mercredi, 10 août 2016 00:00

Jules Anani AMU se confie sur les raisons de l'engagement de l’ANPGF

©Afreepress-(Lomé, le 1er août 2016)- La Foire Made In Togo bat son plein au Centre des expositions et foires de Lomé (CETEF). Démarrée le 22 juillet dernier, la 1ère édition de la Foire Made In Togo met sous le feu de la rampe, des productions et innovations exclusivement togolaises. Cette initiative est accompagnée et soutenue par plusieurs structures de la place dont l’Agence nationale de promotion et de garantie de financement des PME/PMI (ANPGF).

 

Son Directeur de l’encadrement des entreprises et de la communication, Jules AREMU se confie dans cette interview à l’Agence de presse Afreepress. Il parle des motivations et raisons qui ont décidé l’ANPGF à se lancer aux côtés des organisateurs de la Foire Made In Togo.

 

Lire l’interview de Jules Anani AMU.

 

Bonjour M. Jules AREMU. Vous êtes le Directeur de l’encadrement des entreprises et de la communication à l’Agence nationale de promotion et de garantie de financement des PME/PMI (ANPGF). Nous notons avec grand plaisir que l’ANPGF accompagne l’édition 1ère de la Foire Made In Togo. Parlez-nous d’abord de ce qu’est l’ANPGF et pourquoi a-t-elle décidé de se lancer dans cette aventure aux côtés du Centre des expositions et foires de Lomé (CETEF) ?

 

Jules Anani AMU : L’ANPGF contribue au renforcement des capacités financières et techniques des entreprises. Nous octroyons des garanties pour le financement des entreprises, nous accompagnons aussi le renforcement des capacités du personnel des entreprises togolaises.

 

L’ANPGF est effectivement aux côtés des organisateurs de la Foire Made In Togo parce que sa vocation est d’accompagner les entreprises dans leur croissance. Nous sommes là pour parler aux entreprises, voir celles qui produisent « togolais » et les conseiller afin de pouvoir les faire émerger.

 

Qu’est-ce qui peut motiver ces entreprises à s’adresser à vous au lieu d’aller vers d’autres structures qui sont implantées au Togo ?

 

Jules Anani AMU : Nous n’accompagnons pas des entreprises qui évoluent dans l’informel. Nous nous intéressons aux entreprises déjà formalisées. Tous ceux qui sont donc dans l’informel ne peuvent pas bénéficier de l’appui de l’ANPGF. Pour pouvoir bénéficier de l’appui de l’ANPGF, il faut être formalisé, il faut passer par le Centre des Formalités des Entreprises (CFE)et avoir les papiers en règle pour pouvoir bénéficier des conseils et de l’accompagnement de l’ANPGF.

 

Vendredi, vous étiez en exposé devant les entreprises participant à la Foire Made In Togo. Qu’est-ce qui a été dit et pourquoi avoir tenu cette rencontre ?  

 

Jules Anani AMU :La conférence a été organisée pour présenter l’ANPGF à la population. Présenter les services financiers et techniques que nous offrons. Les gens ne nous connaissent pas bien, raison pour laquelle nous avons voulu présenter l’ANPGF à la population. Nous avons parlé de tout ce qu’elle fait pour accompagner les entreprises togolaises.

 

Merci M. Jules Anani AMU.

 

Interview réalisée par A.Y.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…