samedi, 28 juillet 2018 08:50

Le Front Citoyen Togo Debout maintien son meeting malgré l'interdiction 

©AfreePress-(Lomé, le 28 juillet 2018)- Le Front Citoyen Togo Debout ne compte pas surseoir à son meeting d'information prévu le 28 juillet à Lomé comme le souhaite la Délégation Spéciale de la ville de Lomé. Face à la presse jeudi 26 juillet 2018, les responsables de cette organisation ont confirmé la tenue de ladite manifestation contre vents et marées. 

« Nous avons prévu un meeting à Akassimé dans le cadre de la rencontre de la CEDEAO qui aura lieu la semaine prochaine et la délégation a souhaité que le meeting soit délocalisé à Bè Kondjindi. Nous n'avons pas marqué d'objection et le bureau a accepté cette proposition de délocalisation et nous étions très surpris  de recevoir un autre courrier de la même délégation nous demandant de surseoir purement et simplement à cette manifestation pour le motif qu'il aurait eu des instructions relatives à certains impératifs. Nous pensons que ce motif est vague et reste totalement inacceptable. Nous avons besoin de savoir ce qui se passe, qu'on nous dise exactement si c'est une façon de museler la société civile pour l'empêcher de dire ce que le peuple veut. Pour le moment le Front Citoyens Togo Débout a adressé ce matin une nouvelle correspondance à la délégation pour demander d'autres clarifications et si on n'a pas des précisons cohérentes, nous serons obligés de maintenir notre meeting », a confié à l'agence de presse AfreePress, Professeur David DOSSEH, premier Porte-parole du Front Citoyen Togo Debout .

Les responsables de cette organisation de la société civile, voient dans l'interdiction de leur manifestation, un « coup de force » des autorités qui selon eux, refusent de mettre en oeuvre les recommandations des facilitateurs de la CEDEAO. 

« Cette attitude liberticide des autorités togolaises dénote de leur volonté réelle et renouvelée d'étouffer toute velléité d'expression populaire, alors que la liberté de manifestation est garantie par la Constitution togolaise », a indiqué pour sa part Me Raphaël Kpandé-Adjaré.

Pour finir, le Front Citoyen Togo Debout a appelé les responsables de la Délégation Spéciale de la Commune de Lomé à prendre des mesures idoines pour la tenue effective de ce meeting de « veille et alerte citoyenne ».

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…