau des réseaux sociaux dans la mesure où il a été clairement établi que la cible de la foire au Togo et à Lomé c’est surtout les jeunes. Il faudrait donc qu’on voit comment communiquer vers aux. Mais aussi, comment  informer même le public adulte dans la mesure où la communication n’est plus réalisée seulement à travers les médias traditionnels.

 

En tout cas, nous sommes en train de réfléchir pour voir comment réorienter la communication pour atteindre beaucoup plus de cibles, c’est l’élément important et essentiel.

 

Sur un autre plan, le côté positif est que nous avons vu le public qui s’intéresse réellement au concept et cela nous permettra de savoir aussi comment orienter le produit l’année prochaine. Nous avons beaucoup de vacanciers qui y prennent part, nous avons des touristes etc. Pourquoi ne pas mettre l’accent sur l’aspect touristique dans cette foire ? Nous verrons comment avoir un espace qui peut réellement intéresser les touristes, nous allons en tout cas réfléchir suffisamment à cet aspect de la chose.

 

Afreepress : Maintenant, en termes de chiffres, combien d’exposants ont été mobilisés et quel est le nombre de visiteurs qui ont été enregistrés ?

 

Johnson Kuéku-Banka : Au niveau des exposants, nous avions à l’ouverture de la foire, 83 exposants mais il y a eu 3 autres qui sont venus s’ajouter donc nous terminons à 90 exposants.

 

Au niveau des visites, nous avons eu plus de à 10 000 visiteurs. Compte tenu du fait que c’est une première édition, nous avions comme objectifs l’accueil de 10 000 visiteurs. Dimanche seul, nous avions eu la moitié de l’effectif des visiteurs qui ont fait le déplacement du CETEF durant toute la période.

 

Dans tous les cas, en termes d’objectifs, nous pouvons exprimer une réelle satisfaction dans la mesure où nous avons projeté 100 exposants et nous avons finalement eu 90. Nous n’avons pas atteint les 100% mais 90% ce n’est pas non plus mal.

 

Pour le nombre de visites, nous étions un peu inquiets jusqu’au samedi mais l’affluence du dimanche seule nous a beaucoup surprise. Nous avons atteint et dépassé les 10 000 visiteurs attendus.

 

Afreepress : A partir de ce mardi, la Foire Made In Togo ferme ses portes mais les portes du CETEF resteront ouvertes à d’autres activités. Qu’est-ce qu’il y a à votre agenda pour les semaines à venir ?

 

Johnson Kuéku-Banka : Nous aurons le SICOBE, qui est le Salon international du cosmétique et de la beauté. C’est plus réservé aux professionnels du cosmétique et de la beauté mais c’est également ouvert au public pour venir bénéficier des soins esthétiques des exposants qui seront à Lomé. Nous avons également des conférences débats qui seront animées au cours de ce salon. Nous aurons des soirées récréatives telles que des défilés, des concours de tresses et la Miss du salon qui seront au menu de cette rencontre.

 

Mais il y a aussi la grande foire de Lomé, qui est la reine-mère des manifestations au Togo. C’est du 18 novembre au 5 décembre. Le pays invité d’honneur c’est l’Egypte qui vient avec beaucoup de produits. Il y aura même une exposition sur les antiquités égyptiennes à Lomé. C’est pour la toute première fois en Afrique de l’Ouest. Donc ça va être très riche en évènements. Les inscriptions ont d’ailleurs débuté et les opérateurs économiques et les exposants ont commencé par s’inscrire. Voilà quelque peu résumé ce qui va être fait dans les mois qui suivent la Foire Made In Togo.

 

Interview réalisée par Olivier A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…