mardi, 23 octobre 2018 17:25

Vers la reprise des manifestations de rue au Togo

©AfreePress-(Lomé, 23 octobre 2018)- La coalition des 14 partis politiques de l'opposition a rejeté mardi 23 octobre 2018, l’élection par l'Assemblée nationale de quatre (4) de ses membres désignés pour rejoindre la Commissions Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Face à la presse ce mardi, la coalition a fait le point des évènements et les circonstances dans lesquelles cette désignation a eu lieu à l'Assemblée nationale et dénonce un « diktat » du parti au pouvoir.

« Les députés de l'opposition n'ont pas été informés de la plénière et c'est sur les médias qu'ils l'on appris. Une fois que nous sommes arrivés, c'est en catimini que le Président de l'Assemblée nationale a voulu nous faire voter les représentants de la C14 et on s'y est opposé jusqu'à ce qu'on ne quitte. Et c'est sur les médias que nous avons appris que les 4 ont été nominés », a déclaré Jean Kissi, député du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR).

« Le passage en force des députés de UNIR à l'Assemblée nationale ce lundi 22 octobre 2018 confirme la volonté du régime de violer les décisions du comité de suivi de la CEDEAO telles que préconisées par la feuilles de route. Au lieu de soumettre à l'Assemblée nationale la liste de la coalition, conformément à la procédure de scrutin de liste plurinominale, le président de l'Assemblée a dans un tohu-bohu général, proclamé quelques noms et clôturé la séance. Par conséquent, la coalition affirme que tant que l'ensemble des 8 représentants ne seront pas nommés, il n'est pas question que les autres prêtent serment et siègent à la CENI », a laissé entendre la coalition dans sa déclaration liminaire.

La coalition a en outre appelé ses militants et sympathisants à rester mobilisés et à attendre son mot d'ordre à manifester dans les jours prochains.

« Nous restons dans les négociations avec le pouvoir mais nous exigeons la liberté de manifestation si nous ne sommes pas d'accord. Nous demandons à la population de rester mobilisée au moment venu nous allons donner les dates de nos prochaines manifestations. Mais c'est pour bientôt », a lancé de son côté Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la coalition.

La coalition a également rejeté les affirmations du Président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle, Christophe Tchao, sur une radio de la place qui a soutenu que l'ANC, parti membre de la C14 avait saisi la CEDEAO sur la question du maintien de l'UFC à la CENI.

« Nous avons écrit à la CEDEAO pour faire le bilan de la mise en œuvre de la feuille de route et attirer l'attention des facilitateurs sur de nombreuses violations de cette feuille de route par le pouvoir. Jamais nous n'avons posé un problème relatif à la position de UFC parce que nous estimions que c'est un problème qui ne regarde pas la coalition », a insisté Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…