lundi, 02 juillet 2018 19:42

Le NET souhaite les réformes, l'amélioration du cadre électoral et l'organisation des élections avant fin 2018

©AfreePress-(Lomé le 2 juillet 2018)- Le Nouvel Engagement Togolais (NET) s'est prononcé lundi 02 juillet 2018 sur la quatrième séance du dialogue inter-togolais tenue le 27 juin dernier à Lomé en présence des facilitateurs Nana Akufo-Addo, président du Ghana et de son homologue Alpha Condé de la Guinée. 

Face aux médias ce lundi, les responsables de cette formation politique se sont félicités de l'implication personnelle des deux Chefs d'État dans la recherche d'une issue heureuse à la crise politique togolaise. 

Gerry Taama et les cadres de son parti ont particulièrement salué les propositions faites par les facilitateurs dans leur recommandations en mettant   l'accent sur la tenue des élections d'ici le mois de novembre 2918. Le NET et ses dirigeants ont profité de cette occasion pour appeler tous les protagonistes de la crise togolaise à trouver la voie du consensus avant la tenue du sommet extraordinaire de  la CEDEAO qui aura lieu à la fin du mois de juillet.

« Le NET, tient à préciser que pour peu que les acteurs politiques togolais se décident à se parler en l'absence des facilitateurs, les réformes constitutionnelles et l'amélioration du cadre électorale peuvent s'opérer dans des délais raisonnables, permettant la tenue des élections au cours de l'année 2018 », a fait savoir le NET dans une déclaration liminaire.

En saluant l'engagement de la Coalition des 14 partis politiques, le NET a invité les acteurs politiques togolais à prendre des décisions « courageuses » pour le pays, au risque souligne-t-il, de se voir imposer des recommandations de la CEDEAO qui selon ce parti, ne seront « satisfaisantes » pour aucune des parties.  

Les premiers responsables du NET sont revenus également sur la tournée de leur président national Gerry Taama effectuée du 10 au 26 juin 2018 en Europe et condamné à nouveau, l'agression dont il a été victime.

« L'intolérance affichée par certains de nos compatriotes, qui tendent à légaliser la violence physique et l'agression verbale, est un danger pour notre tissu social. L'alternance tant recherchée par les togolais ne peut être réalisable que dans un esprit d'acceptation d'autrui, d'écoute et de vivre-ensemble », a fait savoir le NET. 

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…