jeudi, 19 avril 2018 08:48

Selon Gerry Taama, des leaders de la coalition des 14 partis demandent à rejoindre le groupe des centristes

©Afreepress-(Lomé, le 19 avril 2018)- Gerry Komandega Taama, président du Nouvel Engagement Togolais (NET) s’est longuement expliqué ce jeudi sur les raisons qui ont motivé la création du groupe des Centristes, dont son parti est membre.

Ce groupe de partis politiques se réclamant du courant centriste, a été mis en place pour « faire ombrage à tous les extrêmes, d’où qu’ils viennent » et les combattre par tous les moyens. « Nous combattront l’extrémisme sans combattre les partis politiques », a-t-il tenu à dire ce jeudi au micro de radio Victoire Fm.

Les extrémistes et les extrêmes se retrouvent, a-t-il fait savoir, dans tous les camps. « Du côté d’UNIR quand on dit référendum ou rien, c’est une position extrémiste et du côté de l’opposition, lorsqu’on demande le retour inconditionnel de la constitution de 1992, le départ immédiat du président Faure Gnassingbé du pouvoir, ce sont également des positions extrêmes », dit-il avant de décliner les grandes lignes des propositions que fait son groupe pour une sortie de crise au Togo.

Les Centristes, s’est-il expliqué, pensent qu’il faut obligatoirement réaliser les réformes constitutionnelles avant l’élection présidentielle de 2020. Mais, relativise-t-il, l’essence de ces réformes ne doit pas seulement s’arrêter aux questions de limitation de mandats du président de la République ou de mode de scrutin. « On ne peut pas faire des réformes à minima sur 4 ou 5 articles », a-t-il indiqué.

Selon lui, les réformes demandées doivent être plus larges et globales. « Nous considérons que l’élément le plus important c’est la révision du cadre électoral parce que toutes les violences enregistrées dans le pays sont survenues en période électorale », avance-t-il ajoutant que la question de la candidature de M. Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle de 2020 doit être réglée par un accord politique. Il ne s’agit pas d’une question juridique mais politique, a-t-il tenu à rappeler.

« Il y a des gens dans la coalition des 14 partis de l’opposition qui nous ont appelés pour voir dans quelles conditions ils peuvent intégrer le groupe des Centristes », a-t-il révélé au cours de cette sortie pour s’étonner que ces mêmes personnes soient au-devant des attaques portées contre son groupe sur les médias et les réseaux sociaux.

A.Y.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…