jeudi, 01 mars 2018 08:32

Dialogue inter-togolais : Le CJD préconise le référendum en cas d’échec du dialogue 

©Afreepress-(Lomé, le 1er mars 2018)- Démarré le 19 février dernier, le dialogue inter-Togolais est en panne. Que propose  la société civile pour sortir de l'impasse?

Au Collectif des jeunes pour le développement (CJD), on pense qu'en cas de blocage, il faut appeler le peuple à trancher dans les urnes. 

C’est du moins ce qui ressort d’un entretien accordé mercredi 28 février 2018 à l’Agence de presse Afreepress, par ADOM Orphé, Vice-président de cette association.

« Si  les acteurs politiques ne sont pas capables de résoudre cette affaire de réformes autours d’une table, nous avons au Togo une loi constitutionnelle qui nous permet de trancher la question une fois pour de bon. Il faut faire place désormais aux enjeux de développement économique », a fait savoir M. ADOM.

Il a salué les mesures d'apaisement décidées par le gouvernement au début des discussions ayant conduit à la libération d'une quarantaine de détenus. Une mesure qu'il présente comme la preuve de la "bonne volonté" des autorités togolaises à trouver une solution à la crise. 

Il urge d'agir dans l’intérêt de la population, dit-il, tout en appelant les acteurs politiques à faire preuve d'ouverture.

« Nous demandons aux uns aux autres d’être dans un esprit d’ouverture et surtout qu’ils recherchent le bien du pays d’abord avant de vouloir satisfaire leurs égaux. Il ne faut pas qu’ils viennent avec leur agenda parce-que, ce n’est plus le désir de la jeunesse. Si par des engagements partisans qui ne défendent pas l’intérêt national, ces acteurs politiques ne trouvent pas une solution à la crise, nous le peuple, nous disons que nous sommes prêt à trancher la question. Pour cela nous sommes prêts aussi à mobiliser la jeunesse pour que d’abord, elle soit consultée et ensuite qu’elle aille faire ce qui lui est réservé. C’est-à-dire le référendum », insiste-t-il. 

En rappel, le CJD est une association créée en 2007 et a obtenu son récépissé en 2010. Elle travaille avec plusieurs autres associations partenaires dans le but d'améliorer les conditions de vie de la jeunesse togolaise.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…