mardi, 13 février 2018 08:59

Grève : Gilbert Bawara dénonce une « volonté » d'instrumentalisation de la situation politique

©Afreepress-(Lomé, le 13 février 2018)- Le ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Réforme Administrative, Gilbert Bawara s’est prononcé lundi sur les grèves perlées qui paralysent les secteurs de la santé, de l’éducation et même de son propre cabinet ministériel. 

Le gouvernement a le devoir de répondre aux revendications des fonctionnaires togolais « si les ressources budgétaires le permettent », a tenu à faire savoir le ministre sur le plateau de la télévision Africa24. Occasion pour lui de dénoncer ce qu'il appelle une « exagération » dans les revendications des centrales syndicales. Des revendications qui, selon lui seront « impossibles » à satisfaire.

« Aujourd’hui, il y a probablement une volonté d'instrumentalisation de la situation politique au Togo. Avant d’être des responsables d’organisations syndicales, les femmes et les hommes qui  animent ces organisations sont des citoyens et je pense qu’il y a une volonté de jonction entre deux ponts qui devraient rester séparer. Car il y’a une situation politique qui est en train d’être gérée et parfois il y a des responsables syndicaux qui se disent que le gouvernement serait fragilisé par la situation politique donc c’est le moment de monter les enchères », a fait savoir le ministre Gilbert Bawara.

« Entre les proclamations d’intention, les dires, et les comportements réels sur le terrain, nous savons que certains des responsables syndicaux sont dans des partis politiques et parfois même leurs plateformes revendicatives sont forgées dans les antichambres des regroupements de partis politiques », a-t-il révélé.

Néanmoins, a-t-il poursuivi, le gouvernement prendra en compte les revendications de ces syndicats en fonction des moyens qui sont à sa disposition. 

« Nous sommes attentifs et à l’écoute des préoccupations et des revendications que les organisations syndicales expriment et nous avons toujours opté pour le dialogue et la concertation pour trouver des solutions. Les mesures que nous pouvons pendre doivent se situer dans le cadre des ressources disponibles notamment des ressources budgétaires », a-t-il martelé.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…