vendredi, 08 juin 2018 07:58

Député Jean Kissi aux étudiants de l’Université de Lomé : « Les mouvements citoyens ne réussissent mieux que s’ils sont pilotés par les universités »

©AfreePress-(Lomé, le 08 juin 2018)- « Engagement de la jeunesse estudiantine dans les affaires publiques », c’est au tour de cette thématique que le Mouvement pour l’Epanouissement de l’Etudiant Togolais (MEET) a organisé ce jeudi 7 juin 2018 une conférence-débat à l’endroit des étudiants de l’Université de Lomé. Elle a été animée par l’honorable Jean Kissi, Député à l’Assemblée Nationale.

L’idée, selon les organisateurs, est d’inciter les étudiants à s’intéresser à la vie politique qui selon eux est au centre de tout développement. « Nous avons constaté que les étudiants se désintéressent des affaires publiques dans notre pays. Donc, nous avons organisé cette conférence pour leur dire qu’ils ont un rôle important à jouer pour contribuer à l’amélioration du fonctionnement de la nation », a confié à l’Agence de presse AfreePress, Komlan Adougo, Président du MEET.

Pour sa part, l’honorable Jean Kissi, a, dans un premier temps, salué cette initiative avant de marteler, dans un deuxième temps, qu'« Il faut éduquer nos jeunes étudiants sur des réalités de l’heure afin qu’ils prennent conscience des solutions idoines à proposer ».

Ainsi, dans sa communication, le Député invité,  He Jean Kissi, a mis l’accent sur la responsabilité et le rôle des universitaires ainsi que leur prise de conscience politique et sociale. « Chaque génération doit découvrir sa mission à remplir ou à la trahir », a-t-il dit en substance.

Aussi, a-t-il abordé, au cours de son intervention, l’actualité sociopolitique du pays. Pour lui, une lutte politique ne peut aboutir sur des résultats qu’à travers une synergie d’actions. « Les étudiants ne peuvent pas être en dehors de ce qui se passe dans le pays. Ils ont la double responsabilité, leurs droits et devoirs de savoir que dans une situation comme la nôtre et que plusieurs pays ont traversé, la solution ne passe que par un mouvement citoyen, ça veut dire que les politiques, les syndicats ou les organisations de la société civile, seuls ne peuvent pas mener une lutte politique, il faut alors une fédération de toutes ces énergies pour pouvoir sortir de ces genres de situation », a-t-il fait savoir.

Pour finir, le Secrétaire Général du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) a épilogué en arguant que le temple du savoir doit être un cadre de recherche de solution pour tous les problèmes d’une nation. « Dans plusieurs pays, lorsque les politiques sont débordés par un problème, ils le confient aux universitaires qui proposent des solutions concrètes. Donc, nous devons éduquer et préparer les jeunes pour qu’ils prennent conscience de leur rôle », a-t-il insisté.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…